Magazine Culture

Avec ou sans toi

Publié le 18 avril 2016 par Lael69
Avec sansDonna Freitas
La Martinière Jeunesse
Collection Fiction
Traduit de l'anglais par Camille Bocquillon
Paru en Mars 2016
368 pages
15,50 euros
Roman ados dès 15 ans
Thèmes : Deuil, Amour, Choix
Résumé de l'éditeur : Victime d'un cambriolage qui a mal tourné et au cours duquel son père a perdu la vie, Jane Calvetti, traumatisée, s'est repliée sur elle-même. Mais cet été, elle a décidé de changer : elle ne sera plus la Jane sage et réservée qu'elle a toujours été. Elle veut sortit de sa coquille et prendre du bon temps. Passer ses journées sur la plage avec ses meilleures amies. Et se laisser séduire par Handel, un garçon fascinant à la réputation sulfureuse. A ses côtés, elle se sent plus forte et, pour une fois, capable de tourner la page et d'être heureuse. Mais les mauvais garçons ont toujours des secrets, et ceux de Handel pourraient bien détruire Jane complètement...
Jane Calvetti aurait été une adolescente lambda aux yeux de Handel si elle n'avait pas vécu un terrible drame qui a coûté la vie à son père. Le passé reste bien présent et la dure réalité, la tristesse aussi mais cet été Jane a envie de faire rentrer le soleil dans sa vie, d'aller à la plage, de s'amuser avec ses amies et pourquoi pas de rencontrer un garçon. Elle essaie de se reconstruire et d'oublier la douleur de sa perte. Elle croise Handel, un garçon du lycée, à la réputation aussi sulfureuse que dangereuse. Mais elle apprend à le connaître au-delà des préjugés et des messes basses sur son compte. A ses côtés, elle se sent revivre, elle reprend goût à la vie, à l'amour et se laisse aller à espérer. Mais Handel cache un lourd secret qui pourrait bien la confronter de nouveau à l'horrible nuit qui a changé sa vie...
Avec ou sans toi...ou comment jouer sur tous les clichés du genre et prendre un peu de ci, de là (du Simone Elkeles, du Abbi Glines, du new adult, du Archer's Voice, du Colleen Hoover), de ce qui a déjà été fait en matière de romance... sans grande originalité mais tout de même bien écrit. Dès les premières pages, même si Jane est un personnage attachant et poignant, qu'on a envie de protéger, c'était couru d'avance. Le lien Handel avec le drame qu'elle a vécu était...cousu de fil blanc et tout, absolument tout, était prévisible. Et c'est dommage car l'écriture est plutôt agréable et j'ai voulu jusqu'au bout me laisser emportée parce que l'auteur décrit les sentiments avec justesse et sincérité. Je crois que l'auteur n'a même pas cherché à nous surprendre et s'est concentré sur l'intensité des émotions ressenties, la contradiction qui se joue entre la culpabilité et l'affection et bien sûr la notion de responsabilité. Alors c'est un bon roman, bien écrit mais qui réunit trop d'ingrédients "déjà vus" pour créer un réel effet de surprise. J'en garderais un bon avis mais pas un souvenir impérissable.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine