Magazine Culture

Ahlam, Marc Trévidic

Par Laurielit @bloglaurielit

ahlamCommencer l'aventure, deuxième round, des 68 premières fois avec un coup de coeur, je ne pouvais rêver mieux.

Pour celles et ceux qui ne savent pas, les 68 premières fois est un projet un peu fou lancé par une chroniqueuse amoureuse, bienveillante et avec l'envie de partager, Charlotte Milandri, son blog ici. L'an passé, elle a embarqué avec elles des blogueurs/blogueuses un peu fous et une chaîne de lecture, de partage autour de premiers romans s'est créée. Le succès fut tel tant dans l'envie que dans la communication du projet que Charlotte a réitéré ce partage de lecture, d'émotions avec deux autres adorables blogueuses. Grâce à elles, je repars dans cette folle aventure visant à emttre en lumière des romans de la rentrée 2016 et je les remercie du plus profond de moi.

J'ai donc reçu Ahlam...accompagné d'un doux mot de Charlotte. Si je me posais des questions sur la possibilité de continuer à bloguer ou non (rapport à un temps "libre" profondément réduit ces derniers temps), j'ai grâce à ce livre replongé dans cette émotion qui vous prend quand vous avez entre les mains un livre qui vous parle...je l'ai dévoré, refermé les larmes aux yeux et j'ai tout de suite eu cette envie de partager.

Ahlam signifie "les rêves". Ahlam est le prénom de la fille de Nora et Farhat. Elle a un frère, Issam. Tous les quatre habitent sur une petite île Kerkennah, en Tunisie. Cet archipel, c'est le paradis, la ressource de Paul, jeune peintre français qui vient y trouver quiétude, repos, détachement et inspiration. Il a envie de la peindre sous tous ces aspects et cela nécessite d'aller la regarder depuis la mer, sur un bateau. C'est Farhat, pêcheur, qui va l'emmener sur ce bateau. Une amitié belle, forte va naître de cette rencontre. Le peintre va devenir l'ami cher de la famille, celui qui va pouvoir les aider dans les moments difficiles notamment quand Nora meurt. Paul va alors prendre sous son aile les deux enfants et les initier à sa passion, l'art. Les enfants vont se révéler incroyablement doués, passionnés, Ahlam par le piano, Issam par la peinture. Paul est leur maître et envisage même d'aller les produire à Paris...tout aurait pu tellement être beau sans la montée de l'islamisme et du fanatisme. Si Kerkennah se croyait protégée, il n'en est rien et la chute de Ben Ali va être fatal au calme de cette île, aux liens de fraternité, d'amitié et d'amour les plus forts.

L'auteur, Marc Trévidic, est connu pour son activité de juge d'instruction au tribunal de grande instance de Paris au pôle antiterrorisme entre 2006 et 2015. En tout état de cause, je connaissais ce nom évoqué notamment dans de nombreuses émissions depuis les attentats de Charlie puis ceux de Novembre 2015 en France. Alors quand cette figure de l'antiterrorisme prend la plume pour décrire l'enrôlement (même et surtout d'êtres intelligents), pour  faire connaître au lecteur les versets du Coran utilisés ou les croyances des fanatiques (le passage sur le forum m'a marquée et les notes de bas de page sont utiles au lecteur), forcément on le croit. De nombreux passages ont résonné, éclairé, voire même pointé du doigt la naïveté occidentale. Le lecteur alterne avec des chapitres "dédiés" à l'enrôlement, l'organisation, les actes barbares menés par les fanatiques et le calme voire l'amour qui est en train de naître sur l'île de Kerkennah. La chute de régime de Ben Ali marque un tournant dans le roman car les deux mondes vont se mélanger. D'un côté l'auteur montre comment les fanatiques souhaitent / ont réussi à en sortir leur épingle du jeu et de l'autre, sur l'île de Kerkennah, c'est le refus, le combat de cet extrêmisme qui est mis en lumière. Des femmes très courageuses, jeunes, veulent se battre au prix de leur vie. On sent un pays tiraillé par deux courants forts et le lecteur est ainsi tiraillé entre les deux protagonistes du roman, Ahlam et Issam. L'art, la passion artistique même est au coeur à la fois des belles relations entre Paul et la famille de Kerkennah et source, bien-sûr, d'affrontement avec les fanatiques

J'ai eu de l'amour, de la haine, j'ai eu mal dans mon corps de femme, j'ai admiré le courage des protagonistes, j'ai savouré ma chance d'être en France, et j'ai espéré que nos libertés restent ainsi longtemps. J'ai aimé les personnages des mères dans ce roman, leur amour, leur protection, ce qui se dit dans leurs yeux. Un coup de coeur pour ce livre mené d'une main de maître par son auteur, un livre terriblement d'actualités...laissant en moi à la fois une volonté toujours d'espérer que les valeurs de liberté, égalité, fraternité vaincront, que l'amour et la solidarité sauveront le monde mais un goût amer sur notre capacité à vaincre de tels inhumains, de telles croyances et de tels actes.

68premièresfois

Un livre qui a déjà reçu de nombreux avis :

1. Nicole (motspourmots) : convaincant sur le fond, avec un sujet qu’il maîtrise http://www.motspourmots.fr/2016/03/... 2. Joëlle Guinard (leslivresdejoelle) : instructif et nécessaire http://leslivresdejoelle.blogspot.fr/... 3. Céline Huet (Arthémiss) : Coup de <3 ! http://www.arthemiss.com/ahlam-de-m... 4. Dominique Sudre, Domi C lire : instructif et poétique https://domiclire.wordpress.com/201... 5. Anita (Anita et son book club) : http://anita-et-son-bookclub.tumblr.com/post/143254372331/kerkennah-une-jolie-ville-en-tunisie-paul-un 6. Gloria Rodriguez : Magnifique et terrifiant Une belle histoire entre un peintre artiste européen et l'archipel des Kerkenna Une belle description de l'art la beauté et l'amitié Marc Trevidic spécialiste de terrorisme islamique, va nous faire découvrir les rouages du fonctionnement dès groupement salafiste. Une histoire intelligente, émouvante, l'affrontement entre l'amour, la beauté et le fanatisme religieux J'ai lu la première partie comme un roman simple, puis petit a petit je suis rentrée et, je ne l'ai pas lâché, tellement la tension montait Une écriture facile, basique, mais, quelle belle histoire 7. Violaine Belouard (leslecturesdelailai) http://leslecturesdelailai.blogspot.fr/... 8. Nathalie Cez (le chat qui lit) http://lechatquilit.e-monsite.com/p... 9. Bénédicte Junger (Entre les lignes) : http://lectures2benedicte.com/2016/... 10. Antigone Héron (Les lectures d’Antigone) http://antigonehc.canalblog.com/arc... Un roman à la fois candide et violent.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurielit 3519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines