Magazine Beaux Arts

Auprès d'idoles lointaines

Publié le 29 mai 2016 par Detoursdesmondes
Sepik-cluny-farinier
L'histoire commence en 910... et culmine aux XIème et XIIème siècles avec le rayonnement de l'abbaye la plus puissante de la chrétienté médiévale : Cluny était alors l’un des principaux centres intellectuels et artistiques d’Europe. Difficile de nos jours d’imaginer ce que fut Cluny tant les vestiges de l’ensemble des bâtiments romans sont parcellaires.
En cette fin mai pourtant un choc "artistique" nous attend dans le Parc de l’Abbaye.
Cluny-tribal-art-show
Le Farinier, ce bâtiment gothique de la fin du 13e siècle, utilisé pour stocker l'alimentation des moines, renferme momentanément des oeuvres assez éloignées de considérations chrétiennes mais néanmoins certainement choisies parce qu'elles sont liées aux rituels funéraires, aux cultes aux ancêtres, aux croyances.
Au centre de la vaste salle un imposant sarcophage Toraja donne la mesure ou plutôt la démesure de ces arts du monde, puissants. Là une figure de gardien de reliquaire Mahongwe témoigne d'un haut degré d'abstraction pour figurer un ancêtre. Ici, une figure de vyala du Népal protège les fidèles sur les chemins des lieux de culte, une autre sculpture Jaraï des hauts plateaux du Vietnam toute ravinée par la pluie garde l'âme des ancêtres... et encore un poteau aloalo de Madagascar surmonte les tombes des Mahafaly, une figure d'esprit Ngwallndu Abelam représente le fondateur du village, les statuettes Ibeji Yoruba transportent les âmes des jumeaux décédés... un choix d'oeuvres des plus hétéroclites mais toutes forcément dérangeantes.
Cluny-art-tribal
Au-delà du sacré, on est frappé par l’impressionnante charpente en bois de chêne brun du lieu et les bois répondent ainsi à d'autres bois... Le travail de la sculpture du bois répond aussi au travail de la sculpture de pierre des chapiteaux.
Mais "en dessous" des dieux, il y a donc toujours eu de tout temps et en tout lieu le travail des hommes, des artisans et des artistes qui ont mis leur talent au service des Ancêtres ou des divinités et ici, certains nous "dépaysent" dans nos propres origines. Une belle initiative !
Kota-aborigene

Photos de l'auteure à l'exposition réalisée par le Bourgogne Tribal Art Show mai 2016.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Detoursdesmondes 6934 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines