Magazine Cinéma

X-men : Apocalypse

Par Mrvladdy @mrvladdycrane

X-men - ApocalypseX-men : Apocalypse. 2 heures 24. États-Unis. Fantastique. Sortie en France le 18 mai 2016. Réalisé par Bryan Singer avec James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Oscar Isaac, Sophie Turner, Nicholas Hoult, Rose Byrne, Olivia Munn, Evan Peters, Alexandra Shipp, Ben Hardy, Tye Sheridan, Kodi Smit-McPhee, Lucas Till…

Depuis les origines de la civilisation, Apocalypse, le tout premier mutant, a absorbé de nombreux pouvoirs, devenant à la fois immortel et invincible, adoré comme un dieu. Se réveillant après un sommeil de plusieurs milliers d’années et désillusionné par le monde qu’il découvre, il réunit de puissants mutants dont Magneto pour nettoyer l’humanité et régner sur un nouvel ordre. Raven et Professeur X vont joindre leurs forces pour affronter leur plus dangereux ennemi et sauver l’humanité d’une destruction totale.

Grand fan de films de super-héros, j’essaie dans la mesure du possible de tous les voir lors de leurs sorties en salles. Je ne pouvais donc pas rater la sortie de « X-men : Apocalypse » surtout qu’en plus, j’affectionne beaucoup cette franchise qui arrive à se renouveler même si tous les opus ne sont pas non plus excellent.

C’est donc conquis d’avance que je me suis diriger vers mon cinéma et c’est de nouveau conquis que je suis sorti de ma projection. J’ai bien aimé cette nouvelle aventure. Le scénario écrit par Simon Kinberg reprend bien les thèmes phares de la franchise tout en nous proposant à nouveau une histoire héroïque où l’on retrouvera tous ce que l’on ait en droit d’attendre de ce genre de projet.

Maintenant, ce n’est pas parfait pour autant. J’ai quand même trouvé la première partie un peu poussive. Cela parle beaucoup et on perd un peu trop de temps à nous présenter de nouveau des personnages que l’on connait que trop bien. A l’inverse, on nous dépeint de façon intéressante Apocalypse mais je pense qu’on aurait pu aller beaucoup plus loin même dans le traitement de ses acolytes.

Le résultat n’est en tout cas pas inintéressant et malgré ça, je suis resté captivé de bout en bout. La seconde partie se réveille un peu plus et même si la mode est toujours à la destruction (ce qui me gave un peu), ici, c’est plutôt bien foutu je trouve. Si individuellement, je trouve ses mutants pas toujours bien traité, en groupe, ils tirent toute leurs forces et la saga « X-men » fait partie des rares à bien maitrisé à mes yeux les films chorales avec ses personnages multiples. Certains mériteraient certainement un peu plus mais le résultat est là. L’idée de revenir aux origines continue de porter ses fruits et les différentes évolutions sont intéressantes.

J’ai pris un certain plaisir aussi à retrouver une distribution que j’aime beaucoup. James McAvoy (Charles Xavier / Professeur X) est toujours très bon dans la peau du leader tandis que le charismatique Michael Fassbender (Erik Lehnsherr / Magnéto) nous offre toujours un portrait de « méchant » qui me plait énormément. Les deux comédiens sont très complémentaires.

Le reste de la troupe continue de bien faire le job. Jennifer Lawrence (Raven / Mystique) est toujours agréable à suivre avec une évolution qui me plait, Nicholas Hoult (Hank McCoy / Fauve) me botte bien même si on pourrait en voir plus avec lui et c’est sympa de revoir (Rose Byrne), Evan Peters (Peter / Vif-Argent) ou encore Lucas Till (Alex Summers / Havok).

Les nouvelles têtes s’intègrent très bien aussi. J’ai apprécié le duo Sophie Turner (Jean Grey / Phénix) – Tye Sheridan (Scott Summers / Cyclope). Pour ce dernier, on aurait pu creuser davantage mais je le trouve déjà nettement moins agaçant que ce que nous proposais James Marsden auparavant. Olivia Munn (Betsy Braddock / Psylocke) est pas mal du tout même si elle subit les défauts d’un casting trop imposant pour que l’on creuse comme il se doit son rôle. Même chose pour Alexandra Shipp (Ororo Munroe / Tornade) qui passe bien derrière une Halle Berry sans pour autant nous faire oublier cette dernière. Kodi Smit-McPhee (Diablo / Kurt Wagner) est excellent, j’adore ce personnage de toute façon. J’ai aimé la légèreté et l’innocence qu’on lui donne qui colle bien avec ce que l’on avait déjà vu avec Alan Cumming. Ça tranche pas mal avec ce que l’on avait pu voir dans « X-men 2 ».

Dans le rôle du bon gros méchant, Oscar Isaac (En Sabah Nur / Apocalypse) est excellent. Malgré un costume et un maquillage imposant, on reconnait bien le regard et le jeu du comédien ce qui est une bonne chose. J’ai souvent pensé au Golem dans « La forteresse noire » de Michael Mann en le voyant à l’écran mais cette version d’Apocalypse m’a convaincu même si j’aurais aimé en voir un peu plus.

Bryan Singer fait du bon boulot derrière la caméra. Il n’innove pas dans le genre mais il nous propose le spectacle et le divertissement que l’on vient chercher en salles. Depuis que la franchise revient à ses origines, ce n’est certainement pas le meilleur opus (dans le fond mais aussi dans la forme) mais ça fonctionne. Si la première partie est trop bavarde et aurait mérité un poil de montage, le final tient ses promesses et reste lisible malgré sa surenchère.

Visuellement, c’est pas mal du tout. Quelques effets visuels ne m’ont pas totalement convaincu mais ils sont peu présents pour me faire sortir du film. J’en ai globalement pris plein les yeux et j’ai aimé les différents décors et maquillages qui sont bien exploité. La bande originale signée par John Ottman est pas mal du tout également sans pour autant sortir du lot.

Pour résumer, j’ai passé un excellent moment devant ce « X-men : Apocalypse ». Dommage que la première partie soit trop bavarde et que le film ne prenne pas plus de risques mais j’en ai quand même eu pour mon argent. Cette franchise continue de me botter, son final m’a bien plu et même si ce n’est pas le volet de la saga que je préfère, je pourrais de nouveau le revoir avec beaucoup de plaisir.

4/5 (Excellent)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mrvladdy 217 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines