Magazine Cinéma

Le plein de livres pour féter les papas..

Par Filou49 @blog_bazart
19 juin 2016

Pas de concours du dimanche en ce dimanche de fêtes des pères ( mais promis je ne vous oublie pas très longtemps:o), et à la place 6 idées parmi mes dernières lectures d'ouvrages  de conseils de livres, aussi divers qu'éclectiques, mais tous peuvent être  à partager avec son fils ou à offrir à son Papa si celui ci est…

  1. ... un PAPA qui est resté un grand ado..

JE SUIS TON PERE-Couv3D

 Un papa, c'est sacré. Un papa qui aime Star Wars, c'est encore mieux. Mais un papa, parfois, c'est resté un grand enfant... et Bob l'auteur de cette BD commencée en 2005 - d'abord dans un blog- et qui ressort en Intégrale aux éditions Vraoum est resté un de ces adulescents qui tente vaille que vaille d'élèver son gamin alors que lui meme a du mal à jonglger avec les responsabilités.

Cette édition regroupe les deux tomes JE SUIS TON PERE et LE PERE CONTRE-ATTAQUE en une intégrale spéciale pour les onze ans de Warum Vraoum. 

pere

Une immersion drôle et parfois touchante dans le quotidien d'un papa et de son fiston ! Bob raconte ici mille et une anecdotes de la relation entre un père et son enfant. De crise de larmes en fou rires, il nous montre les moments précieux qui font le rapport père-enfant si spécial.
Avec humour et finesse, il n'hésite pas à montrer que les pères n'ont pas toujours raison, et que les fils ont parfois honte de leur papa...

Comme il peut-être un peu compliqué parfois d'être un papa, Tendres et drôles, les anecdotes des planches  font mouche et on se reconnait régulièrement dans le père ou dans le fils. En quatre ou six cases les tribulations du duo font rire et on aierait bien par instant pouvoir réaliser certains des gags. du vécu  tant tous les papas du monde, célibataires ou non, se  reconnaîtront aisément.

 2. ..un Papa Fan de foot... 

Alex-Ferguson

 En plein euro 2016, les livres de football ne manquent pas, comme je l'avais déjà fait remarquer la semaine dernière mais parmi eux, se démarque pas forcément directement liée à l'EUO l'ouvrage de Sir Alex Ferguson, « Leading »  l ' ex’ et particulièrement emblématique entraîneur de Manchester United revient sur de nombreux moments de sa carrière, et partage des informations croustillantes.


Ecrit avec Michael Moritz, le président du fonds d’investissement Sequoia Capital et ami de longue date, Alex Ferguson, tire de sa carrière des préceptes susceptibles d’inspirer tout un chacun, que ce soit dans la conduite de ses affaires professionnelles ou dans celle de sa propre existence. On y apprend notamment que son père travaillait sur les chantiers navals à Glasgow tandis que sa mère travailla d’abord dans une usine de câble et ensuite chez un fabricant de pièces pour l’aéronautique. Quand son père mourut du cancer en 1979, sa mère se mit à faire des ménages.

Construire des relations de confiance, s’imposer naturellement, prendre des décisions et les faire accepter, communiquer plus efficacement, travailler en équipe, créer une dynamique de leader, apprendre de ses échecs et rebondir, obtenir toujours plus de succès sont autant de notions utilisées et expliquées par un manager qui a fait ses preuves  et qui dévoile ses anedcotes et ses préférences parmi les immenses joueurs qu'il a coachés "

 » Je ne veux pas mépriser ou critiquer les joueurs qui ont joué pour moi pendant mes 26 ans de carrière à United, mais il n’y a eu que quatre joueurs de classe mondiale :Cantona, Giggs, Ronaldo et Scholes. Et sur les quatre, Cristiano était comme l’étoile sur le sapin de Noël. « .

Un livre de mémoire sans langue de bois, ce qui est rare pour un livre de footballeur et où le Sir Ferguson  fend parfois un peu la carapace

3. Pour les papa amoureux des planches

barbierthe

 Christophe Barbier ne se résume pas au journaliste politique, acteur de la vie journaliste, directeur de la rédaction de l'express, il est aussi un fou de théâtre, amateur à ses heures -  à 17 ans, incarnant Cyrano de Bergerac au milieu de ses camarades , il a eu la révélation-  et spectateur particulièrement passionné attentif.

Le dictionnaire amoureux- dont on avait déjà parlé de celui de l'opéra par Alain Douault  est à recommander à tous les fans de planches, tant ce dictionnaire forcément subjectif mais sans sectarisme ni chappelle montre sa passion du théâtre sous tous ses pores.

Quelques partis pris qui peuvent parfois agacer - des saillies contre Racine ou Chéreau-  mais un éventail très large de thématiques de courants et d'auteurs, qui engagé, incisif mais sans sectarisme. et surtout  brûlant de passion et profondément revigorant.

Un dictionnaire exhaustif et complet dans lequel on retrouve les mémoires d'un comédien amateur et d'un spectateur professionnel.

« Dictionnaire amoureux du théâtre » de... par FranceInfo

4. ... pour le papa fou d'histoire

 

castralli

Un beau livre qui là aussi peut faire grincer des dents- j''avoue qu'en lisant la préface j'ai été gênée par son parti pris (voir le passage sur la guerre d'Algérie et globalement le fait qu'on apprend trop aujourd'hui l'histoire des autres civilisations alors qu'on devrait réhabiliter la patriotisme). L'auteur confie dans la préface qu'il a souhaité écrire une histoire de France que l'on n'apprend plus aujourd'hui.  Chaque jour, les grandes figures et événements qui ont façonné notre pays au fil des siècles s’effacent un peu plus de nos mémoires. Clovis, Charles Martel, saint Louis, Du Guesclin, Jeanne d’Arc, François Ier, Henri IV, Richelieu, Louis XIII, Napoléon Ier, Napoléon III et plus récemment le général de Gaulle, tous les héros de notre nation disparaissent progressivement des programmes des collèges et des lycées pour laisser place à l’enseignement d’autres civilisations. Grâce à un récit détaillé palpitant fourmillant d’anecdotes morales ou immorales, des grands rois chrétiens bâtisseurs de cathédrales, aux guerres civiles et massacres qui ont ensanglantés notre pays, mis en valeur par une splendide iconographie, découvrez les ombres et les lumières d’une histoire que le monde entier nous envie. 

Quoiqu'il en soit, ce beau livre , vraiment superbement illustré, est donc consacré aux grandes figures de l'histoire de France comme Clovis, Charles Martel, Philippe Auguste, Gambetta et beaucoup d'autres du Moyen âge à l'époque contemporaine ainsi qu'aux grandes épisodes de l'histoire de France. 
L'originalité de cet ouvrage outre son parti pris est d'accompagner chaque chapitre "d'anecdotes immorales", d'idées reçues et de leçons perdues de l'histoire de France (par exemple le fait que Pépin le Bref n'apparait pas dans le programme de 6ème)

 5.  pour le  papa poète (ou musicien)

couverture-roe

 Le  chanteur barcelonais habitant désomais à Nimes  ROÉ qui avait connu la gloire en 1990 avec son tube d'été "Soledad" est de retour  avec  « AU PLAISIR" ; il s’agit d’un recueil de ses textes de chansons et de son nouveau CD. Roé, qui a travaillé avec les plus grands (Iggy Pop, Laurent Voulzy, Charlélie Couture, Davis Gilmour, Ismaël Lô ou encore Stephan Eicher pour ne citer qu’eux)

Roe "Soledad"

Collaborant avec  l'artiste peintre Nicole BOUSQUET, ce livre-disque "Au plaisir" distribué par les éditions du Diable Vauvert. est un beau projet littéraire et pictural, qui croise pas mal d'influences et d'émotions diverses et musicales  A l’intérieur du livre-disque- avec une belle préface de l'incontournable Yves bigot-  se trouve donc son nouvel album, contenant les derniers titres (et une surprise…), (méditerranéennes et caribéennes), est l’occasion de publier l’intégralité des textes qu’il a écrits depuis quarante ans. Des textes empreints d'une belle délicatesse et d'une poésie pour découvrir un artiste malheureusement peu  reconnu à sa juste valeur et qui montre que chanson à texte et poésie peuvent parfois- rarement- faire bon ménage.. 6. Pour le Un papa fou de séries...et de géopolitique!!

geopolitique series

Voici le premier livre qui explique les émotions du monde par les séries télévisées. Au lendemain du 11 septembre 2001, la géopolitique a envahi non seulement le réel mais aussi nos imaginaires. Dominique Moïsi est un politologue et géopoliticien français, membre fondateur de l’IFRI (Institut Français des Relations Internationales) qui a enseigné à Harvard, au King’s College de Londres ou à Sciences Po- rien que cela- et publie des éditoriaux souvent très pointus- notamment pour Les Echos et Ouest France. Dominique Moïsi  a le désir avec cet essai d'aller chercher les très nombreux  fans de séries qui trouvent la géopolitique «un peu rébarbative» et en cela, prend le parti d'éclairer notre compréhension des séries d’un savoir érudit et nuancé par un regard singulier et pertinent, utilisant pas mal de références littéraires : “Il y a du James Bond dans Homeland, question de moyens. Il y a du Tchekhov dans Hatufim, question de culture.” Les séries sont devenues des références politiques tout autant que culturelles. Par la force de leurs intuitions, les scénaristes ne sont-ils pas devenus les meilleurs analystes du monde contemporain? En tout cas, , c'est ce que réussi à brillamment démontrer La Géopolitique des séries est passionnant, et finalement  bien plus accessible qu'attendu.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines