Magazine Cinéma

[Critique] PAS UN BRUIT

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Critique] PAS UN BRUIT

Partager la publication "[Critique] PAS UN BRUIT"

Titre original : Hush

Note:

★
★
★
½
☆

Origine : États-Unis
Réalisateur : Mike Flanagan
Distribution : Kate Siegel, John Gallagher Jr., Michael Trucco, Samantha Sloyan…
Genre : Thriller/Épouvante
Date de sortie : avril 2016 (Netflix)

Le Pitch :
Maddie, une écrivaine, sourde et muette, vit seule dans une maison dans les bois, loin de tout. Un soir, un homme tente de pénétrer chez elle, profitant du handicap de sa victime. Celle-ci, néanmoins, n’est pas décidée à se laisser faire…

La Critique :
Le home invasion, qui met en scène l’intrusion d’assassins ou de bad guys de toutes sortes, dans le domicile de victimes en devenir, est un genre très populaire à Hollywood. Un genre qui donne lieu à d’excellents films, comme The Strangers, avec Liv Tyler, ou le sauvage You’re Next, mais aussi à des choses beaucoup plus convenues. Tous prenant plus ou moins comme exemple le mètre-étalon de la catégorie, à savoir Les Chiens de Paille, de Sam Packinpah (lui-même remaké par Rod Lurie en 2011). Pas un bruit, ou Hush, en version originale, embrasse ainsi les codes les plus incontournables de la discipline, mais tire partie de la caractéristique qui contribue définit son héroïne, qui se trouve donc être sourde et muette…

Hush-Pas-un-bruit-John-Gallagher-Jr.

Mike Flanagan, le réalisateur, qui retrouve pour l’occasion Kate Siegel, qui était déjà au centre de The Mirror (Oculus en version originale), son précédent long-métrage, exploite relativement bien la surdité de son personnage principal, ainsi que son incapacité à crier, afin d’instaurer très rapidement une tension palpable. Le jeu de Kate Siegel faisant le reste, à savoir retranscrire dans un premier temps la détresse d’une victime toute désignée, puis par la suite, son combat pour survivre face à un homme qui a juré sa perte. Le fait que l’action se déroule dans une maison un peu paumée dans la forêt en ajoutant une couche, dans la construction d’une ambiance à couper au couteau véritablement efficace.
Pas un bruit n’est pas un sommet d’originalité. Cela dit, là n’est pas vraiment le propos, tant le réalisateur s’applique à respecter les lieux communs tout en les adaptant aux éléments inhérents à l’handicap de son héroïne. Sa réalisation s’avère ainsi plutôt immersive quand il s’agit de nous communiquer la peur que ressent Maddie, face à un agresseur particulièrement retors.

Un méchant campé par l’excellent John Gallagher Jr. (The Newsroom, 10 Cloverfield Lane) qui se présente dans un premier temps affublé d’un masque en somme toute classique, mais qui sait aussi surprendre son monde, en le retirant assez vite, s’offrant ainsi l’opportunité de construire une composition bien sadique du plus bel effet. Là encore, ce n’est pas très original, mais au moins, ça fonctionne. Et pas qu’un peu si on se réfère aux divers affrontements, aussi bien filmés qu’amenés, et à la conclusion, qui intervient au terme d’une montée en puissance d’une violence qui sait aussi se faire graphique, sans tomber dans le gore extrême.
Brutal et sauvage, Pas un bruit démontre aussi d’une volonté de son chef d’orchestre de faire preuve d’une jolie mesure pour éviter de tomber dans l’excès. Dès le début, tout est fait pour qu’on s’attache à Maddie. Une battante qui n’aura de cesse de prouver sa combativité dans des circonstances sauvages à plus d’un titre.

À mi-chemin entre le thriller du type Les Nuits avec mon ennemi et le film d’horreur, Pas un bruit s’avère ainsi plus convainquant que le sympathique quoi qu’un peu trop tarabiscoté The Mirror. La progression est franche, la rythmique implacable et bien agencée, les comédiens parfaits dans leurs rôles respectifs, et la réalisation, à hauteur d’homme, sait ne pas en faire des caisses. On peut même ajouter que le méchant, avec ses motivations troubles, évite les sempiternelles justifications diluant bien souvent la crédibilité. Ici, il est là et veut du mal à la fille. C’est tout et au fond, c’est largement suffisant pour faire de lui une menace tangible.
Voici ainsi un film simple, direct et efficace, qui, si il ne va pas révolutionner le genre auquel il s’attaque (il ne cherche d’ailleurs pas à le faire), remplit toutes les cases avec un certain brio, pour lui permettre de se détacher de la masse. Après ça, ne vous étonnez pas d’avoir envie de vérifier deux ou trois fois si la porte d’entrée est bien fermée à clé…

@ Gilles Rolland

Hush-Pas-un-bruit
  Crédits photos : Netflix


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Critique: Mia Madre

    Critique: Madre

    Réalisation Nanni Moretti Scénario Nanni Moretti Gaia Manzini Chiara Valerio Acteurs principaux Margherita Buy John Turturro Giulia Lazzarini Nanni Moretti... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: Lolo

    Critique: Lolo

    Titre original Lolo Réalisation Julie Delpy Scénario Julie Delpy Eugénie Grandval Acteurs principaux Vincent Lacoste Julie Delpy Dany Boon Sociétés de productio... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique Bluray: Crosswind

    Critique Bluray: Crosswind

    Titre original Risttuules Réalisation Martti Helde Scénario Martti Helde et Liis Nimik Acteurs principaux Laura Peterson, Mirt Preegel, Ingrid Isotamm Sociétés... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique Dvd: L’Audience

    Critique Dvd: L’Audience

    Titre : L’Audience Titre italien: L’Udienza Sujet: Marco Ferreri et Rafael Azcona Réalisation : Marco Ferreri Scénario : Marco Ferreri et Dante Matelli... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: le Nouveau

    Critique: Nouveau

    Données clés Réalisation Rudi Rosenberg Scénario Igor Gotesman Bruno Muschio Rudi Rosenberg Acteurs principaux Raphaël Ghrenassia Joshua Raccah Géraldine... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: l’Impossible Monsieur Bébé

    Critique: l’Impossible Monsieur Bébé

    Titre original Bringing Up Baby Réalisation Howard Hawks Scénario Dudley Nichols Hagar Wilde Acteurs principaux Katharine Hepburn Cary Grant Sociétés de... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE
  • Critique: Carol

    Critique: Carol

    Réalisation Todd Haynes Scénario Phyllis Nagy Acteurs principaux Cate Blanchett Rooney Mara Sarah Paulson Kyle Chandler Sociétés de production Film4 Number 9... Lire la suite

    Par  Cinedingue
    CINÉMA, CULTURE, DVD, LIVRES, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Onrembobine 55426 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines