Magazine

Le gros minable

Publié le 15 juin 2008 par Hugo Jolly

Hier, au même moment où les terroristes impérialistes canadiens, ces soldats de l’État répressif canadien, ou de sa majesté la reine d’Angleterre, recevaient des médailles pour leurs crimes* commis en Afghanistan, quelques manifestants anti-guerre s’étaient déplacés pour l’occasion. Afin, bien sûr, de faire part de leur idées politiques, et rappelons que C’ÉTAIT le moment (sinon c’est quand le moment?), les manifestants ont tenu des propos anti-guerre, anti-impérialisme et anti-terrorisme, lesquels ne furent pas tolérés par le gros minable qui sert de maire à Québec.

Ce gros minable, déjà anti-syndicaliste, anti-gauche et très conservateur/adéquiste sur les bords, militariste en plus, ne s’est pas gêné de traiter un des manifestant de minable pour ses idées anti-guerre. «Oui, ça m’a dérangé car ce gars a été totalement irrespectueux. Des gens en deuil allaient faire leur entrée à l’hôtel de ville et il allait dire ses idées politiques. Il doit être bien à l’aise chez lui car il n’ira certainement jamais à la guerre!» a-t-il commenté. Sur ce, ce gros minable de maire a confondu idées politiques, convictions politiques et militarisme.

Totalitarisme

Par un totalitarisme des plus profonds, comme nous le savons sans débat, monsieur Labeaume a oublié que le Québec d’abord, n’appuie qu’à moins de 30% cette guerre impérialiste et terroriste, laquelle fut d’ailleurs déclenchée sur des mensonges, ne l’oublions pas! Premièrement, aucun afghan ne se trouvait dans quelconque vol du 11 septembre 2001, il n’y avait que des saoudiens, nous venant tout droit de la monarchie primitive alliée des États-Unis qui exécute à l’instar des talibans, ses condamnés à mort en public. Ensuite, les talibans rasés et les seigneurs de guerre, ainsi que le dictateur Karzaï, lequel ne fut jamais élu par la population afghane, mais bien installé par l’empire états-unien qui d’ailleurs, entretenait déjà des liens privilégiés avec Karzaï, sont ceux et celles que ces « vaillants et courageux » soldats de l’État impérialiste canadien, la chaire à canon de sa majesté, protègent en Afghanistan. D’ailleurs, vous pouvez constater sur une carte afghane que les troupes de la coalition de pilleurs impérialistes et terroristes sont concentrés autour d’axes stratégiques en vue de protéger des intérêts états-uniens ou étrangers, comme par exemple, les sites de construction de l’oléoduc. Les afghans dans tout ça? La coalition s’en balance, j’y reviendrai, ne vous inquiétez pas.

Les faits

Rappelons les faits au gros minable pro-terrorisme et militariste à Québec. Le Canada utilise des armes de destruction massive en Afghanistan, aux côtés de leurs alliés états-uniens qui n’en font que plus encore. Le Canada aide à la torture en Afghanistan, ce que leurs alliés les états-uniens pratiquent également. Le Canada ne protège aucune démocratie là-bas, Karzaï fut placé par les États-Unis, sans qu’on ne demande l’avis de quiconque. Karzaï travaillait pour UNOCAL, une firme à l’époque très près de l’administration états-unienne en place. Il avait le mandat de négocier avec le « gouvernement taliban »** pour faire passer un oléoduc ne visant rien de moins que de titiller Moscou et son marché du gaz qui couvre l’Europe. Et oui! La guerre froide est loin d’être terminée et les soldats de sa majesté y participent. Bref, aucune démocratie, des ADM, de la torture, une dictature, l’imposition d’un modèle économique non-viable qu’est le capitalisme et plusieurs autres méfaits à l’endroit des afghans même, que le gros minable à Québec dit vouloir aider par une guerre et l’occupation de leur pays.

Les convictions du gros minable

Autre chose, le gros minable lui-même n’ira jamais à la guerre, il n’avait pas à questionner le courage du manifestant en cause, encore moins le droit de comparer ce dernier (courageux d’avoir dit sa façon de pensée dans un Québec où tout le monde se tait) aux soldats impérialistes qui armés de blindés, d’avions furtifs, d’artillerie, d’ADM, de vision satellite de l’Afghanistan, n’ont rien à envier aux afghans qu’ils combattent, lesquels le font avec des moyens rudimentaires . Entre le courage du taliban en « gougounes» dans le désert, armé d’un fusil d’assaut rafistolé et volé aux mains d’un russe tué au combat lors de cette précédente occupation, et celui du soldat canadien impérialiste et terroriste qui lui, peut s’appuyer et se fier sur les jouets modernes de l’armée états-unienne très avant-gardiste, vous devinerez que l’un d’entres eux présente, à mes yeux, plus de courage que l’autre et que cet autre, jouie d’une multitude d’outils, lesquels ne sont même pas « connus » des talibans.

Le gros minable Labeaume n’a pas respecté l’opinion du manifestant, a agit comme si la guerre en Afghanistan n’était pas questionnée, or, c’et justement tout le contraire au Québec. Plus de 70% des québécois se disent contre la guerre en Afghanistan. Enfin, les québécois en général, se disent contre la guerre, point final. Le gros minable aurait pu tenir compte de ces faits concernant les contradictions en Afghanistan, mais il a préféré la partisannerie maladive des militaristes, des réactionnaires de Québec. Lui-même très réactionnaire, le gros minable Labeaume a préféré appuyer le terrorisme des États-Unis, la nouvelle dictature afghane, celle-ci aussi pitoyable que celle des talibans (antérieurs alliés de Washington), et les double-mesures; le Canada utilise par exemple, du phosphore blanc en Afghanistan contre les troupes, c’est un crime de guerre, car le « WP », terme employé, est une ADM. Bref, « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais » disent les États-Unis, le gros minable à Québec persiste et signe pour sa part en appui à l’ineptie.

D’autres propos du gros minable

«Ce ne sont pas ses idées qui sont minables, mais le gars lui-même. On est tous contre la guerre. Je ne connais personne qui soit pour la guerre, mais il y a des lieux pour l’exprimer et ici, ce n’était pas la place pour ça» Vous comprendrez que je ne suis point d’accord avec le gros minable, c’était justement, tout le contraire! C’est la célébration de la mort des impérialistes qui n’avait aucun sens. Je ne suis aucunement redevable à des terroristes, des impérialistes ou quelconque criminel de guerre ayant participé à cette hypocrite mission capitaliste impérialiste en Afghanistan qui surtout, travaille de concert avec l’organisation terroriste, l’O.T.A.N.. Je n’ai pas à fêté quelqu’un qui installe des dictatures, encore moins dans des lieux publics où le débat n’a jamais eu lieu et où l’approbation de cette guerre illégale ne frôle que les 30%. Le gros minable aurait pu faire cela en privé avec les fidèles du Ô Capital et les aliénés de Québec. Il n’avait pas à célébrer une cérémonie au nom de criminels de guerre canadiens en public, point à la ligne.

Et quand il dit en pleurant «Je suis un père de famille et plusieurs des soldats qui sont décédés avaient presque l’âge de mon fils», que cherche t-il à prouver, ou à justifier? Qu’il ait un fils de cet âge ne justifie en rien cette mission impérialiste qu’est celle de l’Afghanistan, surtout quand la dite « démocratie » à protéger n’en n’est pas une. Ces soldats n’avaient qu’à faire comme les autres manifestants jugés minables par le gros minable Labeaume. Ces cannes de chaire à canon de l’État n’avaient qu’à s’informer et à en tirer des conclusions éclairées plutôt que de suivre aveuglément les ordres de ces imbéciles qui dirigent l’armée terroriste et impérialiste canadienne, eux-mêmes aliénés au point d’avoir l’envie de ressembler aux militaires états-uniens. Or, les États-Unis sont responsables de plus d’actes terroristes que quelconque organisation jugée par Washington « terroriste ». Depuis plus d’un siècle, les États-Unis massacrent des peuples au nom du Ô Capital et des privilégiés et minoritaires bourgeois, ces parasites.

«Depuis ce matin, j’y pense toujours, j’en suis presque obsédé. Si c’était mon gars? Les familles des militaires ont besoin de comprendre pourquoi un de leurs proches est décédé et une journée comme aujourd’hui les aide à le faire» Mais que pense le gros minable des afghans qui meurent, des enfants afghans qui, sous les ADM états-uniennes, sont déchiquetés? Pendant plus de 20 ans, les talibans ont eu le support des États-Unis, où était donc le gros minable? Comme autre exemple, l’Afghanistan est le pays qui compte le plus de mines anti-personnelles sur son sol, plus que tous les pays du monde réunis. Or, les États-Unis utilisent encore les mines anti-personnelles et les bombes à sous-munitions qui forment également des champs de mines. De 5% à 15% des sous-munitions n’explosent pas et se transforment ainsi en mines anti-personnelles, lesquelles sont ensuite prises pour des jouets par les enfants afghans.

Encore faut-il, et il le faut, dire à ces pauvres parents que leurs enfants sont décédés pour des intérêts bourgeois, lesquels forment une minorité parasitant le travail d’autrui. C’est pour ça qu’ils sont morts gros minable! Et que ces enfants ne combattaient que les anciens alliés de Washington, ça aussi, il faut leur dire! Quoi d’autre? Bien, on pourrait également leur dire que leurs enfants utilisent des ADM en Afghanistan, dont le phosphore blanc, ce qui constitue un crime de guerre très grave. Nous pourrions également leur dire que la cause avait été orchestrée sur des mensonges et donc, que leurs enfants sont morts en vain et tout simplement, dans les faits, pour enrichir d’avantage les riches!

Conclusion

Donc récapitulons. Il y a une guerre en Afghanistan, laquelle ne sert que les intérêts de la bourgeoisie internationale (minoritaire et parasitaire), comme toujours, nos soldats de l’État impérialiste canadien dupés y meurent fièrement. Des crimes de guerre odieux y sont commis, les ressources naturelles y sont pillées, un dictateur y est installé, le pavot****y est gaspillé, bref, les intérêts des afghans sont boudés par la coalition qui n’en n’a dans le faits, que pour les richesses du pays et pour sa position stratégique vis-à-vis les ennemis de l’O.T.A.N., cette alliance terroriste qui ne sert que les intérêts bourgeois du monde.

Par exemple, lorsque l’hiver approchait dans le début de l’occupation, Karzaï a préféré inaugurer une usine de Coca-Cola. Imaginez! Les prolétaires bien présents, bien nombreux à chômer, représentaient un beau grand bassin de « cheaplabor » qui accepterait n’importe lesquelles des conditions de travail. Et je ne parle même pas des plans de Coca-Cola, qui comme au Pakistan et ailleurs dans le monde, n’en veut qu’aux nappes phréatiques, lesquelles sont vite vidées dans ces pays sans abondance de la source de vie. 3 L d’eau sont nécessaires à la conception d’une bouteille de 1L de Coca-Cola. Rappelons que les afghans, à ce moment où l’hiver rigoureux approchait, n’avaient pour la plupart que des maisons éventrées par les antécédents conflits, parfois sans toit.

Outre le ridicule de cette mission, les soldats dupés de l’armée canadienne, ceux qui en sont morts surtout, sont pris pour des tartes par des gros imbéciles tel le gros minable qui sert de maire à Québec. Les faits sont les faits, le gros minable, peut importe le « twist » qu’il dansera, celui des adéquistes ou celui des conservateurs, tous des condédés au fond, les faits demeureront les faits. La guerre en Afghanistan est non seulement absurde, injustifiée et contradictoire, puisque les talibans étaient comme Al-Qeada, comme Saddam Hussein, comme Pinochet, comme Suharto, comme les Somosa, comme Uribe, comme le Sha, comme Peron, comme Perez, comme Batista, et j’en passe, bref, étaient tous des alliés de Washington! Outre aussi l’ensemble de l’ineptie, n’oublions pas les affreuses doubles-mesures, dont l’utilisation d’Armes de Destruction Massive, dont l’utilisation de la torture, dont les exécutions sommaires, dont l’emprisonnement d’enfants soldats (Kadhr) et j’en passe encore…

*Renverser un « gouvernement talibans» (déjà un coup d’État militaire) pour ensuite y mettre en place une dictature (Karzaï n’a jamais été démocratiquement élu***), soutenir la torture, soutenir un pays qui utilise des ADM, utiliser des ADM, privatiser sans le consentement de la population visée, leurs ressources naturelles telles; gaz naturel, nickel et autres, c’est criminel et loin de la démocratie dite « objectif primaire » de la mission. Privatiser du même coup les ressources humaines revient dans les faits à imposer le capitalisme aux afghans, alors qu’ils n’ont pas choisi cette voie, ni aucune autre. Privatiser les ressources naturelles, ne revient dans les faits qu’à rendre ces ressources accessibles et à rabais aux sales bourgeois minoritaires et parasitaires étrangers ou même, aux seigneurs de guerre afghans qui sont je le rappelle, les seuls en Afghanistan à en avoir les moyens et même là…

**Les États-Unis jugeaient les talibans comme légitimes pas plus loin qu’en 1999-2000. Les États-Unis terroristes et impérialistes, parlant des talibans, disaient « le gouvernement taliban ». Les États-Unis ont aussi négocié avec eux et les ont même invités sur leur sol. Bref, Al-Qeada et les talibans étaient dans le passé les alliés de Washington. Rappelons aussi au gros minable que Al-Qeada fut financé, armé et entraîné par la C.I.A., une double-mesure incontestable, indéniable, où Washington entretenait et préparait, le « terrorisme » du futur.

***Le pays était en guerre, certaines régions de l’Afghanistan n’avaient même pas encore été visitées par la coalition de pilleurs de ressources humaines et naturelles. Il serait difficile de me faire croire qu’un bon samaritain se serait tapé les régions reculées, défiant directement les talibans, boîte de scrutin à la main, pour les beaux yeux de Washington! Et quoi encore?

****Le pavot, transformé, peut donner des dérivés comme de la morphine. Il y a en ce moment une pénurie internationale de ces dits dérivés, donc le pavot, s’il était nationalisé, remplierait en une seule année les coffres de Kabul… À chacun ses priorités!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hugo Jolly 383 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte