Magazine Cinéma

SOS Fantômes 2

Par Mrvladdy @mrvladdycrane

SOS Fantômes 2SOS Fantômes 2 (Ghostbusters 2). 1 heure 42. États-Unis. Comédie – Fantastique. Sortie en France le 16 juin 1989. Réalisé par Ivan Reitman avec Bill Murray, Sigourney Weaver, Dan Aykroyd, Harold Ramis, Ernie Hudson, Rick Moranis, Annie Potts, Peter MacNicol, David Margulies, Wilhelm Von Homburg, Harris Yulin…

Après l’extermination totale de tous les revenants dans la ville de New York, la joyeuse équipe de S.O.S Fantômes reprend du service (après un chômage technique long de cinq ans) quand leur amie Dana découvre que son bébé Oscar est l’objet de phénomènes paranormaux.

Prêt pour me faire les deux films de la franchise à la suite, c’est juste après le générique de fin du premier opus que j’ai enchaîné avec « SOS Fantômes 2 ». Comme son prédécesseur, ce n’est pas spécialement mon film de chevet mais je garde toujours un bon ressenti de cette aventure et là encore, juste avant la sortie du reboot j’avais bien envie de me remater cet épisode.

Mon avis à son sujet n’a pas changé d’un iota. Je trouve ce second film tout aussi divertissant et bien que je ne lui voue aucun culte, je prend toujours un certain plaisir à revoir ce long métrage. J’ai même plus d’affinités pour ce scénario écrit par Dan Aykroyd et Harold Ramis. Pourtant, on garde le même concept de base et la même structure mais ici, je trouve que le résultat est un tantinet plus efficace.

Je trouve que les dialogues ont un peu plus de naturels, qu’ils sont plus fluide et les échanges entre les différents protagonistes m’apparaissent moins forcés, moins travaillé. Je ne sais pas si j’arrive vraiment à bien faire comprendre mon ressenti mais je trouve qu’en terme de rythmique, cela fonctionne mieux.

Bien entendu, il y a toujours des imperfections, des petits trucs qui font que je n’arrive vraiment pas à classer ce film parmi mes préférés mais je n’ai pas vu le temps passé tant je me suis bien amusé. Sans parler de fous rires, mes sourires sont nettement plus franc dans cette suite et je dois avouer que je trouve certaines répliques vraiment excellente. Dans son ensemble, l’univers me parait en tout cas plus abouti ici.

Devant la caméra, on ne change pas une formule qui gagne. On prend les mêmes et on recommence. Le casting était l’un des points fort du premier film, c’est également le cas pour ce second long métrage. Globalement, à mes yeux il y a ni baisse de régime, ni amélioration. Chaque acteurs reprend son personnage à merveille et l’ensemble de la distribution semble s’amuser.

Bill Murray (Peter Venkman) s’impose toujours en tant que leader de la bande, Dan Aykroyd (Raymond Stantz) a toujours une bouille que je trouve sympathique qui rend son rôle attachant, Harold Ramis (Egon Spengler) fait un peu du surplace et j’apprécie de voir davantage mis en avant Ernie Hudson (Winston Zeddemore) qui s’en sort très bien.

Un peu plus développé comparé au film précédent, j’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver une Sigourney Weaver (Dana Barrett) très en forme. Si il fait toujours office du clown de service, Rick Moranis (Louis Tully) excelle toujours dans ce registre et il est bien secondé par une Annie Potts (Janine Melnitz). Concernant cette dernière, j’ai quand même une préférence pour le côté décalé plus en retenue que son rôle avait dans le premier film.

Niveau nouveaux arrivant, Peter MacNicol (Janosz Poha) joue très bien avec la surenchère ainsi que les différents clichés de son personnage. Ce ton un peu plus déjanté dans l’ensemble contribue de toute façon selon moi au fait que cette suite soit plus efficace. Je n’ai donc pas été déçu par la surenchère que l’on peut retrouver par moment.

En guise de vilain, si ça fait plaisir de retrouver le temps de quelques scènes David Marguiles (Le Maire) secondé par une bonne tête à claques qu’est Kurt Fuller (Jack Hardemeyer), Wilhelm Von Homburg (Vigo) tire son épingle du jeu dans le registre du stéréotype qui fait son petit effet. Il n’y a pas de surprises mais il fait un adversaire un peu plus marquant selon moi.

La réalisation d’Ivan Reitman est un peu plus appréciable aussi. Là encore, il n’y a pas de grandes nouveautés mais j’ai trouvé que le réalisateur était un peu plus à l’aise cette fois-ci. Je suis mieux rentré dans l’ambiance et j’ai été moins déconnecté. Le long métrage possède ses rides, quelques effets visuels sont là pour rappeler le temps qui passe mais il vieillit quand même nettement mieux que l’opus précédent.

J’aime bien en tout cas les différents décors et les costumes. Cela sonne toujours un peu faux mais le charme opère un peu mieux. La photographie est un peu plus appréciable aussi tandis que la bande originale composée par Randy Edelman, au-delà du titre phare de Ray Parker Jr. que j’apprécie toujours autant, apporte encore plus de rythme et de peps à cette œuvre.

Pour résumer, on a tout les ingrédients prévisibles d’une suite dans « SOS Fantômes 2 ». Plus d’action, plus d’humour, plus de fantastiques, plus de moyens… Parfois ça fonctionne pas et parfois ça marche. Fort heureusement pour moi, cette suite s’avère être à mes yeux beaucoup plus efficace que son prédécesseur. Il y a toujours des maladresses, je ne suis toujours pas un grand fan de la franchise mais je prend du plaisir et je trouve toujours que ce divertissement est excellent. Je souris franchement, je passe un bon moment et je retrouve mon âme de gosse devant ce long métrage. C’est donc du tout bon pour moi et je revois cette suite toujours avec plaisir.

4/5 (Excellent)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • SOS Docteur La peluche !

    Docteur peluche

    A bientôt 4 ans (my god !), Crevette est à fond sur les jeux d'imitation. Elle joue à la maîtresse, passe l'aspirateur, fait la cuisine, et bien sûr comme tous... Lire la suite

    Par  Audrey
    ENFANTS
  • La forêt (2016) ★★☆☆☆

    forêt (2016) ★★☆☆☆

    Synopsis : Une jeune américaine enquête sur la disparition mystérieuse de sa soeur jumelle. Elle est bientôt amenée à entrer dans la forêt d'Aokigahara, au... Lire la suite

    Par  Olivier Demangeon
    CINÉMA, CULTURE
  • JACKIE - Natalie Portman

    JACKIE Natalie Portman

    L’histoire : 22 Novembre 1963 : John F. Kennedy, 35ème président des Etats-Unis, vient d’être assassiné à Dallas. Confrontée à la violence de son deuil, sa... Lire la suite

    Par  Justinteresting
    CINÉMA, CULTURE
  • [Trailer] La Belle et la Bête : Emma Watson étincelle !

    [Trailer] Belle Bête Emma Watson étincelle

    14 Nov 2016 Gilles Rolland NEWS 0 commentaire Partager la publication "[Trailer] La Belle et la Bête : Emma Watson étincelle ! Lire la suite

    Par  Onrembobine
    CINÉMA, CULTURE
  • Face au crime - Crime in the streets, Don Siegel (1956)

    Face crime Crime streets, Siegel (1956)

    Frankie, le leader du gang de jeunes délinquants, les Hornets est sur le point de commettre un meurtre. Ben Wagner, travailleur social tente de le dissuader et... Lire la suite

    Par  Just1
    CINÉMA, CULTURE
  • Swiss Rocks for Christmas

    Swiss Rocks Christmas

    --> On débute avec un groupe lucernois, Monotales, qui revient avec un 3ème album WEEKEND LOVE. Lorsqu’on entend le premier titre "Don’t Miss You Yet", un nom... Lire la suite

    Par  Lordsofrock
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • Jordan baumgarten – good sick

    Jordan baumgarten good sick

    Publié par les éditions britanniques Gost Books, Good Sick est le nouveau livre du photographe américain Jordan Baumgarten, documentant les errances et les... Lire la suite

    Le 24 mai 2018 par   Glltn
    CONSO, MODE, MODE HOMME

A propos de l’auteur


Mrvladdy 217 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines