Magazine Cinéma

Rec

Par Chatalors.net

L'histoire selon Allocine

Angéla est journaliste pour une télévision locale. Accompagnée de son caméraman, elle relate le quotidien de ceux qui travaillent la nuit. Ce soir, elle est dans une caserne de pompiers. La nuit est calme, aucune urgence. Jusqu'au coup de fil d'une vieille dame qui réclame du secours. Le tandem suit les pompiers et découvre en arrivant sur place des voisins très inquiets. D'horribles cris ont été entendus dans l'appartement de la vieille dame. Angéla perçoit la tension des habitants, son reportage devrait enfin sortir de la routine... Elle n'imagine pas à quel point !

Mon avis

Je n'avais pas vraiment envie de voir ce film, vu les avis négatifs qu'il sucsite. Et puis surtout j'avais peur d'être traumatisée par des scènes insoutenables. Mais j'y suis allée quand même pour faire plaisir à un boy et aussi par curiosité.

A ma grande surprise, j'ai aimé. Le film n'est pas si horrible que ça. Enfin oui ça se chamaille un peu, mais c'est pas pire que "28 semaines plus tard". D'ailleurs c'est un peu le même principe, il y a une infection qui rend les humains un tcho peu énervés. Les personnes contaminées décident de mordre voir de manger les humains sains et les contaminent à leur tour par la salive. C'est le jeux du chat et de la souris en plus hard.

Ce que j'ai aimé dans ce film c'est le style : l'univers clos d'un immeuble qui créé une ambiance encore plus angoissante, et la prise de vue un peu artisanale par le port de la caméra au point.

Certaines scènes sont mêmes drôles, enfin un humour par l'absurde et complètement décalé.

Par exemple, le dialogue entre la journaliste et la fille asiatique : "Qu'est ce qui s'est passé ? Il est tombé. Il est tombé d'où ? D'en haut. Il est tombé d'en haut. Oui, il est tombé d'en haut. D'en haut, il est tombé"... Un pur moment de bonheur. Certains personnages ont vraiment mérité leur morsure, comme celui qui fait les yeux doux à la petite fille contaminée... oh le con.

Bref, ça m'a fait flipper, ça m'a fait marrer, ça m'a bluffé. Tout ce que j'aime.

Mon seul regret est de ne pas savoir à quoi ressemble ce Pablo ...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chatalors.net 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines