Magazine Culture

GREGORY Daryl – Nous allons tous très bien, merci

Par Livrement

Nous allons tous tres bien merci Daryl GregoryTitre : Nous allons tous très bien, merci
Auteur : Daryl Gregory
Plaisir de lectureetoile 3 Livre sympa
Lire les premières pages

Le Dr Jan Sayer anime un groupe de parole où elle les a tous conviés. Eux : Stan, Barbara, Martin, Harrison, Greta, sont des victimes de monstruosités. Affectés du trouble de stress post-traumatique, on pourrait les qualifier de héros de film d’horreur. Mais alors, que sont-ils devenus après le générique de fin ?

Nous ne nous sentons chez nous que lorsque nous avons un peu peur.

Nous allons tous tres bien merci Daryl Gregory Aurelien PolicePour ce récit de moins de 200 pages, l’auteur est adroit pour mener son lectorat. Chaque chapitre démarre avec un « nous » aux contours un peu flous. On connait les affres par lesquels sont passés les personnages de manière indirecte, au fil des séances. On découvre parfois certains détails un peu avant les autres personnages du groupe, par les mots échangés au cours d’une discussion ou par les pensées selon les fils narratifs.

Pour ce format novella, l’écriture oscille d’un personnage à l’autre. Ce roman « chorale » relève des récits disparates qui semblent liés à une plus grande échelle.

J’ai trouvé le récit astucieux, Daryl Gregory fourmille de bonnes idées, qu’il enveloppe d’un humour cynique et surtout d’une forte tension. Il jongle aussi avec les genres ; ici, frôlant clairement l’horreur, bordée de frissons mais sans perspective trop gore. L’aspect fantastique se construit à partir d’un seul flocon, comme une boule de neige.

Si les personnages sont un peu faibles pour la lectrice exigeante que je suis, on sent que l’auteur aime scénariser son histoire. Il s’investit sur le concept de monomythe exposé par Joseph Campbell.

Le dernier tiers ‘pulp’ est un peu bancal pour moi car il laisse les personnalités sur le bas-côté alors que le démarrage très original avait su me convaincre. J’en ressors avec une légère frustration : l’histoire avait un grand potentiel alors qu’elle se clôt en laissant des zones d’ombre.

Je signale – encore une fois – que la couverture est d’Aurélien Police et que je la trouve très à-propos.

Le titre « Nous allons tous très bien, merci » de Daryl Gregory sonne aussi juste que le commencement du récit, de manière originale et terriblement attirante. Il est intéressant de découvrir les imbrications entre les histoires des personnages et vous serez totalement convaincus si vous aimez l’action pour doper une fin.

extraits Nous allons tous tres bien merci Daryl Gregory

————————————————————————~*

Souvenir de lecture : Cauchemardistes de profession

Blog-O-Livre (BlackWolf), La prophétie des ânes (Cornwall), Les chroniques de Totoro, Les lectures d’Efelle, Les lectures de Shaya, Lorhkan et les mauvais genres, Mes imaginaires (Sandrine BM) ont eux aussi laissé trainer une oreille derrière la verrière.

CITRIQ


Classé dans:GREGORY Daryl Tagged: fantastique, suspense, thriller

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Livrement 3025 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines