Magazine Culture

Fleurs Sauvages de Kimberley Freeman

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Chronique d’AmandaAmanda Jajoratine

 

Fleurs sauvages de Kimberley Freeman

Fleurs sauvages de Kimberley FreemanNombre de pages :  576 pages
Éditeur :  Pocket
Collection : Pocket
Date de sortie :  28 avril 2016
Langue :  Française
ISBN-10:  2266264273
ISBN-13:  978-2266264273
Prix Éditeur :  8 euros
Disponible sur Liseuse : oui

Son résumé :

Beattie : Glasgow, 1929
Beattie Blaxland avait des rêves. De grands rêves. Elle rêvait d’une vie remplie de mode et d’étoffes. Ce dont elle n’avait jamais rêvé, c’était de tomber enceinte de son amant, un homme marié, à la veille de son dix-neuvième anniversaire.

Emma : Londres, 2009
Emma Blaxland-Hunter vivait son rêve. Danseuse étoile au London Ballet, elle avait tout… jusqu’au jour où elle a tout perdu.

Des décennies les séparent et les deux femmes doivent trouver la force de reconstruire leur vie. Un héritage mènera l’histoire à Wildflower Hill, là où une femme peut apprendre à se relever et savoir ce qu’elle veut vraiment.

Des différences de classes sociales à Glasgow pendant la dépression aux pâturages vallonnés d’une ferme dans la campagne tasmanienne : une histoire inoubliable pleine de passion, d’amour, de secrets et de malheurs.

Mon avis :

Beattie et Emma sont les deux personnages centraux de ce roman. Bien que quatre vingts ans séparent leur histoire. Elles sont le point de départ et le point d’arrivée de l’épopée romanesque et historique de Kimberley Freeman

Beattie est une jeune fille qui tombe enceinte très jeune. Dans les années 30 c’est un suicide social, d’autant que la femme est issue d’un milieu modeste. Sa famille la rejette et son amant qui est un homme marié la laisse dans un premier temps avant de quitter sa femme pour elle. Henry n’est pas un homme facile à vivre comme va le découvrir péniblement Beattie. La vie ne va pas l’épargner. Le bonheur est un combat et elle devra affronter de nombreuses batailles avant de l’atteindre.

Son récit croise celui d’Emma qui vit à notre époque. C’est une femme moderne telle qu’on l’imagine. Elle est passionnée par la danse mais un accident détruit sa carrière dans le domaine. C’est un dur revers du destin et là aussi le roman va nous montrer les embûches qu’elle devra éviter.

C’est vraiment une épopée à travers le siècle dernier que celle de ces deux femmes reliés entre elles par une troisième : Lucy. C’est un personnage qui n’a pas sa propre voix mais qui est le maillon indispensable qui relie Emma et Beattie. On est dans la lignée de ces sagas familiales qui courent sur plusieurs générations.

J’ai aimé lire le parcours de ces femmes fortes et connaître les sentiments qui les ont habités tour à tour. Cette façon remarquable de défier la cruauté du destin pour se construire la vie qu’elles ont choisi tout ça dans les superbes décors australiens.

Le seul bémol vient de la grande romantique que je suis. Alors certes, il y a de belles rencontres mais il n’y a pas L’histoire d’Amour marquante. C’est avant tout une histoire de femmes.

Bref, une épopée romanesque et historique à travers la vie de deux femmes belles et fortes qui m’auront émue à travers leur vie et leur combat de femme, de mères et d’amantes.

Très bon

Achetez ce livre sur Amazon

Chronique d’AmandaAmanda Jajoratine

 

Fleurs sauvages de Kimberley Freeman

Fleurs sauvages de Kimberley FreemanNombre de pages :  576 pages
Éditeur :  Pocket
Collection : Pocket
Date de sortie :  28 avril 2016
Langue :  Française
ISBN-10:  2266264273
ISBN-13:  978-2266264273
Prix Éditeur :  8 euros
Disponible sur Liseuse : oui

Son résumé :

Beattie : Glasgow, 1929
Beattie Blaxland avait des rêves. De grands rêves. Elle rêvait d’une vie remplie de mode et d’étoffes. Ce dont elle n’avait jamais rêvé, c’était de tomber enceinte de son amant, un homme marié, à la veille de son dix-neuvième anniversaire.

Emma : Londres, 2009
Emma Blaxland-Hunter vivait son rêve. Danseuse étoile au London Ballet, elle avait tout… jusqu’au jour où elle a tout perdu.

Des décennies les séparent et les deux femmes doivent trouver la force de reconstruire leur vie. Un héritage mènera l’histoire à Wildflower Hill, là où une femme peut apprendre à se relever et savoir ce qu’elle veut vraiment.

Des différences de classes sociales à Glasgow pendant la dépression aux pâturages vallonnés d’une ferme dans la campagne tasmanienne : une histoire inoubliable pleine de passion, d’amour, de secrets et de malheurs.

Mon avis :

Beattie et Emma sont les deux personnages centraux de ce roman. Bien que quatre vingts ans séparent leur histoire. Elles sont le point de départ et le point d’arrivée de l’épopée romanesque et historique de Kimberley Freeman

Beattie est une jeune fille qui tombe enceinte très jeune. Dans les années 30 c’est un suicide social, d’autant que la femme est issue d’un milieu modeste. Sa famille la rejette et son amant qui est un homme marié la laisse dans un premier temps avant de quitter sa femme pour elle. Henry n’est pas un homme facile à vivre comme va le découvrir péniblement Beattie. La vie ne va pas l’épargner. Le bonheur est un combat et elle devra affronter de nombreuses batailles avant de l’atteindre.

Son récit croise celui d’Emma qui vit à notre époque. C’est une femme moderne telle qu’on l’imagine. Elle est passionnée par la danse mais un accident détruit sa carrière dans le domaine. C’est un dur revers du destin et là aussi le roman va nous montrer les embûches qu’elle devra éviter.

C’est vraiment une épopée à travers le siècle dernier que celle de ces deux femmes reliés entre elles par une troisième : Lucy. C’est un personnage qui n’a pas sa propre voix mais qui est le maillon indispensable qui relie Emma et Beattie. On est dans la lignée de ces sagas familiales qui courent sur plusieurs générations.

J’ai aimé lire le parcours de ces femmes fortes et connaître les sentiments qui les ont habités tour à tour. Cette façon remarquable de défier la cruauté du destin pour se construire la vie qu’elles ont choisi tout ça dans les superbes décors australiens.

Le seul bémol vient de la grande romantique que je suis. Alors certes, il y a de belles rencontres mais il n’y a pas L’histoire d’Amour marquante. C’est avant tout une histoire de femmes.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines