Magazine Culture

Tapis Rouge de James Patterson et Marshall Karp

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

NYPD Red, tome 1 : Tapis Rouge, de James Patterson et Marshall Karp

Tapis Rouge de James Patterson et Marshall KarpPoche : 416 pages
Éditeur : Le Livre de Poche
Date de parution : 9 mars 2016
Collection : Policier / Thriller
Langue : Français
ISBN-10 : 2253092916
ISBN-13 : 978-2253092919
Disponible sur liseuse : Non

Prix éditeur : 7€60

Son résumé :

À New York, un célèbre producteur meurt empoisonné dans un palace. Puis c’est un acteur vedette qui est assassiné en plein tournage… La ville est en ébullition. D’autant que le psychopathe semble avoir planifié ses meurtres avec une minutie diabolique, comme s’il s’agissait d’un film à grand spectacle… Le NYPD Red – l’unité d’élite chargée de protéger les VIP – se voit confier le soin d’assurer la sécurité des stars du 7e art présentes en ville le temps d’un festival. Zach Jordan et sa nouvelle partenaire ont un but et un seul : stopper le tueur avant que les tapis ne deviennent tous rouge… sang !

Mon avis :

Amatrice de thrillers de longue date, je n’avais encore jamais eu l’occasion de lire un roman de James Patterson, principalement par peur d’être déçue. Faisant partie des auteurs du genre les plus lus et les plus connus dans le monde, j’avais de grosses attentes face à ce roman de James Patterson et je suis malheureusement restée sur ma faim. Si l’intrigue est assez captivante et la plume de l’auteur plutôt entraînante, j’ai malgré été un peu déçu par la façon dont les événements se déroulent.

Premier tome d’une série qui entraîne le lecteur au cœur d’une unité spéciale de la police de New York,James Patterson nous fait entrer dans le vif du sujet dès les premières lignes de Tapis Rouge. En effet, le roman commence sur les chapeaux de roues puisque l’on rencontre celui qui se fait appeler Le Caméléon, un homme qui a décidé de planifier des meurtres comme un scénario de cinéma. De fait, on a du mal à comprendre et appréhender les motivations de ce personnage qui tue sans que le lecteur ne sache pourquoi avant que la police ne le découvre.

On alterne ainsi les points de vue, suivant tantôt le meurtrier dans son plan macabre, tantôt la police dans le stress de son enquête. Le roman se déroule alors à un rythme effréné, ne laissant pas le lecteur se reposer une seule seconde et l’entraînant avec lui dans son intrigue. On est captivé, on a envie d’en savoir plus et de comprendre le leitmotiv de notre psychopathe, et ce d’autant plus que James Patterson sait comment titiller notre curiosité grâce à des personnages travaillés dont on sait peu de choses. 

Cependant, malgré le fait que le roman se dévore, l’intrigue m’a paru beaucoup trop classique. Etant une lectrice assez exigeante quand je lis des thrillers, j’ai été déçue d’avoir une impression de lire quelque chose de vu et revu. J’aurais aimé que James Patterson amène les choses différemment, et que la police ne comprenne pas tout aussi rapidement. En effet, j’ai trouvé le côté psychologique de l’histoire trop peu développé pour vraiment l’apprécier. J’aurais aimé que l’on en sache plus sur le Gabe, mais aussi sur Zach Jordan et sa collègue. En effet, certains aspects de la vie des personnages sont assez survolés ce qui fait que je suis restée sur ma faim vis-à-vis d’eux.

L’autre défaut du roman, selon moi, c’est que la solution apparaît trop vite. Dès la moitié du roman, la police sait qui a fait quoi et se lance dans une grande chasse à l’homme qui manque un peu de piquant. J’ai eu du mal à trouver les événements crédibles et la fin, qui arrive beaucoup trop vite, m’a laissé une impression d’incompréhension assez désagréable. De fait, j’ai eu le sentiment qu’il manquait un petit quelque chose à ma lecture et j’espère que cela vient du fait qu’il s’agit d’un premier tome, et que la suite comblera plus mes attentes.

En conclusion, Tapis Rouge est une lecture en demi-teinte pour moi. Si l’intrigue est captivante et la plume de James Patterson efficace, je suis malgré tout restée sur ma faim. Il m’a manqué ce petit truc en plus qui me fait plonger vraiment dans un thriller.

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

NYPD Red, tome 1 : Tapis Rouge, de James Patterson et Marshall Karp

Tapis Rouge de James Patterson et Marshall KarpPoche : 416 pages
Éditeur : Le Livre de Poche
Date de parution : 9 mars 2016
Collection : Policier / Thriller
Langue : Français
ISBN-10 : 2253092916
ISBN-13 : 978-2253092919
Disponible sur liseuse : Non

Prix éditeur : 7€60

Son résumé :

À New York, un célèbre producteur meurt empoisonné dans un palace. Puis c’est un acteur vedette qui est assassiné en plein tournage… La ville est en ébullition. D’autant que le psychopathe semble avoir planifié ses meurtres avec une minutie diabolique, comme s’il s’agissait d’un film à grand spectacle… Le NYPD Red – l’unité d’élite chargée de protéger les VIP – se voit confier le soin d’assurer la sécurité des stars du 7e art présentes en ville le temps d’un festival. Zach Jordan et sa nouvelle partenaire ont un but et un seul : stopper le tueur avant que les tapis ne deviennent tous rouge… sang !

Mon avis :

Amatrice de thrillers de longue date, je n’avais encore jamais eu l’occasion de lire un roman de James Patterson, principalement par peur d’être déçue. Faisant partie des auteurs du genre les plus lus et les plus connus dans le monde, j’avais de grosses attentes face à ce roman de James Patterson et je suis malheureusement restée sur ma faim. Si l’intrigue est assez captivante et la plume de l’auteur plutôt entraînante, j’ai malgré été un peu déçu par la façon dont les événements se déroulent.

Premier tome d’une série qui entraîne le lecteur au cœur d’une unité spéciale de la police de New York,James Patterson nous fait entrer dans le vif du sujet dès les premières lignes de Tapis Rouge. En effet, le roman commence sur les chapeaux de roues puisque l’on rencontre celui qui se fait appeler Le Caméléon, un homme qui a décidé de planifier des meurtres comme un scénario de cinéma. De fait, on a du mal à comprendre et appréhender les motivations de ce personnage qui tue sans que le lecteur ne sache pourquoi avant que la police ne le découvre.

On alterne ainsi les points de vue, suivant tantôt le meurtrier dans son plan macabre, tantôt la police dans le stress de son enquête. Le roman se déroule alors à un rythme effréné, ne laissant pas le lecteur se reposer une seule seconde et l’entraînant avec lui dans son intrigue. On est captivé, on a envie d’en savoir plus et de comprendre le leitmotiv de notre psychopathe, et ce d’autant plus que James Patterson sait comment titiller notre curiosité grâce à des personnages travaillés dont on sait peu de choses. 

Cependant, malgré le fait que le roman se dévore, l’intrigue m’a paru beaucoup trop classique. Etant une lectrice assez exigeante quand je lis des thrillers, j’ai été déçue d’avoir une impression de lire quelque chose de vu et revu. J’aurais aimé que James Patterson amène les choses différemment, et que la police ne comprenne pas tout aussi rapidement. En effet, j’ai trouvé le côté psychologique de l’histoire trop peu développé pour vraiment l’apprécier. J’aurais aimé que l’on en sache plus sur le Gabe, mais aussi sur Zach Jordan et sa collègue. En effet, certains aspects de la vie des personnages sont assez survolés ce qui fait que je suis restée sur ma faim vis-à-vis d’eux.

L’autre défaut du roman, selon moi, c’est que la solution apparaît trop vite. Dès la moitié du roman, la police sait qui a fait quoi et se lance dans une grande chasse à l’homme qui manque un peu de piquant. J’ai eu du mal à trouver les événements crédibles et la fin, qui arrive beaucoup trop vite, m’a laissé une impression d’incompréhension assez désagréable. De fait, j’ai eu le sentiment qu’il manquait un petit quelque chose à ma lecture et j’espère que cela vient du fait qu’il s’agit d’un premier tome, et que la suite comblera plus mes attentes.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines