Magazine Asie

Le retour du coupe-épices

Par Chroma @Chroma_France
Le retour du coupe-épices Plus large, plus fonctionnel, meilleur. Chroma, l'agitateur de la découpe qui expérimente constamment de nouvelles pistes pour améliorer notre quotidien, nous revient avec un nouveau modèle de coupe-épices qui, comme son nom l'indique, ne broie pas les épices mais les coupe.  Cet outil a fait ses preuves autant en restauration (des restaurants étoilés comme L'Assiette champenoise d'Arnaud Lallement en sont équipés) qu'en cuisine de particulier. Son mode de fonctionnement (mécanisme en titane neutre au goût et bio-compatible à géométrie moulins à café et réservoir amovible) et son côté écologique (juste la bonne quantité de matière au moment où il faut) en ont fait un outil de travail apprécié des gourmets. Polyvalent (sel, poivre, sucre, grains de café, graines de lin, de chanvre, de moutarde...), cela fonctionne évidemment aussi avec le shichimi, ce bouquet de 7 épices mélangées typique du Japon (piment rouge, zeste d'orange, poivre japonais, graines de sésame noir et jaune, algues, et gingembre) ou avec les sels humides français (Guérande). Pour la petite histoire le Japon est un petit producteur d'épices qui ne couvre que 10 % de ses besoins propres, la plupart des épices sont importées de Chine ou d'Inde, y compris les mélanges consommés en Europe. Avec ce moulin le poivre sansho, la plus connue des épices japonaises, exhale son parfum citronné typique dès les premiers tours. Et comme le poivre sansho, le coupe-épices s'emploie aussi pour les desserts au travers de mélanges osés sucrés/salés. Avec le coupe-épices Chroma votre créativité n'aura plus de limite.  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chroma 2526 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines