Magazine Côté Femmes

Cette fatigue psychologique

Publié le 17 avril 2016 par Mamafunky
Cette fatigue psychologique

En vacances pour 15 jours, je n'avais pas l'intention d'écrire d'article jusqu'au moment où je suis tombée sur cet article du Huffigton Post.

Et au moment où je décide que cet article mérite que j'apporte ma petite pierre à l'édifice, ma fille débarque dans le salon en hurlant :

" Mamaaaaaaaaaaaaan, Eliott a mis de l'eau dans la bouilloire (de la dinette) et en a renversé sur mon cahier ! "

Je jète un oeil à PapaFunky, un regard qui dit " tu as vu c'est exactement ce qu'ils disent dans l'article ", et je file réparer les dégâts dans la chambre des enfants. Heureusement plus de peur que de mal...

Tout ça pour dire que, depuis Janvier, je suis donc maman-solo la semaine puisque PapaFunky est déjà à Marseille. Et mes semaines sont bien trop mouvementées à mon goût... Pour bien comprendre la suite de mon article et surtout ne pas vous dire que je suis vraiment une mère en carton, lisez l'article du Huffington Post, et revenez lire le mien.

Je disais donc que mes semaines été trop " mouvementées " à mon goût. Pourtant je n'ai pas vraiment à me plaindre, car mes enfants font leurs nuits. Ce qui me permet d'être opérationnelle le matin. Enfin à peu près...

Mais quand arrive le Mercredi soir, généralement je suis à 2 doigts du pétage de durite... Tout simplement parce que je n'ai pas 1 seule minute à moi. Même aux toilettes !

Je suis " en poste " H24 sans avoir personne pour m'épauler... La journée je réponds à leurs 1 558 demandes/questions existentielles/interrogations/recherche de jouets perdus (rayez la mention inutile).

Le soir je me transforme en " sergent-chef " quand arrive l'heure du repas, afin qu'ils mangent (enfin surtout ma fille) les quelques légumes verts que j'ai osé mettre dans l'assiette....

Et quand arrive la nuit je dors sur une seule oreille. On ne sait jamais, un problème, un cauchemar, un vomito ????

Cette année, heureusement pour moi, j'ai passé 1 seule nuit blanche. Eliott était malade et a toussé toute la nuit. Mais ca aurait pu être pire je le sais... On aurait pu accueillir une grippe, une angine, UNE GASTRO !!!!!!!!

Je disais donc que le Mercredi soir, je me transforme en une créature qui crie, s'énerve pour un rien, est stressée, et n'attend qu'une chose : l'heure du coucher des kids !
Le mercredi je cours sans arrêt pour leur faire plaisir. Je pars les récupérer à l'école en laissant le four préchauffer, pour que dès mon retour, je puisse enfourner les frites et que les kids n'aient pas trop à attendre pour déjeuner.
Ensuite j'enfile mon costume de chauffeur et c'est parti pour la valse des activités du mercredi... Sachez que la voiture est un lieu que les enfants adorent pour poser encore plus de questions ! Pour faire encore PLUS de bêtises ! Pour me rendre encore plus dingue...

Le jeudi ils sont tellement crevés (merci l'école le Mercredi matin qui achève les enfants), tellement sur les nerfs, que je marche sur des oeufs. Pour le bain je leur fais plaisir direct : montagne de mousse, plein de jouets dans l'eau. Et je ne dis même pas la phrase qu'ils n'écoutent de toute façon jamais " ne mettez pas d'eau partout ".
Pour le diner, je ne discute même pas et c'est coquillettes/Danette, comme ça pas d'histoire.

Et le Vendredi ! Le vendredi ça commence dès le petit déjeuner !

" Je voulais 1 tartine grillée et 1 pas grillée !!!! "

" Mais je voulais un chocolat chaud ! Pas de yaourt à boire !!!!!!!! "

Le Vendredi pas de répit pour MamaFunky, la guerre démarre dès le réveil ! Pourtant personne ne m'a réveillée cette nuit, mais je me suis levée épuisée. Au bout de ma vie. Complètement vidée...
Heureusement le soir PapaFunky rentre et le simple fait qu'il soit là je sais que ça va aller. D'ailleurs c'est bien simple, le week-end je n'en fous pas une. Je ne m'occupe pas des enfants, c'est lui qui gère TOUT !

Parce que j'ai besoin de me retrouver. De me ressourcer moralement.
Parce que j'ai besoin d'oublier que ma vie en ce moment n'est que :

  • répéter 10 fois la même chose chaque jour
  • leur demander de ranger leur chambre chaque jour que Dieu fait et finir par le faire à chaque fois
  • répondre à leur questions existentielles du style " qui a créé l'homme " ? (Merci ma fille, mardi matin à 7h16 entre 2 tartines grillées)
  • des jeudis soir à repasser la montagne de linge en les regardant manger leurs coquillettes/Danette
  • des soirées sans fin devant Netflix pour oublier que je suis épuisée moralement

Cet article du Huffignton Post est tellement criant de vérité. Pourquoi ces petits êtres qu'on aime plus que tout au monde arrivent à nous épuiser autant...
Je crois que c'est comme la question de ma fille, on ne saura jamais qui de l'oeuf ou la poule est arrivé en premier. Et on ne saura pas plus, non plus, pourquoi les enfants nous épuisent autant qu'on les aime.

Sur ce je vous laisse, faut que je prenne RDV chez le coiffeur, j'ai quelques mèches blanches à faire colorer !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mamafunky 9694 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte