Magazine Culture

Red Rising, Tome 1 de Pierce Brown #Roussette

Par Les Griffonneuses

Hey, hey, hey !

Alors mesdames et messieurs, ce post va être un moyen de me défouler comme je ne l'ai jamais fait encore sur ce blog ou sur un commentaire posté sur les réseaux sociaux littéraires. 

Parce que oui, ce livre est un phénomène ! 

Cela doit faire 4 ans que je lis sans arrêt, c'est pour dire que j'en ai lu des tas de livres différents ! Mais celui là il est exceptionnel, je n'ai jamais et je dis bien jamais rien lu de pareil !

Red Rising m'a donné un trace au feutre indélébile dans ma concience de lectrice !

Autrement dit j'ai vraiment hâte de vous faire part de ma critique plus qu'enflammé !

Je vous préviens tout de suite d'un certaine longueur de cette chronique. Si vous n'avez qu'une minute, réservez-le pour plus tard, si vous en avez 10, c'est parfait ! ^^

red-rising,-tome-1-631316

Résumé : Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.
Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Avis ! 

A la fin je me suis dis "mais qu'est-ce que c'est que ce truc, qu'est-ce que nous a sorti Pierce Brown ?". Parce que ceci n'est pas un livre, ça ne peut pas être un livre. Cette chose qui m'a mise dans tous mes états de la page 1 à la page 476 ! 

On aurait dit que Pierce Brown écrivait pour nous jeter toutes les émotions existantes sur cette Terre à la figure. 

La couverture est vraiment belle mais on ne peut comprendre sa signification qu'en lisant le livre. Comme ça, on voit pas trop le rapport mais en réalité elle veut tout dire. Et quand on termine ce livre on se dit "mais pourquoi je n'y ai pas pensé avant ?" 

L'écriture de Pierce Brown est vraiment superbe ! En fait elle est un peu grossière, on a le droit à des "petites merde", "chier" et j'en passe mais en fait c'est l'écriture idéal pour ce livre. Elle correspond parfaitement à la situation, l'intrigue, le contexte, les personnages. Il était presque impératif que se soit Pierce Brown qui nous écrive l'histoire de cette manière, sinon le livre aurait été plat, ennuyeux, sans intérêt. Et en plus de ça elle apporte la petite (vraiment petite) touche humoristique qu'il faut, car en ouvrant ce livre ne vous attendez à rire aux éclats. 

Autre point très positif de ce livre qui n'est pas un livre - dans ma tête - c'est les personnages. Mais d'où est-ce qu'il sort de tels personnages ! Dans tous les livres que j'ai pu lire auparavant je n'ai jamais rencontré un personnage comme Darrow, j'ai eu un énorme mais énorme coup de coeur pour ce personnage. Si il y avait un autre superlatif qui concerne l'esprit je dirais que ce personnage, en plus d'être un coup de coeur, c'est un coup d'esprit ^^ Malheureusement ça n'existe pas. Mais dès que Darrow se recevait des coups de poings, des coups de pieds, des coups de couteaux, des coups de lances, de froid, de chaud, de fièvre, je les ressentais avec lui. Et ça, c'est sûrement dû à l'écriture. (Petite parenthèse, si vous me suivez dans mes autres chroniques, je rajoute Darrow dans la liste de mes maris, lui est tout au dessus du podium)  

Mais le pire dans tout ça c'est qu'il n'y a pas que lui qui est génialissime, tous les autres sont parfaits. Ils nous envoient tous quelque chose dans le coeur, que se soit les méchants, les gentils, les bizarres, les moches, les intelligents, tous, tous, tous. C'est à peine si on s'attachait aux méchants c'est pour vous dire que ce livre et son auteur sont dingues. 

Je crois ne jamais avoir vu d'histoire qui tenait aussi bien la route ! Mais quelle histoire ! D'où ça vient ? Qui peut inventer une histoire pareil, l'écrire comme ça, nous servir des personnages comme çal !

C'est là que je vous confirme que Pierce Brown est un martien, mais quel martien ! Je le serrerais fort dans mes bras si je le pouvais, pour le remercier de ces moments que j'ai passé à lire ses lignes, à pleurer, à rire, à rager, à angoisser comme une malade pendant tout le temps de ma lecture. 

Cet auteur nous plonge dans une histoire qui se passe sur Mars. Parce que oui, les humains ont peuplés la Terre, la Lune, et pleins d'autre planète et veulent peupler Mars, déjà ça, ça me plait ! Mais on retrouve aussi un système de castes avec des couleurs. Chaque couleurs à son rôle et sa richesse. Je ne vais pas décrire toute les couleurs mais seulement quelques uns car il y en a pas mal. Donc, comme on voit dans le résumé on a les Ors qui sont tout au dessus de la chaîne de la richesse, du pouvoir. Il y a les Gris qui sont la police, la justice. Les Verts qui eux sont technicien, bref s'occupent de la technologies etc... et pleins d'autres, mais nous avons tout en bas, les Rouges qui eux se tapent le sale boulot dans les mines, sous terre (autrement dit sous la terre assez chaude de Mars) pour garantir une belle vie sur Mars, pour accéder à une terraformation pour pouvoir enfin vivre sur cette planète. Darrow appartient à cette caste. 

Que vous dire des révélations qui sont faites ? Tout au long du livre on est choqué des révélations, comme si l'écriture de Pierce Brown arrivait à nous berner aussi. Et il a superbement bien réussi, il nous intègre dans l'histoire, nous fait vivre les mêmes choses que Darrow. Donc, au final on est aussi naïf que Darrow au début, aussi surpris que Darrow au milieu, aussi fiers que Darrow à la fin. 

J'avais peur d'un manque de description, que le monde offert par cet auteur ne soit pas assez poussé, compréhensible, représenté dans ma tête. Mais non, même ça il sait faire ! J'étais vraiment dedans, je vivais sur Mars. 

Les événements s'enchainent tellement bien, que de suspens, de peur, d'angoisse, de soulagement, de tristesse, d'espoir, de desespoir, de fièreté, de rage, de haine, d'amour, d'amitié. Je me suis fait des amis, qui n'existe pas ! C'est à rendre fou ! Nan mais vous vous rendez compte ? Tout ce que j'ai subie dans ma petite tête d'ado de 16 ans ? C'est à peine si je devais déjà prendre ma retraite !

Que vous dire de plus ? Moi je sais plus. Je suis encore là même dans tous mes états rien qu'en écrivant cette chronique ! C'est pour vous dire que ce livre est le mal incarné ! 

J'étais la première à dire que je préfèrais les auteurs féminine parce que de 1) c'était ce que je lisais le plus de 2) mes coups de coeur venaient souvent de leurs livres. 

Mais là c'est terminé ! Pierce Brown est devenu mon auteur préféré avec ce livre qui devient mon coup de coeur des coups de coeur mais encore au-delà vous voyez ? C'est pas grave. Pierce Brown a mis la barre très haute avec ce premier roman que je lis de lui. Et faut vraiment qu'un autre livre venant d'un ange gardien de je-ne-sais où batte ce premier tome ! Il a juste déchiré mon coeur avec ce roman. Difficile de lire autre chose après. 

Bien sûr inutile de vous dire qu'avec une fin pareil on veut ABSOLUMENT lire le tome 2 très vite. Donc je ne vous cache pas qu'en ce moment j'ai un peu le seum parce que je ne l'ai pas en ma possession. 

Et je vous redis encore une fois que ce livre c'est une bombe nucléaire, atomique, à retardement, à tout ce que vous voulez ! 

Posé sur la première place du podium de mes COUPS DE COEUR ! 

Petites Infos

Nombre de pages : 476

Paru dans les éditions : Hachette roman

Date de parution : 17 Juin 2015

Prix : 18 euros


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines