Magazine Culture

L’enfer des concerts

Publié le 17 juin 2008 par Kikekoi

Je vous arrête de suite, le titre de cet article n’a rien à voir avec la BD de Zep du même nom (enfin pas directement). En fait il s’agit pour moi de réagir sur le parcours du combattant qui attend tout individu normalement constitué souhaitant réserver une place de concert.

Beaucoup vont immédiatement penser à “Ben tu vas à la billetterie, tu donnes de l’argent et on te remets un ticket en contrepartie…”, et effectivement la solution paraît simple voire affreusement banale. Que nenni bande de galopins ! Rien ne va plus ! Je dis Stop ! Ne vous fourvoyez pas dans cet enduit d’erreur.

Exemple concret avec une réservation de billet pour le concert de Coldplay à Bercy le 9 septembre 2008.

Le nouvel album de Coldplay sorti le 16 juin dernier

<AB></div>" title="L’enfer des concerts" />

Suite au mail d’un copain féru de sorties (vive toi Guillaume

<Z></div>" title="L’enfer des concerts" /> !) m’indiquant l’ouverture de la billetterie pour le prochain concert de Coldplay au POPB (”Palais Omnisports Paris Bercy” pour les incultes). Branle-bas de combat ! Tous à vos postes ! Annonce planétaire ! Bref il me faut absolument des places. Réservation possible dès le mardi 3 juin 10h, noté en gros sur ma fiche “To do”, attente interminable d’au moins 3 jours avant de pouvoir s’approprier le précieux sésame. C’est long…

Une matinée de chien

Mardi matin, 9h30, préparatifs enclenchés :

  • PC portable => check !
  • Visiteurs indésirables virés => check !
  • Verre d’eau pour éviter le dessèchement => check !
  • Lunettes nettoyées pour ne pas réserver par erreur le concert de Barabara Streisand au Bataclan => check !
  • Echantillon d’urine réglementaire en cas de contrôle sur les autoroutes du web => check !

C’est bon, tout est prêt alors c’est partiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!

  • 9h32 : stress, encore 28 minutes avant de se lancer dans la fosse aux lions.
  • 9h44 : crotte, déjà plus d’eau, j’ai pris un verre trop petit…
  • 9h57 : Alleeeeeeeeeez !
  • 9h59 : chauffage de souris, ça va saigner ! (C’est possible de faire un burn avec un mulot ?!?)
  • 10h00 et 2 microsecondes : GOOOOOOOOOOOOOOO !!!
  • 10h01 : page d’accueil de la réservation, oukifocliquer crotte de bique !
  • 10h01 et 30s : bouton trouvé, cliqué, perte de temps irrattrapable de quelques secondes, déjà plus de places dans la fosse malheur ! Réactualisation sauvage de la page au cas où.
  • 10h01 et 43s : ma souris me lâche, trop de clics au quart de seconde, je me rabats sur le touchpad (mais si l’espèce de petit clitoris rouge au milieu des touches du clavier du portable !)
  • 10h01 et 54s : plan B => choppage de places en tribunes, j’arriverai bien à sauter dans la fosse m’en fous. Places réservées,
    paiement enclenché. Ah oui quand même, si cher que ça ?!? Argh ! Fcuk je les prends quand même.
  • 10h02 et 12s : hurlement primaire lancé ! NAAAAAAAOOOOON !!! “Places non réservables pour cet événement” me dit mon écran
    (qui prend cher au passage).
  • 10h02 et 27s : matraquage de clitoris (de touchpad je veux dire) => page réactualisé 74 fois en une minute.
  • 10h02 et 45s : MIRACLE ! 2 places viennent de se libérer en fosse, je tente un clic sauvage en criant “Amoij’lesveux !”
  • 10h02 et 51s : cri guttural rappelant le mammouth en rut ! “Ouaisçayestj’lesai !”
  • 10h03 : Bon parfait, j’ai 2 places en fosse pour le concert mais bon, victoire partielle… Il me fallait 5 places. Je sais que c’est un peu naïf de vouloir réserver 5 places pour ce genre d’évènement mais bon, faut ce qu’il faut
    <AR></div>" title="L’enfer des concerts" />.
  • 10h04 : Appel d’un copain me demandant si j’ai réussi à chopper des places. “Ouah t’en as eu 2 ! J’y crois pas c’est trop fort !”
    Ce à quoi je réponds “Certes”, que dire d’autre. Forcément il voulait me racheter une des places, ce à quoi j’ai répondu “Certes non !”
    <M></div>" title="L’enfer des concerts" />. Dépité il est reparti guetter d’éventuelles annulations sur Internet.
  • 10h06 : Appel de la copine d’une copine (Nié ?!?). “Il parait que tu veux aller voir Coldplay à Bercy ? Je peux avoir des places
    avec mon CE”. Forcément chaque entrée coûte l’équivalent d’un bras. On est à la limite de l’hypothèque d’un membre de sa famille j’ai envie de dire… “Voilà les places” => “Voilà ma grand-mère”. Heureusement pour mes chers parents mon compte en banque n’est pas à l’agonie et me permet de sauter la case “famille à vendre” ouf !
  • 10h08 : fin du calvaire ? J’ai toutes mes places après 8 minutes qui m’ont paru des années-lumière de stress mais restons positif puisque je pourrai aller voir le concert.
  • 10h08 et 12s : Coup de fil, copain au téléphone, Bercy vient d’ajouter une date le 10 septembre, il vient de prendre des places et me demande si j’y vais aussi… Crotte.

Morale de l’histoire

je n’en trouve pas de particulière à part “A mort la politique marketing de Bercy !”. Médiatiser une date unique sur Paris pour que tout le monde se rue sur les places chères et rajouter un concert juste derrière, c’est limite de la vente forcée… Vive le capitalisme

<J></div>" title="L’enfer des concerts" /> (oupa).

E”vida”ment, Flo.

Imprimer cet article
 Imprimer cet article


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kikekoi 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines