Magazine Culture

Quand Nadège Dauvergne et Codex Urbanus se rencontrent

Publié le 17 avril 2016 par Miss Acacia @GrainedAcacia

Quand Nadège Dauvergne et Codex Urbanus se rencontrent

Hier, je suis allée faire une balade rue Carrière Mainguet dans le 11ème arrondissement pour découvrir la nouvelle collaboration de deux artistes dont je vous parle régulièrement ici : Nadège Dauvergne et Codex Urbanus.

Via les réseaux sociaux j'ai découvert cette semaine que Codex Urbanus et Nadège Dauvergne avaient réalisé une fresque à 4 mains dans une rue de Paris. Déjà ma curiosité était éveillée. Alors quand j'ai su que, juste à côté, se trouvait également une oeuvre de Philippe Hérard, je n'ai plus hésité ! Une balade dans le coin s'imposait !

Des artistes fidèles des Billets de Miss Acacia

Ces trois artistes ont souvent fait la Une ici. A travers les portraits, puisque chacun a le sien : Le " Pop art classique " de Nadège Dauvergne ; Les " gugusses " de Philippe Hérard ou encore Le Bestiaire de Codex Urbanus. Mais aussi lorsqu'ils font des expos dans des galeries comme Le cabinet d'amateur pour Nadège Dauvergne, à la galerie Joël Knafo pour Philippe Hérard ou à la Ligne 13 pour Codex Urbanus.

Même si j'aime beaucoup voir mes artistes " chouchous " exposer en galeries, j'avoue que ma préférence va à l'espace urbain. Mon plus grand plaisir est de me balader dans la rue et de rencontrer une oeuvre réalisée par un artiste. Etant inattendu, le plaisir est encore plus grand qu'en galerie.

Bault et Tetar Max complètent le tableau

Juste à côté des oeuvres de Codex Urbanus, Nadège Dauvergne et Philippe Hérard on peut également admirer le calligraffiti de Tetar Max et les curieux personnages de Bault.

La Marianne de Combo

Après ce détour par la rue Carrière Mainguet, je suis partie vers le Carreau du Temple pour découvrir l'exposition collective de Taroe et Opera, Interferences.

En chemin, j'ai croisé la belle Marianne de Combo. Tout un symbole dans la rue du Temple, toute proche de la place de la République où chaque soir se réunissent des jeunes (et des moins jeunes) qui veulent revenir à l'idée première de la République (et non cette image dévoyée à laquelle nous somme arrivés au fil des années...) : Nuit debout, un " mouvement citoyen et non politique " .

Ma conclusion musicale avec Kid Wise.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Miss Acacia 7540 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine