Magazine Beaux Arts

L'affaire est dans le sac

Publié le 18 avril 2016 par Detoursdesmondes
Papouasie-homme-à-la-pipe-issoudun


à Issoudun...
Quoi de plus banal qu'un sac en ficelle... Pourtant, en Papouasie Nouvelle-Guinée, outre leur fonction utilitaire manifeste, ces sacs appelés bilum, possèdent une forte signification symbolique et font l'objet d'échanges multiples.
Ainsi ces bilum sont-ils très directement reliés à la notion de procréation et de maternité : ils servent à transporter les enfants ou la nourriture tout en évoquant le ventre alourdi d’une femme enceinte.
Fabriqués par les femmes pour les besoins de tous, ils peuvent être aussi transformés par les hommes pour en faire un autre usage, un usage rituel par exemple.

Bilum-issoudun


Bref un objet banal assez extraordinaire et qui laisse place à une grande créativité de nos jours, avec des couleurs vibrantes et des nouveaux motifs.
Rendez-vous jusqu'au 22 mai au musée Saint-Roch d'Issoudun pour admirer l'exposition proposée par Nicolas Garnier : Bilum. Sacs en ficelle et sociétés en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

EXTRAIT DU CATALOGUE / Texte de Nicolas Garnier, 2015

La collection du musée d’Issoudun

Les collections de sacs en ficelle du Musée de l’Hospice Saint-Roch d’Issoudun comptent plus d’une centaine de pièces. Elles proviennent pour l’essentiel des pères missionnaires du Sacré-Cœur qui ont acquis ces sacs lors de leurs séjours en Papouasie. Une partie est entrée au musée de l’Hospice Saint-Roch avec la donation majeure consentie en 2000 par la congrégation des missionnaires du Sacré-Cœur fondée à Issoudun en 1854 par le père Jules Chevalier. D’autres sacs de provenance similaire, quoique peut-être plus récents sont entrés dans les collections du musée grâce aux pères Seveau, Morand, au frère Comte et la collection Mongin. Malheureusement très peu de ces sacs sont documentés. Ils sont pourtant stylistiquement très proches des sacs en ficelle collectés dans la région de Port Moresby lors de l’expédition de Lewis (1909-1913) pour le compte du Field Museum de Chicago et des collectes de l’expédition Cooke-Daniels en 1904 sur la région Roro et Mekeo (pour le British Museum). On peut penser que certaines pièces des collections d’Issoudun datent de la même période et proviennent de la même région, sans doute la zone culturelle Mekeo, au nord-ouest de Port Moresby. Bien que les objets soient difficiles à dater, la présence continue de missionnaires dans cette partie de la Province Centrale nous permet d’avoir des pièces ayant été créées sur une durée de plus de cent ans, les premiers sacs en ficelle datant sans doute de l’arrivée des premiers missionnaires à Yule Island à la fin du XIXe siècle tandis que d’autres pièces ont été créées il y a moins de dix ans.

Une autre série de sacs en ficelle présentée à l’occasion de cette exposition permet de donner une nouvelle dimension à cette collection historique. Elle ne comprend que des pièces contemporaines et offre un panorama exhaustif des motifs de sacs en ficelle fabriqués à partir de fibres acryliques, des fibres qui sont devenues très populaires en Papouasie-Nouvelle-Guinée à partir des années 1960 en particulier dans les Hauts-Plateaux. Cette série fait écho à la collection systématique rassemblée par Michael O’Hanlon pour le British Museum et qui avait eu pour but de documenter une pratique artistique féminine contemporaine qui avait été négligée jusque-là et dont aucun musée alors ne rendait compte (O’Hanlon, 1993). La collection du Musée de l’Hospice Saint-Roch est loin d’être exhaustive. Cependant très peu de collections ethnographiques ont le privilège de pouvoir présenter une série complète de sacs en ficelle provenant d’une même zone géographique et collectée de manière continue des débuts de l’époque coloniale jusqu’à nos jours. Par ailleurs, la collection de bilum contemporains est la seule qui présente l’intégralité des motifs circulant à travers le pays aujourd’hui.

Photo 1 : Photographie début du XXème siècle - Golfe de Papouasie-Nouvelle-Guinée-Donation Missionnaires du Sacré-Cœur d’Issoudun-Collection Musée de l’Hospice Saint-Roch.
Photo 2 : Bilum , PNG - Fibres synthétiques, coquillages, XXe s. Donation Missionnaires du Sacré-Cœur, Issoudun Collection Musée de l’Hospice Saint-Roch. © Photographe Jean Bernard


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Sepik, Arts de Papouasie-Nouvelle-Guinée.

    Sepik, Arts Papouasie-Nouvelle-Guinée.

    L'exposition Sepik, Arts de Papouasie-Nouvelle-Guinée , qui se déroule au Musée du quai Branly depuis le 27 octobre 2015 jusqu'au 31 janvier 2016 à la Galerie... Lire la suite

    Par  Richard Le Menn
    CULTURE, HISTOIRE
  • La whishlist spéciale fête(s) de bébé

    whishlist spéciale fête(s) bébé

    depuis que lily prune est née, je cherche les perles rares et toutes les boutiques créateur. j'ai envie de tout lui acheter et de craquer sur tout. c'est mon... Lire la suite

    Par  Tatiana
    CÔTÉ FEMMES, CULTURE, VOYAGES
  • Une pure affaire - 1/10

    pure affaire 1/10

    Un film de Alexandre Coffre (2011 - France) avec François Damiens, Pascale Arbillot, Laurent Lafitte, Gilles Cohen, Didier Flamand Tout à fait médiocre. Lire la suite

    Par  Aelezig
    CINÉMA, CULTURE
  • Nouvelle année, nouveau blog

    Nouvelle année, nouveau blog

    Comme vous avez certainement dû le voir, le design de Générationnelles a changé. Mais finalement, le visuel du site n'est pas la seule chose que je souhaite... Lire la suite

    Par  Generationnelles
    CULTURE
  • Imugem Orihasam – s/t

    Si l'on avait dit alors que Chicago et Détroit synthétiseraient, au début des années quatre-vingt dix, l'un des mouvements musicaux les plus unifiés et... Lire la suite

    Par  Hartzine
    CULTURE, MUSIQUE
  • Le sac à dos homme, la tendance urbaine

    homme, tendance urbaine

    Le sac à dos homme est de plus en plus présent dans les villes. Ce nouveau sac à dos moderne allie praticité, fonctionnalité et style ! Lire la suite

    Par  Quentin
    CULTURE, HIGH TECH, MODE FEMME, MODE HOMME
  • Les Pisseur(e)s de Sète contre la Loi El Khomri

    Pisseur(e)s Sète contre Khomri

    Ils nous pissent dessus… Retour à l’envoyeur ! Ce gouvernement PS pisse sur les salariés et les chômeurs de France. Pisser sur une permanence du PS peut paraîtr... Lire la suite

    Par  Idherault.tv
    CULTURE

A propos de l’auteur


Detoursdesmondes 6842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines