Magazine Culture

Alice au pays des morts-vivants de Mainak Dhar

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Chronique de LittlepadfootLittlepadfoot

Alice au pays des morts-vivants de Mainak Dhar

Alice au pays des morts-vivants de Mainak DharNombre de pages :  272 pages
Editeur :  Fleuve Editions
Date de sortie :  12 mai 2016
Collection :  Outrefleuve
Langue :  Français
ISBN-10:  2265114472
ISBN-13:  978-2265114470
Prix Editeur :  17,90€
Disponible sur Liseuse : NON

Son résumé :

Alice, 15 ans, fait partie des quelques humains rescapés dans un monde de zombies. Pour survivre, les humains se sont organisés en armée et, lors d’une patrouille, Alice suit un zombie affublé d’oreilles de lapin roses dans des galeries souterraines et elle chute…

Mon avis :

Fleuve Editions vient de créer une nouvelle collection de l’imaginaire, Outrefleuve, une collection qui s’annonce très intéressante avec de très bon titres déjà prévus. Alice aux pays des morts-vivants en fait partie et j’ai eu une très agréable surprise avec cette lecture.

Dans ce livre qui semble être, au vu des premières lignes et du résumé comme une réécriture dystopique avec quelques morts-vivants du récit de Lewis Carroll, ce n’est finalement pas le cas. L’auteur s’est largement inspiré du conte au début, faisant commencer son récit avec Alice, 15 ans, qui s’ennuie et qui est assise sur une colline avec sa soeur. Celle-ci va suivre son intuition en suivant un zombie affublé d’oreilles de lapins qui vient de sauter dans un tunnel. Je n’ai pu que remarquer le clin d’œil évident, le début étant exactement pareil dans Alice aux pays des merveilles. Evidemment l’histoire n’est pas calquée ensuite tout le long du récit, même si on retrouve quelques éléments similaires, avec ensuite un personnage important qui se fait appeler la Reine.

En elle-même, j’ai trouvé l’histoire très intéressante. On arrive dans un monde qui a été ravagé par une épidémie transformant les hommes en zombies. Encore une petite partie de la population survit péniblement, où les enfants comme Alice n’ont eu droit qu’à l’éducation guerrière pour apprendre au plus vite à tuer du mort-vivant. On va très vite en apprendre plus sur comment est apparu cette épidémie ainsi que sur la société politique et mensongère qui domine encore le monde. J’ai trouvé l’univers bien mené par l’auteur, même s’il n’y a rien d’original ou de vraiment nouveau dans la société.

J’aime beaucoup les livres de zombies en général, même si j’en ai assez peu lu, mais ce livre à ce niveau-là m’a pas mal surpris, l’auteur aborde un tout autre aspect de ces créatures. Je ne veux surtout pas trop en révéler, mais on aborde un peu la psychologie du zombie, en quelque sorte. On est pas juste dans l’idée que les zombies sont les seuls ennemis, il y a même un renversement de ce schéma assez classique.

Ce roman n’a qu’un seul défaut selon moi, ce sont les longueurs qui parsèment le livre. J’ai eu un peu de mal au début à rentrer dans le livre, c’était assez peu captivant mais j’ai fini par bien accrocher à partir d’une cinquantaines de pages heureusement.  Ensuite les longueurs je les ai plus retrouvés dans les scènes de combats et d’action, parce que généralement j’avais du mal à les visualiser.

En ce qui concerne Alice, j’ai eu peu d’attachement au début pour elle, car avec l’enfance qu’elle a eue, elle est assez froide et réservée. Mais finalement, avec tout ce qui lui arrive et les évènements qui la font grandir, je l’ai naturellement appréciée. Au fur et à mesure, elle s’affirme, c’est un tout petit bout de jeune femme et elle se retrouve à mener toute une troupe d’hommes, grâce à ses compétences de tireuse. Elle subit beaucoup de choses et de pertes, mais elle réussit toujours à se relever, c’est une véritable héroïne, une battante.

Entre dystopie et histoire de zombies, cette histoire promet beaucoup et je pense qu’elle aura du succès du moins je l’espère, car l’auteur le mérite ! J’ai également appris que cette histoire est une trilogie, j’ai donc très hâte d’avoir la suite, surtout après un épilogue démentiel !

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

Chronique de LittlepadfootLittlepadfoot

Alice au pays des morts-vivants de Mainak Dhar

Alice au pays des morts-vivants de Mainak DharNombre de pages :  272 pages
Editeur :  Fleuve Editions
Date de sortie :  12 mai 2016
Collection :  Outrefleuve
Langue :  Français
ISBN-10:  2265114472
ISBN-13:  978-2265114470
Prix Editeur :  17,90€
Disponible sur Liseuse : NON

Son résumé :

Alice, 15 ans, fait partie des quelques humains rescapés dans un monde de zombies. Pour survivre, les humains se sont organisés en armée et, lors d’une patrouille, Alice suit un zombie affublé d’oreilles de lapin roses dans des galeries souterraines et elle chute…

Mon avis :

Fleuve Editions vient de créer une nouvelle collection de l’imaginaire, Outrefleuve, une collection qui s’annonce très intéressante avec de très bon titres déjà prévus. Alice aux pays des morts-vivants en fait partie et j’ai eu une très agréable surprise avec cette lecture.

Dans ce livre qui semble être, au vu des premières lignes et du résumé comme une réécriture dystopique avec quelques morts-vivants du récit de Lewis Carroll, ce n’est finalement pas le cas. L’auteur s’est largement inspiré du conte au début, faisant commencer son récit avec Alice, 15 ans, qui s’ennuie et qui est assise sur une colline avec sa soeur. Celle-ci va suivre son intuition en suivant un zombie affublé d’oreilles de lapins qui vient de sauter dans un tunnel. Je n’ai pu que remarquer le clin d’œil évident, le début étant exactement pareil dans Alice aux pays des merveilles. Evidemment l’histoire n’est pas calquée ensuite tout le long du récit, même si on retrouve quelques éléments similaires, avec ensuite un personnage important qui se fait appeler la Reine.

En elle-même, j’ai trouvé l’histoire très intéressante. On arrive dans un monde qui a été ravagé par une épidémie transformant les hommes en zombies. Encore une petite partie de la population survit péniblement, où les enfants comme Alice n’ont eu droit qu’à l’éducation guerrière pour apprendre au plus vite à tuer du mort-vivant. On va très vite en apprendre plus sur comment est apparu cette épidémie ainsi que sur la société politique et mensongère qui domine encore le monde. J’ai trouvé l’univers bien mené par l’auteur, même s’il n’y a rien d’original ou de vraiment nouveau dans la société.

J’aime beaucoup les livres de zombies en général, même si j’en ai assez peu lu, mais ce livre à ce niveau-là m’a pas mal surpris, l’auteur aborde un tout autre aspect de ces créatures. Je ne veux surtout pas trop en révéler, mais on aborde un peu la psychologie du zombie, en quelque sorte. On est pas juste dans l’idée que les zombies sont les seuls ennemis, il y a même un renversement de ce schéma assez classique.

Ce roman n’a qu’un seul défaut selon moi, ce sont les longueurs qui parsèment le livre. J’ai eu un peu de mal au début à rentrer dans le livre, c’était assez peu captivant mais j’ai fini par bien accrocher à partir d’une cinquantaines de pages heureusement.  Ensuite les longueurs je les ai plus retrouvés dans les scènes de combats et d’action, parce que généralement j’avais du mal à les visualiser.

En ce qui concerne Alice, j’ai eu peu d’attachement au début pour elle, car avec l’enfance qu’elle a eue, elle est assez froide et réservée. Mais finalement, avec tout ce qui lui arrive et les évènements qui la font grandir, je l’ai naturellement appréciée. Au fur et à mesure, elle s’affirme, c’est un tout petit bout de jeune femme et elle se retrouve à mener toute une troupe d’hommes, grâce à ses compétences de tireuse. Elle subit beaucoup de choses et de pertes, mais elle réussit toujours à se relever, c’est une véritable héroïne, une battante.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 56614 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines