Magazine Culture

Henry Miller/O Lake of Light

Par Angèle Paoli

« Poésie d'un jour
(Pour faire défiler les poésies jour après jour,
cliquer sur les flèches de navigation)


Envolezvous_bizarres_oiseaux_envole

Ph., G.AdC

à Sevasty Koutsaftis              


O LAKE OF LIGHT

Risen from the milky sward
I saw the one I love with flower
And on her breast an unborn moon
O wondrous moon! O lake of light!
The grass so green is turning white
O moon, O wondrous lake of light!

Milk of fire upon her tongue
Drew birds of jade and betel gum
Run river run!

The world of late grown small
Now achieves its just dimension
The one I love grown big with flower
Wheels within the lunar hour

Birds of jade in milky fire
Mitigate the heart's desire

The run, river, run, as runs the sun
For none are born except the one
That lies upon the breast undone

The moon unborn is chill as night
the heart is like a lake of light
Flower, moon, milk of fire
These together do conspire

Take wings, strange birds, take wings!


Ô LAC DE LUMIÈRE

Émergeant de la prairie laiteuse
Je vis celle que j'aime avec une fleur
Et sur sa poitrine une lune imminente
Ô merveille de lune ! Ô lac de lumière !
L'herbe si verte devient blanche
Ô lune, Ô merveilleux lac de lumière !

Le monde ancien rapetissé
Prend maintenant sa juste dimension
Celle que j'aime enceinte d'une fleur
Tourne dans le cycle lunaire

Des oiseaux de jade dans le feu lacté
Apaisent le désir du cœur

Alors coule, rivière coule, comme le fluide soleil
Car nul ne naquit sinon celle qui repose
Défaite sur sa poitrine

La lune future est fraîche comme la nuit
Le cœur est un lac de lumière
Fleur, lune, lait de feu
Tous ensemble conspirent

Envolez-vous, bizarres oiseaux, envolez-vous !

Henry Miller, in revue L'Arc, 97, Editions Le Jas, 04320 Le Revest-Saint-Martin, 1985, p. 71. Traduit par Frédéric-Jacques Temple.


NB : Henry Miller écrivit quelques poèmes dans la première partie de sa vie, dont celui-ci, en 1943, à Los Angeles.



Voir aussi :
- (sur Terres de femmes) Henry Miller/Trois grains d’ellébore, ma commère !




Retour au répertoire de juin 2008
Retour à l' index des auteurs

» Retour Incipit de Terres de femmes

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Angèle Paoli 39970 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines