Magazine Animaux

Back in the USSR.

Par Benjireporter
Je hais la fonte des neiges. Période durant laquelle se succèdent des plans plus fumeux les uns que les autres. Les week-end avec un ratio poisson/km flirtant avec la fameuse barre des 1/1000, on commence à y être habitué. Voir même 1/1500 avec un séjour dans le Jura disons le, plutôt compliqué. Il m'a quand même permis de rencontrer Nathan, un chouette type avec une vision des choses similaire à la mienne. On aura quand même bien ri et c'est le principal ! 
Heureusement qu'en bonne compagnie, ça peut s'avérer être chouette et drôle ! Du coup depuis cette fin de mois d'avril, ça a été un peu compliqué. Couplé au fait que je me suis re-égaré vers les carnassiers deux week-end de suite (les récits arrivent). Or cette fois c'était la bonne. Deux jours de pêche intensive dans le charme des Pyrénées.
Ça a mal commencé, débarqué fraîchement de la zone urbaine en fin d'après-midi avec l'intention de pêcher un parcours no-kill d'altitude, je trouve celui-ci quasiment à sec (pour la période c'est quand même pas très bon) et blindé de monde de surcroît. Après une heure à ne prendre que des petits poissons, je me pose la question de savoir si quelqu'un n'est pas devant moi. Cinq minutes de marche rapide plus tard et j'ai de quoi répondre à ma question : un pêcheur sur chaque berge.
 Les traditionnelles photos avant de partir quand même parce qu'on ne se lasse jamais d'un tel cadre : 

Back in the USSR.

Étiage avant l'heure.


Back in the USSR.

On y reviendra quand même !


Back in the USSR.

On se voit bientôt... Au Ronald !


Changement de rivière donc, et ce sera de l'exploration à partir de maintenant ! Je choisi l'option pêche en sèche uniquement malgré que le profil et le niveau soient d'avantage propices à la pêche en nymphe au fil ou au toc. Qu'importe, je suis prêt à prendre moins de poissons pourvu que ma mouche se face happer en surface. Un peu snob, mais totalement assumé.
Beaucoup d'insectes virevoltent près de la surface et quelques gobages discrets percent la surface.
Les premiers poissons maillés du séjour ne tardent pas à rentrer dans la boîte à souvenirs :

Back in the USSR.

Un bijou local, véritable trésor. J'adore.

Back in the USSR.

Le fameux profil, plutôt séduisant.


Back in the USSR.

Coucou toi.

 C'est donc plein de détermination pour le lendemain que s'achève ce coup du soir fort sympathique. Un peu de route pour être à l'heure pour le coup du matin, quelques mouches montées avec la fameuse technique de Jean Mi, et un peu de sommeil. Une soirée écourtée par la fatigue et le confort de ma voiture sièges arrières baissés.

Back in the USSR.

Voilà qui devrait rappeler des souvenirs à certains.


Back in the USSR.

Réveillé de bonne heure, un peu de musique, un bon petit café soluble et quelques clopes pour attendre l'aurore.

Un morceau qui devrait être évocateur pour une -ancienne- lectrice aux goûts musicaux de qualité. Fin de la parenthèse sur ma vie sentimentale.
Le coup du matin ne sera pas fructueux, sur une portion plus en aval de la Têt, sur un parcours découvert avec Simon qui avait été plutôt bon à plusieurs reprises par le passé. Cependant, cette fois-ci, le niveau est très fort (alors que l'amont était squelettique la veille, cherchez l'erreur). Après avoir perdu une demi douzaine de nymphes et ne pas avoir eu la moindre touche sur 500m, je renonce et retourne sur des rivières moins larges et plus propices pour pêcher l'eau en sèche. Aucun regret, des poissons qui gobent de façon régulière toute la journée, ça remonte le moral !

Back in the USSR.

Robe fabuleuse.


Back in the USSR.

Le monteur de cette mouche se reconnaîtra certainement.


Back in the USSR.

Il est temps que je m'achète un APN digne de ce nom quand même 


Back in the USSR.

Des petits poissons mais quel plaisir, je le dirai jamais assez !


Back in the USSR.

Lingot d'or.

De nouveau bloqué par les futurs Big Tasty avant de changer de rivière, décidément...
Back in the USSR.

Peu de touches sur cette ultime tentative, l'orage arrive à grand pas et les prévisions météo annoncent plusieurs cm de pluie dans la nuit, il est temps de rentrer, mais quand même, un dernier poisson avant, en nymphe cette fois :

Back in the USSR.

S'il avait fait 20cm de plus ça aurait été un chouette poisson.


Back in the USSR.

La vallée, on reviendra !

Un demi week end  vraiment sympathique quand même malgré des niveaux globalement pas terribles grâce à l'action d'EDF et de leur énergie soit disant verte, ça aurait peut être permis de prendre un peu plus de poissons si j'avais pu pêcher les parcours que je connais. Mais bon, la découverte de nouveaux cours d'eau est suffisamment enrichissante pour compenser. A venir assez rapidement quelques billets de journées en dilettante au carnassier en bonne compagnie !
A + Benji
J'ai failli oublier :

Back in the USSR.

Tu méritais quand même ta fife sur ces pages, pour m'avoir aiguillé du haut d'un pont à 6h du mat', je te le devais bien !



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Benjireporter 610 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte