Magazine Culture

De pourpre et de soie de Mary Chamberlain

Par Hamisoitil @lecturedehamik
De pourpre et de soie de Mary ChamberlainQUATRIÈME DE COUVERTURE :

Londres, 1939. Quand Ada Vaughan commence à travailler au sein d un atelier de mode de Dover Street, la belle jeune femme rêve d une carrière dans la haute couture. Et d échapper ainsi à l atmosphère familiale pesante. Impossible alors de résister à l énigmatique Stanislaus von Lieben, un gentleman entreprenant qui lui propose un voyage à Paris. Mais, à la fin de leur séjour, la nouvelle tombe : le Royaume-Uni et la France déclarent la guerre à l Allemagne. Découvrez la destinée d une héroïne inoubliable prise dans les tourments d une des périodes les plus sombres de l Histoire. De 1939 à 1948, de la splendeur du Savoy aux ombres du camp de concentration de Dachau, entre passion, drame et espoir, Ada tentera de survivre à l enfer. Dans la lignée des romans d Anthony Doerr ou de Victoria Hislop, déjà traduit dans dix-sept pays, De pourpre et de soie est un livre qu on ne lâche pas jusqu à son saisissant dénouement.
Une histoire captivante. On ne peut que tomber immédiatement amoureux du personnage d Ada : imparfaite, mais incroyablement vivante et ensorcelante. Saskia Sarginson, auteur de Jumelles
Un roman à ne manquer sous aucun prétexte. Shropshire Star
  • Broché : 448 pages
  • Editeur : Préludes
  • Collection : Preludes Litteratures
  • Date de sortie : 6 avril 2016
  • Prix : 15.90 € (papier) 10.99 € (ebook)
  • *SERVICE DE PRESSE

MON AVIS :De pourpre et de soie est un petit bijou qui se dévore tout doucement, au chaud, dans son lit. On prend son temps pour le lire car la narration est difficile par un sujet basé sur des faits réels et fictifs qu'est la seconde guerre mondiale, mais, surtout,très instructif  que l'auteur met en scène avec son héroïne, Ada Vaughan. 
Ada est une jeune femme de 18 ans, qui rêve d'avoir son propre atelier de couture. Pour elle, l'élégance rime avec tendance. Elle adore décortiquer les nouvelles tenues, toucher les différents tissus... être à l’affût de tout ce qui touche de près de loin ou à la mode ; la haute couture.Mais en attendant, elle trouve un petit travail dans un atelier de couture.  Un jour, elle rencontre Stanislaus  qui va lui faire la cour. Il lui promet presque la belle vie et l'invite à Paris pour quelques jours. Complètement sous le charme, de cette prestance qu'il dégage, elle accepte et part en faisant croire à sa famille et sa patronne que c'est pour acheter de nouveaux tissus.Mais voilà, une fois sur place,  la guerre est proche et faut partir au plus vite. Direction la Belgique, Namur. La guerre éclate, finalement ! Les allemands viennent d'attaquer la Belgique et Stanislaus a disparu. A vrai dire, il l'a tout simplement abandonnée. A partir de là, on va suivre le long combat de cette jeune femme à la fois forte, fragile et naïve.Complètement désemparée entre les bombes et les cadavres qui regorgent le sol, Ada est sauvée par  des religieuses  et vont lui proposer de s'occuper des personnes âgées tout en prenant l'apparence d'une sœur. C'est d'ailleurs chez les soeurs qu'elle découvre sa grossesse. Mais hélas, rien ne dure car Ada  est  quelques mois plus tard, retenue prisonnière et ce,  pendant de longues années par les nazis. Elle va connaitre les pires moments de sa vie : les coups, les humiliations, la faim, le froid avec cette obligation de créer des vêtements pour l’aristocratie Allemande. La mort est en elle mais l'espoir de revoir son fils, un jour, l'apporte un courage extraordinaire. Alors, elle continue de fabriquer et  donner des conseils à toutes ces femmes  qui réclament son talent de couturière. C'est  pour elle, la seule façon de rester en vie pour retrouver son enfant et ainsi que sa famille à Londres. Il est clair que l'on ressent à travers la plume de l'auteure toutes les recherches effectuées pour écrire ce roman. C'est palpitant tant pour le côté historique que par l'intrigue. Le parcours d'Ada est terrible et passionnant à la fois, pourtant, je l'avoue, elle m'a énormément agacée à partir du milieu du livre et encore plus vers la fin. Je l'ai trouvée attachante par moments et tellement sur le paraître même étant en captivité, que je trouvais cela limite, grotesque.  Ensuite, vient le côté naïf du personnage, c'était trop. J'avais envie de la baffer, de la secouer tout en lui disant, mais réveille-toi. La vie a été dure et très compliquée pour toi alors pourquoi tu en rajoutes encore ?!On survole le côté historique même si l’héroïne est pongée en pleine guerre. L'auteure fait référence à certains lieux ou noms comme Dachau (camp de concentration) ou  la maîtresse d' Hitler, Eva Braun qui, justement, passe commande auprès d'Ada. Donc, oui, très instructif ! La plume de l'auteure est très fluide, rien de compliquée, donc, une lecture très agréable pour le lecteur même si c'est un chouia long, parfois.Je vous  invite vraiment  à  lire  ce livre, si vous aimez les romans historiques où les femmes sont mises à l'honneur. Ce n'est pas un coup de coeur mais ça reste quand même un très bon moment de lecture.
MA NOTE :De pourpre et de soie de Mary Chamberlain
De pourpre et de soie de Mary Chamberlain


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hamisoitil 4100 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines