Magazine Culture

Troubadour du XIIème siècle

Publié le 18 juin 2016 par Dubruel

Mon cœur rajeunit

J'écris des chansons joyeuses

Et des mélodies harmonieuses.

Je redeviens la terreur des maris.

Avec leurs épouses, je danse.

Ils me redoutent plus que feu et lance.

Convoitée par moult seigneurs,

Une dame de haute noblesse

Me dispense mille délicatesses.

Elle a conquis mon cœur.

Mon Dieu,

Je suis amoureux !

Aucune dame

N'a sa noblesse d'âme

Ni sa distinction naturelle.

Son esprit étincelle.

Je préfère sa fidèle tendresse

À moult richesses.

Je n'avais, de ma vie,

Vu de si beaux habits.

Et se dévêt-elle à mon coté

Qu'apparait beauté

Digne d'un ange.

Sans cesse je chante sa louange.

Tout en elle m'enchante.

Je m'abandonne à elle.

Que ses étreintes galantes

Puissent être éternelles !

Et que Dieu protège l'amant

Qui possède un tel diamant.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dubruel 73 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine