Magazine Cinéma

After earth - 7,5/10

Par Aelezig

z17

Un film de M. Night Shyamalan (2013 - USA) avec Will Smith, Jaden Smith, Zoë Kravitz, Sophie Okonedo

Sympathique.

L'histoire : L'humanité a quitté la terre pour une autre planète, vu qu'ils ont tout détruit... Mais sur le nouvel habitat les aliens ne sont guère accueillants et des Rangers sont chargés de les éliminer. Leur technique : devenir invisible, après de longs entraînements de zénitude. Le général Cypher Raige est l'un d'entre eux. Il a beaucoup oeuvré et compte prendre sa retraite et s'occuper de sa famille, sa femme et son fils adolescent, qu'il a négligés à cause de son travail. Le garçon, Kitai, veut être ranger lui aussi, mais échoue à son examen et s'en trouve très mortifié et honteux, face à ce père super star. Cypher accepte une dernière mission et emmène son fils afin de lui faire faire un petit stage éducatif, qui en plus permettra de les rapprocher. Mais leur vaisseau s'écrase sur la Terre où se prélassent désormais des animaux qui ont décuplé leur taille et leurs forces, n'ayant plus leur prédateur ultime : l'homme, et entendent bien ne plus jamais le revoir. L'équipage meurt, Cyper est gravement blessé... il incombe à Kitai de retrouver la balise, tombée à une centaine de kilomètres pendant le décrochage, seul, dans ce milieu luxuriant mais hostile.

z19a

Mon avis : Mais pourquoi tant de haine ? Je savais que ce film avait été honni par la presse et le public. Je me suis toujours un peu méfiée de cette détestation car il est de bon ton de démolir systématiquement ce que font Shyamalan et Will Smith... alors les deux réunis, je comprends que l'aigreur et le mépris aient déferlé. En toute objectivité, je ne vois cependant pas pourquoi ce film a reçu d'aussi mauvaises critiques. Il y a largement pire. Très largement.

J'ai bien aimé l'histoire, certes pas très originale : la Terre abandonnée pour une autre planète, un fils qui sauve son père et le reste de l'humanité, tout est assez cliché, mais admettons qu'il n'est pas facile d'inventer quelque chose d'entièrement nouveau... Les effets spéciaux sont sympas, sans overdose et ça fait du bien, avec pas mal de surprises très animales (y compris le vaisseau en forme de raie manta), ça change un peu. C'est un peu une fable ; et c'est le style Shyamalan. Voilà, quoi. Comme dirait JoeyStarr. Bon, c'est pas une référence ; OK, j'ai rien dit. 

En tous cas, j'ai passé un très bon moment.

Le bémol... je dirais que c'est l'interprétation. Dommage avec ce duo père/fils dans la vie, dont Will - n'en déplaise à certains - s'est montré fort bon dans de très nombreux films. Un acteur que j'aime beaucoup. Or ici, il nous inflige du début à la fin une bouche en cul-de-poule très agaçante. OK c'est pour montrer qu'il a mal, mais on avait pigé, Will, pas la peine d'en faire des caisses. Quant au fiston, il surjoue en permanence... il va falloir qu'il retrouve sa fraîcheur de A la recherche du bonheur. Ca va venir, petit, ça va venir... Fils de Will  Smith, ça doit pas être simple tant les critiques doivent être acerbes.

z18

Et puis j'ai moins aimé au début l'histoire des "aliens indigènes et très méchants" qu'on extermine... Ca m'a rappelé quelque chose. Mais quoi donc ?

Par contre, la réflexion sur la "peur", une "image mentale", j'ai apprécié. C'est comme la douleur ; tout ça n'est que vue de l'esprit. Le sujet aurait d'ailleurs mérité d'être un peu plus approfondi.

A noter que les quatre rôles principaux sont tenus par des noirs... et après on dit que Hollywood fait de la discrimination. C'te blague.

Bon, allons voir en détail pourquoi tout le monde disait que c'était une grosse bouse.

Première surprise : il y a des gens qui ont apprécié. Pour rétablir l'équilibre, je citerai Mad Movies : "Privilégiant dés qu'il le peut (c'est-à-dire 80% du temps) de superbes paysages naturels, assumant des choix drastiques mais logiques (...), le film adopte une mise en scène jamais tape-à-l'oeil, ne se préoccupant que de raconter son histoire de la façon la plus fluide possible", Les Inrocks "Shyamalan reste fidèle à lui-même : le rythme est lent, les dialogues susurrés, les gestes calmes, pour mieux faire déton(n)er les scènes d’action." et Chronic'Art : "After Earth n'est ni un grand Shyamalan, ni un grand blockbuster. Il ne faut pas moins chérir, en attendant mieux, ces petites graines de croyance plantées dans le désert de plus en plus sec du cinéma hollywoodien casseur de baraque." car, oui, j'ai moi aussi apprécié cette sorte de "simplicité" par rapport aux films d'aujourd'hui, clinquants, rutilants, bruyants.

Par contre, les autres se déchaînent : c'est creux, c'est vide, c'est idiot, c'est simplet, c'est scientologue... Scientologue ? On sait que que Will Smith fait partie de l'Eglise tant controversée, certes, mais je n'ai rien vu de "scientologue" dans cette histoire ! Reproche-t-on à Richard Gere que ses films sont "bouddhistes" ??? Non... parce que le bouddhisme est très à la mode chez les bobos. Et désolée, si vous vous étudiez un peu le sujet, je n'y trouve guère moins de sottises que dans toute autre religion, y compris la sciento.

z19

Les spectateurs sont encore plus méchants... comme quoi : si je m'étais fiée à eux (comme je tendais à le faire ces derniers temps), je n'aurais pas regardé. Ils crachent, ils vomissent, ils vocifèrent et s'attardent sur des détails qu'ils analysent jusqu'à plus soif pour prouver à quel point c'est incohérent, débile et invraisemblable. Le tout en faisant plein de fautes d'orthographe. Alors, les gars, allez réviser votre grammaire, puis revenez nous disséquer de la sorte des scènes encore plus cons qu'on voit dans toutes sortes de films qui ont fait un carton et que moi j'ai trouvé grave niais ! 

En plus le film a quand même fait 1.250.000 entrées. On se demande pourquoi tous ces masos se sont précipités en salles et dit à leurs copains d'aller le voir aussi...

Non mais.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines