Magazine Cinéma

A bout portant : l’efficacité à la française

Par Vance @Great_Wenceslas

A bout portant : l'efficacité à la française

Rédigé par Vance & Broots et publié depuis Overblog

A bout portant : l’efficacité à la française

L'avis de Vance

Quand on hésite sur les films à voir, les meilleurs moyens de nous décider sont : les conseils d'un ami sûr, les bonnes notes accumulées dans notre (il a terminé 70e au Top Films 2010 avec une moyenne de 3,37/5) ou une bonne présentation dans l'un des rares médias professionnel que nous consultons encore.

A bout portant : l’efficacité à la française

Samuel, aide-soignant au CHU, prépare son examen d'infirmier tandis que sa jeune femme attend leur premier enfant. Ce soir-là, il sauve la vie d'un patient inconnu dont on avait saboté le respirateur. Le lendemain, il se fait agresser chez lui. Lorsqu'il retrouve ses esprits, une voix au téléphone lui révèle que sa femme a été enlevée et que, pour la retrouver, il devra faire sortir le patient inconnu de la veille, un certain Sartet, grande figure du banditisme parisien. Il a trois heures pour agir...

l'Avis de Broots

N'ayant pas pu [comme Vance] aller le voir au ciné, j'ai pu rattraper mon erreur grâce au DVD. C'est vrai quoi, un thriller français, comprimé en moins d'1h30, avec un scénario qui semble tenir la route, allez, fonçons !

Et pas déçu. Un bon film qui fait plaisir !

[Attention spoilers !]

Oui, OK, on a quelques facilités voire incohérences scénaristiques (wow, il arrive aux WC juste au bon moment, il tombe au hangar pile au même moment que Zem...) mais on s'en fout, parce que le rythme est bon, très bon même.

C'est d'ailleurs la force du film, on est tout de suite plongé dedans, et on n'a pas, à l'image du héros, une seule seconde pour respirer. Ca part au quart de tour pour ne plus jamais ralentir (la courte durée est parfaite, on ne s'emm.... pas avec des fioritures, parfois ça fait du bien aussi et surtout, là, ça fonctionne).

Une présentation rapide et sommaire (mais intelligente) du personnage principal et de son lien fusionnel avec sa femme (après tout, c'est son moteur tout au long du film) suffit pour que l'empathie qu'on ressent pour lui (en plus Lellouche est plutôt bon) nous fasse vibrer et souffrir avec lui.

Ma seule déception est la raison d'être de cette histoire, de cette poursuite : une vidéo, un testament ; tout ça fait un peu facile, les cinq méchants tous sur la vidéo, la morale du "il fallait se contenter de ça, en vouloir plus c'est ça qui fait plonger les méchants tout plein" est assez simpliste et un peu capillotractée.

A bout portant : l’efficacité à la française

Côté casting, en plus de l'acteur principal, Roschdy Zem est lui aussi très bon en voyou énigmatique, semble-t-il sans pitié. J'ai toujours peur dans les films français qu'ils en fassent trop dans la "caillera" côté gestuelle ou dialogues ; là, ça ne m'a pas fait cette impression, ni lui ni les salopards et autres raclures ou même flics qu'on croise dans le film. On évite les gros clichés et c'est assez peu fréquent pour être noté.
Et puis Lanvin fait du Lanvin, et il est meilleur en connard faut bien le dire !

Alors oui, ça finit bien, ils vécurent heureux et eurent plein d'enfants, Roschdy n'est pas si méchant que ça, le vrai méchant ne s'en sort pas, et tout ça ; mais les trois dernières minutes un peu "gnangnan" n'enlèvent rien au plaisir d'avoir suivi ce thriller/film d'action français (ça fait bizarre à écrire mais c'est vrai).

Un parcours initiatique aussi, une symbolique, celui d'un futur père qui

A bout portant : l’efficacité à la française
sort de son petit confort/monde, se heurte aux rudesses de la vie (bon, il tombe sur du lourd quand même) et en sort grandi. Et le sourire de Lellouche à la fin est une vraie réussite, puisqu'en une seconde on comprend qu'il a évolué, que sa moralité s'est fêlée et que lui, le mec droit, honnête, tranquille, peut aussi se réjouir dans des circonstances précises de la mort (meurtre) d'un homme...

Un salopard de moins dans ce monde...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vance 5815 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines