Magazine Culture

Cinéma : Festival de Cannes 2016, la sélection de la Semaine de la Critique dévoilée

Publié le 19 avril 2016 par Framboise32

CANNES 2016

La sélection de la 55è édition de la  semaine de la critique à cannes 2016 a été dévoilée. La semaine de la critique 2016 sera présidée par Valérie Donzelli.

Victoria, le film de Justine Triet avec Virginie Efira sera présentée en ouverture de la Semaine de la critique. Cette année, 10 courts-métrages et 7 longs-métrages seront en compétition lors de la Semaine de la Critique à Cannes.  En compétition, la France sera représentée par Grave, le premier long-métrage de Julia Ducournau.

La Semaine récompense les nouveaux talents du Festival. Pour cette 69e édition, de nombreuses actrices et réalisatrices françaises ont été sélectionnées.

En clôture, Laetitia Casta présentera En moi, son premier court métrage . Sandrine Kiberlain présentera le court métrage Bonne Figure. Chloë Sevigny présentera son court métrage Kitty

En séance spéciale,  tempi felici verranno presto, d’Alessandro Comodin (Italie)
et Apnée de Jean-Christophe Meurisse (France)

En Séance 50+5, Myomano shel tzalam atonot (From the Diary of a Wedding Photographer), de Nadav Lapid (Israël) et Los pasos del agua, de César Augusto Acevedo (Colombie).

La liste compléte de la sélection :

Longs-métrages  :

Albüm, de Mehmet Can Mertoglu (Turquie)
Diamond Island, de Davy Chou (Cambodge/France)
Grave, de Julia Ducourneau (France)
Mimosas, d’Oliver Laxe (Espagne)
Shavua Ve Yom (One Week and a day), d’Asaph Polonsky (Israël)
Tramontane, de Vatche Boulghourjian (Liban)
A Yellow Bird, de K. Rajagopal (Singapour)

Courts-métrages :

Arnie, de Rina B. Tsou (Taïwan/Philippines)
Aascensão, de Pedro Peralta (Portugal)
Campo de Viboras, de Cristèle Alves Meira (Portugal)
O Delírio é a redenção dos aflitos, de Fellipe Fernandes (Brésil)
L’Enfance d’un chef, d’Antoine de Bary (France)
Limbo, de Konstantina Kotzamani (Grèce)
Oh what a wonderful feeling, de François Jaros (Canada)
Prenjak, de Wregas Bhanuteja (Indonésie)
Le Soldat vierge, d’Erwan Le Duc (France)
Superbia, de Luca Tóth (Hongrie)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 28519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine