Magazine Culture

La Chute, saison 1, tome 1 : Twiny B #Kwetche

Par Les Griffonneuses

Salut tout le monde !

Eh oui encore une ! L'équipe du Coin de Chupachoop a la pêche en ce moment ! Aujourd'hui, je vous présente une nouvelle série, La Chute, de Twiny B.

L'histoire :

Prune est une jeune femme totalement dépravée qui compose sa vie avec le sexe, l'alcool et la drogue. Alors qu'elle sort avec sa meilleure amie, toute aussi dingue qu'elle, elle rencontre un jeune homme qui lui fait presque la leçon sur la façon dont elle se comporte, avant de l'interrompre en plein ébat avec sa conquête du soir.

Par hasard, ils vont de nouveau se recroiser le lendemain et Adam sera là, malgré lui, dans l'une des étapes les plus difficiles de la vie de Prune.

Alors que celle-ci commence par le rejeter, elle se rend vite compte que personne ne s'est autant introduit dans son intimité que cet homme, et bien qu'elle essaye de se convaincre du contraire, cela ne lui déplaît pas autant qu'elle le voudrait...

la-chute---saison-1,-tome-1-710427

Mon avis :

Cette histoire pourra peut être en surprendre plus d'une par le côté trash de l'intrigue. En effet, l'ambiance dans laquelle est plongée Prune semble assez malsaine : elle boit plus que de raison, fume souvent, ingère des drogues dures et baise avec tout ce qui bouge. Son vocabulaire est également joliment fleuri mais si j'étais dubative au début, elle m'a tout de suite charmée. En effet, malgré ses apparences, Prune nous fait découvrir qu'elle est fragile et pourquoi elle se comporte comme ça. Avant tout, elle refuse de tomber amoureuse. Son père s'est suicidé lorsqu'il a découvert que sa mère le trompait, elle ne veut donc pas avoir à tomber dans le même engrenage.

Malgré les fréquentations qu'elle a et son comportement pour le moins aléatoire, elle arrive à se rendre sympathique envers nous et même addictive. Son tempérament de feu, bien trempé m'a fait rire à de nombreuses reprises.

Adam lui, n'est pas du tout du même genre mais on l'aime aussi ! En effet, rock star, il est le leader d'un groupe, les Rebels. Mais Prune l'ignore, jusqu'à ce qu'elle le gifle. Elle réalisera alors qu'elle a fait ce que personne n'aurait osé uniquement parce qu'elle ignorait qui il était.

Et même une fois qu'elle le sait, rien ne change dans son comportement envers lui. Sa façon affectueuse de l'appeler la "sangsue" ou la "ventouse" m'a bien fait rire. En début, elle l'appelle ainsi parce qu'elle pense réellement que c'en est une, puis le temps passant, elle finit par s'attacher à lui et ces petits surnoms deviennent presque affectueux.

Les rapports entre eux son à mourir de rire, entre lui qui veut entrer dans la vie de la jeune femme et cette dernière qui se rebute contre toute forme d'affection. Mais elle se rendra vite compte qu'elle a besoin de lui et qu'elle ne pourra plus le laisser partir. Celle-ci se montre souvent ingrate envers tous les services qu'Adam lui rend mais il s'accroche, espérant définitivement percée la bulle de la jeune femme.

Il commencera par lui faire cesser ses addictions, alors même qu'elle découvre une autre forme de drogue : lui. Mais celui-ci n'est pas en reste puisqu'il aura également besoin d'elle. Une grande complicité naît entre eux et cela s'articule partculièrement bien avec les moments où ils se prennent la tête. Le résultat fait qu'à aucun moment l'histoire semble fleur bleue.

Je me suis laissée emportée par toutes les émotions présentes dans l'histoire. Prune va vivre un moment dramatique, ce qui va contribuer à la rapprocher d'Adam mais la douleur est tout de même présente et suffisamment bien décrite pour qu'une boule en soit venue à me serrer la gorge. Ensuite, la transition se fait en douceur. Prune commence à s'attacher mais elle rejette d'abord en bloc ses seniments. Il n'est pas question qu'elle flanche, elle n'a jamais eu besoin de personne... Jusqu'à ce qu'elle se laisse attendrir.

Une très belle histoire qui finit sur un suspens insoutenable et ne donne envie que d'une seule chose : se procurer la suite au plus vite. Une romance rock avec des personnages attachants et en pleine transition : le cocktail parfait pour une histoire réussie !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines