Magazine Culture

Dreamboy – Endings (EP)

Publié le 31 mai 2016 par Le Limonadier @LeLimonadier
Psychic Mirrors - Nature of Evil LP

Oui, au Limonadier on aime aussi “la pop synthétique d’étudiants en école d’art”

dreamboy

Loin de nous l’envie de caricaturer, mais il faut être honnête, on a autant eu un vrai crush d’amour sincère pour le deuxième EP de l’artiste montréalaise Esther Isabel Munits – alias DreamBoy – que nous avons du mal à ne pas noter son appartenance, volontaire ou non, à un sous genre de la « pop electroniquée » constituée en partie d’un joli petit lot de clichés. Qui vont, en vrac, de l’esthétique lo-fi aux synthétiseurs planants, d’influences 90’s – les clips désormais surannés de MTV en tête de gondole – en passant par les effets sur les voix (souvent lancinantes) de filles qui dansent toutes seules rêveusement, etc. Une approche très “arty” de la musique, et désormais populaire, notamment grâce au succès d’une autre canadienne qu’on ne présente plus : Grimes. On peut aussi citer ce qui est pour nous le début du succès de cette frange (décolorée) de l’electro pop, avec les albums sortis en 2009 des pré-hipster New Yorkais Chairlift et Telepathe, contenant autant d’immédiateté mélodique que de références branchées et d’expérimentations (ce qui est devenu un peu la norme aujourd’hui, on est d’accord).

Dreamboy

Bref vous l’avez compris, impossible de ne pas placer le très réussi Endings de Dreamboy dans cette veine là, tant la canadienne semble crier haut et fort son amour pour ce courant de la pop, qu’elle aborde bien sur à sa façon afin de dévoiler son propre univers. Très travaillé, celui-ci se diffuse le long de quatre morceaux à l’atmosphère pesante et aérienne, mécaniques autant qu’organiques, aux textures sonores orageuses. Un son parfois primal, évoquant une nature désolée et incontrôlable, saturées d’éléments industriels, qui nous fait aussi un peu penser à Fever Ray, le projet solo de Karin Dreijer Andersson de The Knife.

Commençons avec le morceau éponyme « Endings », qui porte bien son nom tant il sonne comme le moment le plus définitif du disque, mais aussi tout simplement comme la fin de quelque-chose, la pesanteur inhérente à cette prise de conscience en prime. On se mate son très beau clip, entre profil instagram, solitude crépusculaire, charisme Rn’B et déperdition blasée. Plus ou moins la vie des jeunes des années 2010 quoi :

Ce sample de voix dépitché, la litanie du chant et ces bouts de rythmiques breakbeats qui finissent par exploser à la fin du morceau, tels des ruptures amoureuses au beau milieu d’une rave party… tout cela nous immerge bel et bien dans une histoire, autant agréable à parcourir que triste.

Passons au deuxième morceau clippé de l’EP, « On That Dark Cold Morning ». Vous pourrez y voir Esther continuer à pratiquer la fameuse « danse pop de la fille introvertie qui s’en fout » tout en chantant, petite pose branchée évoquée précédemment, le tout agrémenté de troisième degré via ces vidéos inquiétantes de chasse & pèche en arrière plan. Et ça fonctionne toujours. Merci qui ? Merci le talent :

On aime aussi beaucoup le morceau “Only Friend”, son côté générique de série pour adolescents dépressifs et son final euphorique dans une soirée en club.

Il est temps de vous laisser faire un tour de manège tout seul, en écoutant le projet dans son intégralité juste ici :

Le disque est sorti sur Atelier Ciseaux ce 24 mai. Oui le label de Lenparrot, que l’on interviewait il y a peu.

Pour se procurer la version digitalesque, c’est par ici les amis. Et pour les nostalgiques bien habillés, vous pouvez vous procurer les cassettes en série limité sur le site du label.

  • À propos
  • Articles récents
JeanCalin

JeanCalin

Jean Calin est un jeune citadin bien de son temps, rédac chef et chroniqueur de musique calme au Limonadier, il aime jouer à des jeux vidéo violents en écoutant du Rn’B émotionnel.
Mon Cocktail Préféré :
Le litron de mojito trop sucré dans un pichet bien collant.
JeanCalin

Les derniers articles par JeanCalin (tout voir)

  • Dreamboy – Endings (EP) - 31 mai 2016
  • Weekly Shot | Groove Tonic #8 - 16 mai 2016
  • Chinaski – River Edge EP - 10 mai 2016

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Boston 168 – Oblivion EP

    Boston Oblivion

    Boston 168 : la renaissance italienne du vintage « acid, dirty and rotten » Pour démarrer l’année, le label ODD/EVEN a sorti le 7 janvier dernier des extraits d... Lire la suite

    Par  Le Limonadier
    CULTURE, MUSIQUE
  • Dreamboy – On That Dark Cold Morning (PREMIERE)

    Quand elle n'accompagne pas TR/ST en tournée, la Montréalaise Esther Isabel Munits s'ébroue avec émotivité et sobriété via son projet solitaire Dreamboy dont... Lire la suite

    Par  Hartzine
    CULTURE, MUSIQUE
  • Kickflip Mike & Julius Conrad – Three Turtles EP

    Kickflip Mike Julius Conrad Three Turtles

    Weekly Shot | Electro Sour #7 Kickflip Mike Est-il nécessaire de présenter le label danois Tartelet, qui a révélé Max Graef ou Brandt Brauer Frick (pour info le... Lire la suite

    Par  Le Limonadier
    CULTURE, MUSIQUE
  • The Horrorist – Here Comes The Whip EP

    Sous le képi de The Horrorist, le producteur New-Yorkais Oliver Chesler n'avait plus rien sorti depuis 2013 et son album Fire Funmania via son propre label... Lire la suite

    Par  Hartzine
    CULTURE, MUSIQUE
  • Tell & Name – Grand écart EP

    Tell Name Grand écart

    Juste avant le Weather, rencontre avec Marcelus A l’occasion de notre dimanche de folie bucolique aux Buttes Chaumont de Paris ce week end, nous souhaitions vou... Lire la suite

    Par  Le Limonadier
    CULTURE, MUSIQUE
  • Les francofolies de la rochelle avec oui.sncf !

    francofolies rochelle avec oui.sncf

    Invitée par OUI.SNCF et @DansLeTGV pour participer aux Francofolies de la Rochelle, ce week-end a été merveilleux. Départ de Nancy… L’article LES... Lire la suite

    Il y a 9 heures, 15 minutes par   Details Of Perrine
    JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Je pense donc j’essuie !

    pense donc j’essuie

    Ce monde qui part en fumée... Attention ce texte est un pamphlet n'engageant que son auteur.Observatoire du MENSONGE défend la liberté d'expression! ... Lire la suite

    Il y a 9 heures, 16 minutes par   Observatoiredumensonge
    HUMEUR

A propos de l’auteur


Le Limonadier 23626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines