Magazine Culture

Est-on tous destinés à devenir des vieux cons ?

Publié le 30 mai 2016 par Tanja @HaKo_niwA

015915

J’arrive doucement mais sûrement vers la quarantaine et j’ai pu voir autour de moi des réflexions sur la jeunesse que je n’attendais pas devant ma génération. Bha, oui, on va dire que je suis naïve, mais on a été élevé aux dessins animé japonais, on a nous a assez dit que c’était de la merde et qu’on avait des goûts de chiottes. Je ne pensais pas qu’on allait dire la même chose aux nouvelles générations.

La vie éternel recommencement

« Non, mais c’est pour les ado », « C’est pas de ma génération », « je regarde pas c’est de la merde » « De notre temps on savait faire des films » « Je suis trop vieux pour ces conneries » et j’en passe.

C’est peut-être un reflex, comme quand on est ado et qu’on ne veux plus aller voir un Disney parce que c’est plus de nôtre âge (Pixar et Ghibli passe encore). On a s’en doute la même réaction quand arrive à la quarantaine. Ah non pas ces trucs pour ado, moi quand j’étais jeune on faisait des trucs bien ! Pourtant les adultes de notre époque descendaient Retour vers le futur, Star Wars ou Ghostbusters. Des trucs pour ado donc de la merde.

Et c’est devenu culte. Pour notre génération. Pour les anciens c’est toujours de la merde et pour les nouveaux, bon c’est bien mais ça vaut pas Harry Potter ou Nos étoiles contraires.

Si j’assume parfaitement lire du young adult, aller à des avant-premières ou des concerts où je pourrais être l’accompagnatrice d’un ado. Je sens bien qu’autour de moi ou à la télé ma génération, crache déjà sur les ado, parce que ce qu’ils écoutent, regardent ou lisent c’est pas pour eux. Heureusement, ce n’est pas une majorité, mais je vis sans doute dans un microcosme.

harry-potter-and-the-deathly-hallows-part-2

Et si on aimait les deux ?

Quand je vois des nostalgiques se faire des soirées Retour vers le futur les yeux plein d’étoiles dire non mais Hunger games c’est trop de la merde parce que c’est pour ado Battle Royal ça c’était du cinéma. Je ris intérieurement. Parce que nous sommes devenus les détracteurs qu’étaient nos parents.
On ne peut pas tout aimer, c’est évident. Je n’ai pas du tout aimé Twilight, ni des séries comme Reign pour prendre un exemple récent. Mais ce n’est pas parce que c’est pour ado, mais parce que l’histoire, l’approche des personnages ne m’ont pas plu. Si j’aime pas One Direction c’est pas parce qu’il est jeune, mais parce que je n’aime pas son style de musique, j’écoutais déjà pas de Boy’s band quand j’étais ado, j’allais pas changer avec le temps.
Quand j’ai découvert Linkin Park j’avais plus de 20 ans j’étais entouré d’ado, 13 ans après ça c’est tassé et je vais en concert avec des gens de mon âge.

Dans le même style y a les VS. Marvel VS DC comics, Hunger games VS Divergente, Star Trek VS Star wars. Et pourquoi on aimerait pas les deux ? Est-ce que parce qu’il ne doit y avoir qu’un western, qu’un seul film de sciences fiction ou dystopique ? Ce serait bête chacun à sa vision d’un genre ou d’une histoire.

X_promo

Je pars du principe qu’on peut tout voir quelque soit son âge, bon ok si t’as 80 ans et que tu deviens fan de Dora j’imagine que c’est un peu bizarre. Mais globalement qu’est ce qui nous empêche de passer un bon moment devant un thriller sanglant ou devant un Disney ? On se limite sans doute nous même car la société nous indique des cases et c’est confortable de s’y retrouver.
Mépriser c’est aussi se sentir supérieur : Pff ces jeunes avec leur Naruto, nous quand on regardait Dragon ball Z ça c’était de l’anime. Les produits sont pourtant les mêmes et parlent aux ado. Ils peuvent être plus ou moins éclairé par les fées originalité et talent, mais c’est pas parce que vous êtes adulte et que c’est pour ado que ça ne vous plaira pas.
Notre cerveau est fatalement nostalgique, c’est prouvé scientifiquement passé un certain âge il le devient. On va aimer les chansons, les films, les bouquins de son adolescence voir de son enfance, ce sont des souvenirs heureux transfiguré par notre chimie intérieur.

Ce n’est pas pas parce que j’ai 37 ,ans que le visual kei ne me parle plus, mais parce que ceux qui tiennent les rennes de ce style musical font tourner en rond les musiciens histoire de garder une recette qui marche depuis plus de 20 ans. Je ne suis pas trop vieille pour en écouter, mais il y a tellement peu d’originalité depuis une dizaine d’année que le genre s’est tué lui-même.

a7b3505642a258a41c31592c147046f3_large

Un spy me dirait que je veux simplement rester ado, une sorte de cocon loin des problèmes d’adultes. Pourtant l’adolescence n’a jamais été pour moi un bon moment loin de là !
Je ne regarde et ne lit pas que des produits destinés aux ado. J’aime tout autant des films ou des livres dit « pour adulte » qui m’apporteront autre chose que la fraîcheur d’une histoire juvénile. Je ne suis pas très nostalgique. J’aime bien revoir L’histoire sans fin, ou un Jurassic Park. Mais je veux aussi voir ce qui se fait maintenant. Je ne veux pas rester bloquer sur les CD de mon adolescence.

Je veux être tout à la fois, apprécier mes madeleines de Proust et découvrir des univers inexplorés. Je ne veux pas me limiter et garder l’esprit ouvert. Cependant comme toute bonne française, je me laisse le droit de critiquer et de râler. Faut pas déconner quand même.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tanja 763 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine