Magazine Culture

[Critique] The man in the high castle S1 E1-2 : au secours !

Publié le 25 avril 2016 par Linfotoutcourt

The man in the high castle prend un parti inédit à la télévision : imaginer le monde d'après-guerre si les nazis et le Japon avaient gagné en 1945. Tiré d'un livre du célèbre Philip K. Dick (Blade Runner), la série partait donc avec une bonne avance.

Puis vint le temps des acteurs mauvais, des rebondissements à dormir debout, des scènes mal filmées, des personnages caricaturaux et de l'ennui mortel du spectateur. Ou comment transformer de l'or en une production dénuée de sens. Le seul intérêt réside en de mystérieuses bobines de films, appartenant au " maître du haut château " et renfermant la vérité sur la victoire des Allemands et des Japonais. La suite de la saison amène peut-être d'intéressantes réponses à ces questions mais ce serait perdre du temps de le découvrir.

Au final : un point pour l'originalité du concept, un second pour Philip K. Dick, un dernier pour Rufus Sewell, le seul acteur à peu près crédible du show.

The man in the high castle est diffusée par Amazon et a été présentée au festival Séries mania 2016.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine