Magazine Cuisine

Loiseau Rive Gauche

Par Gourmets&co

Pedro Gomes & Patrick Bertron

Une rencontre gourmande des équipes Loiseau

Coup de neuf, coup de jeune, un monde chasse l’autre ? Sûrement pas dans cette maison qui a toujours su réussir la fidélité à un passé et à un nom avec une vision tournée vers le présent et l’avenir. Dominique Loiseau, cette femme d’une force et d’une volonté sans failles pour tenir ses maisons, en est le parfait l’exemple et la jeune génération est dans cet esprit.

Changement de nom, certes discret mais signifiant, avec les nouveaux Loiseau Rive Gauche (à la place de Tante Louise) et Loiseau Rive Droite (à la place de Tante Marguerite) qui permet ainsi une harmonie avec les Loiseau des Ducs à Dijon et Loiseau des Vignes à Beaune. Pour fêter l’évènement, les chefs de Bourgogne, étoilés tous les deux, « montent » à Paris pour des dîners à 4 mains jusqu’à la fin du mois d’avril. Discret mais efficace relookage du décor, surtout dans les tissus et les tables, bienvenu après toutes ces années.

2009760-louis-philippe-vigilant

On retrouve donc l’excellent chef de Dijon, Louis-Philippe Vigilant, depuis le 12 avril et jusqu’au samedi 23 avril en compagnie du chef Pedro Gomes qui officie depuis un bon moment dans la maison. Une belle occasion de découvrir deux cuisines en un repas.

Amuse-bouche parfait, de ceux qui ne sont pas trop envahissants mais donnent déjà le ton du repas, avec cette Raviole d’épaule d’agneau confite aux épices et agrumes, émulsion à la carotte. Riche et frais à la fois.

Morue en tranches, sorbet huile d'olive et fromage frais © P.Faus

Morue de Bilbao en fines tranches, jus vinaigrette à l’ail des ours, surmontée d’un sorbet à l’huile d’olive et fromage blanc. L’énoncé est long mais le plat est évident et limpide dans l’harmonie des goûts pour une ouverture tout en fraîcheur parfumée.
Les deux signés Pedro Gomes.

Saint-Pierre rôti, © P.Faus

Intervention remarquée du chef Vigilant avec son Filet de Saint-Pierre rôti (parfaitement) sur peau, asperges vertes de Mallemort (à coté de Cavaillon) sautées au chorizo d’Eric Ospital, fumet à la fève de Tonka. Equilibre parfait dans toutes ces saveurs, de la délicatesse, des alliances subtiles, en un mot : un grand plat.
La Tourte de canard et foie gras à la rhubarbe (signée Pedro Gomes) est un ton en-dessous, un peu mal fagotée, mais une tourte fait toujours plaisir.

Tartelette au chocolat © P.Faus

Joli dessert de la chef pâtissière Lucile Darozet : Tartelette au chocolat grand cru 70%, sucre muscovado, florentin, et crème glacée aux fèves de cacao. Un beau point final à un repas passionnant, au déroulement bien pensé des plats, et surtout savoureux.

Excellent travail du sommelier dans la recherche d’accords mets et vins, dont un Sauvignon néo-zélandais (Malborough) de belle fraicheur et un superbe Châteauneuf du Pape blanc, remarquable sur le Saint-Pierre. Service sérieux et appliqué, accueil parfait du directeur de salle et le tout donne une soirée remarquable.

Salle Loiseau Rive Gauche
5, rue de Bourgogne
75007 Paris
Tél : 0145 51 79 42

www.bernard-loiseau.com
M° : Assemblée Nationale
Fermé samedi et dimanche

Menu à 4 mains jusqu’au 23 avril : 95 € (sans les boissons)

Menu déjeuner : 39 € (3 plats)
Carte : 60 € environ

Loiseau Rive Droite
Menu à 4 mains du 19 avril au 30 avril
Ichiei Taguma (Loiseau Rive Droite) et Mourad Haddouche (Loiseau des Vignes à Beaune)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gourmets&co 44601 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines