Magazine Cinéma

Petit scarabée : troisième !

Par Faichelbaum @faichelbaum

Une quinzaine de jours est passée depuis mon dernier billet. Pas tant parce qu'il n'y avait rien a raconté, mais plutôt qu'il faut du temps et de l'énergie pour le faire. On continue donc la découverte du Kung-Fu traditionnel, mixé à la découverte de Chengdu.

Comme introduit dans le premier billet, le kung-fu n'est pas juste un art martial mais est un art de vivre. Celui-ci s'accompagne donc de règles. Elles se scindent en deux familles : les règles de moralités et les règles de comportement. Pendant que nous les revoyons continuellement, tout est prétexte à l'entrainement et aux démonstrations.

[gallery show_title="0" ids="9054,9053,9047"]

Les premières règles sont donc définies ainsi :

  1. Restez humble
  2. Faites bénéficier les autres
  3. Restez stable dans votre cœur et vos actes
  4. Faites face aux difficultés avec grandes volonté et fierté
  5. Votre relation avec les autres est plus importante que l'argent
  6. Soyez gentleman
  7. Apprenez à pardonner
  8. Finissez ce que vous avez commencé

Concernant les règles de comportement, elles se résument ainsi :

  1. N'abandonnez jamais
  2. Ne vous vantez pas
  3. Ne vous fermez pas face à la critique
  4. Ne jouez pas les prétentieux
  5. Ne faites pas étalage de votre kung-fu
  6. Ne colportez pas
  7. N'enseignez pas si vous n'avez pas la compétence
  8. N'arnaquez personne
  9. Ne soyez pas fermer à autrui
  10. Ne désobéissez pas aux règles

On se rend vite compte que tout ceci s'applique à la vie de tous les jours. Ainsi, outre les 6h de sport quotidiennes, nous passons beaucoup de temps à parfaire notre connaissance de l'ancienne culture chinoise, mais aussi observer ce qui se passe autour de nous.

[gallery show_title="0" ids="9052,9051,9050"]

Forts de cette instruction, nous partons à la découverte du parc Wang Jiang, parc de bamboo en l'honneur d'une poète célèbre de Chengdu. Le parc se présente donc en deux parties. La plus grande, publique, recouvre deux tiers de la zone. Il s'agit principalement d'une réserve de diverses espèces de bamboo. La seconde, plus petite, est dédiée à la poète avec différents pavillons et une imposante statue en marbre.

[gallery show_title="0" ids="9072,9071,9070,9069,9068,9067,9066,9065,9063,9062,9061,9060,9059,9058,9057,9056"]

Époustouflés par cet écrin de verdure, conservé au beau milieu de la modernité des buildings, nous avons bien profité de l'ambiance terriblement apaisante du lieu. A ce moment, nous sommes choqués par la contradiction perpétuelle de la Chine. Tout est dans l'opposition. L'ancien au modernisme. La richesse à la pauvreté. Le complique au simple. Le respect de la connaissance à l'ignorance totale du passé.

Pour autant, certaines choses perdurent ou reviennent. Les pandas sont donc partout. Les anciennes font du sport de rue : gym toniques pour mesdames à la tombée de la nuit ou encore danse de salon sur les places publiques en journée, ... A noter également que leur style en anglais fait fureur parfois.

[gallery show_title="0" ids="9080,9049,9073,9074,9066,9064"]

Ceci m'amène à mon 6e projet de tatouage. Ce nouveau projet est une portion en fait un fragment d'un plus gros tatouage que j'ai décidé de segmenter afin de le réaliser au cours de mes divers voyages. La précédente pièce avait donc été faite a New York. Le tatoueur a été trouvé et j'ai pu lui transmettre les matériaux de base pour son travail. Par contre, je garde secret le résultat jusqu'au retour de Chine.

[gallery show_title="0" ids="9085,9084,9083,9082,9081"]

Au cours des diverses explorations de Chengdu, nous sommes également tombes sur le quartier des bars. Celui-ci est caractéristique du style de restauration à la chinoise : l'emballage fait le produit. On se retrouve donc avec des bus Victoriens, un bar de dinosaures, ...

[gallery show_title="0" ids="9079,9078,9077,9076,9075"]

Nous finirons la semaine dernière avec le départ de l'un de nos Kung-Fu brothers. Celui-ci repart donc dans sa province natale, au nord-est de la Chine. Soirée hotpot autant épicée qu'arrosée, suivie d'une séance de cinéma privée, dans la salle d'entrainement avec la projection de Crazy Kungfu, en chinois, bien entendu !

[gallery show_title="0" ids="9048"]


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Faichelbaum 155 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines