Magazine Culture

Violence et Passion dans le Coran

Publié le 29 mars 2016 par Le Journal De Personne

La violence n'est pas dans le LIVRE. Elle est dans le cœur des hommes.

Feuilletez le bien pour en avoir le cœur net.

Celui qui accuse le Dieu des musulmans, récuse Dieu tout simplement.

Même si, il est vrai, le Coran nous apprend au sujet de la violence quelque chose de nouveau : qu'elle n'est justement pas nouvelle mais fort ancienne... Elle est dans nos gênes.

C'est la première raison mais non la raison dernière de toute existence. Son horizon planétaire. C'est la raison pour laquelle, il faut sans cesse chercher notre verticale, s'élever en se faisant mal et non en faisant le mal. Car la voie du bien est plus qu'étroite pour nos aspirations maladroites.

Il faut nous battre, oui ; et ne jamais nous avouer vaincu. Redresser nos torts avant de redresser ceux des autres.

L'emporter sur soi pour ne pas être emporté par les autres.

La violence qu'on reproche au Coran est la même que celle qu'on rapproche de la passion du Christ... parce qu'il ne s'agit ici comme là que d'un combat intérieur pour accéder à un au-delà.

Autrement dit à un sens, à une essence qui rende l'existence digne de Foi.

Oui il y a une violence écrite noir sur blanc dans le Coran, qui surprend toujours celui qui fait semblant d'être surpris, ou confond celui qui est déjà confus ou attriste celui qui se réjouit d'être triste :

C'est la violence de la vie qui doit sans cesse se faire violence pour faire une petite place à l'esprit, à la spiritualité, à l'intériorité du jour et de la nuit.

Avant d'incriminer le Coran, commencez par ne pas nier l'évidence : qu'on ne pourra jamais accéder à la paix, sans se faire violence les uns comme les autres.

À l'intérieur comme à l'extérieur. Oui, il faut se faire la guerre pour avoir la paix.

Les plus doux parmi nous doivent être durs et non mous.

À la légitime défense accordée par le bon sens, il faut rajouter : une légitime offense celle qui acclame ou réclame la Justice. Rien que la justice mais toute la Justice.

C'est tout le sens du Jihad qui ne doit pas convertir qui que ce soit mais avertir qui de droit : que seul importe : LA JUSTICE qui rend droit.

Je cite et m'en félicite, le Coran :

"Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre croiraient. Est-ce à toi de contraindre les gens jusqu'à ce qu'ils soient croyants ?" (10-99)

Les terroristes, en vérité, ne terrorisent qu'eux-mêmes. Ils ont peur. N'ayons pas peur de leur peur !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 76481 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte