Magazine Cinéma

Jurassic World

Par Mrvladdy @mrvladdycrane

Jurassic WorldJurassic World. 2 heures 05. États-Unis. Fantastique. Sortie en France le 10 juin 2015. Réalisé par Colin Trevorrow avec Chris Pratt, Bryce Dallas Howard, Nick Robinson, Ty Simpkins, Vincent D’Onofrio, B.D. Wong, Irrfan Khan, Judy Greer, Jake Jonhson, Lauren Lapkus Omar Sy…

L’Indominus Rex, un dinosaure génétiquement modifié, pure création de la scientifique Claire Dearing, sème la terreur dans le fameux parc d’attraction. Les espoirs de mettre fin à cette menace reptilienne se portent alors sur le dresseur de raptors Owen Grady et sa cool attitude.

« Pour un canari, un chat est un monstre. Nous sommes habitués à être le chat »

J’avais déjà eu l’occasion de voir « Jurassic World » lors de sa sortie en salles mais à l’époque, j’avais arrêté déjà mon ancien blog et je n’avais pas encore ouvert mon nouveau du coup, je n’avais rien écrit à son sujet. Fort heureusement (ou pas ^^ ), j’ai revu le film sur grand écran récemment car après l’avoir visionné en 2D, j’étais très curieux de le découvrir en 3D bien que je ne sois pas un grand partisan de ce gadget.

Le plaisir est toujours au rendez-vous. Je me suis toujours autant amusé devant ce scénario qui a réveillé le gamin qui est en moi. D’accord, le film reprend beaucoup du premier opus et il est riche en facilité mais je trouve qu’il est quand même bien ficelé et très cohérent dans son ensemble. J’ai retrouvé cet univers que j’aime tant, l’humour bien présent m’a énormément amusé et bien que je l’aie déjà vu une première fois, quelque semaine après je le trouve toujours très efficace et je ne me suis toujours pas ennuyé une seule seconde (bien au contraire, le revoir me le fait même apprécier davantage).

Pour le casting, chacun fait ce que l’on attend de lui à commencer par un Chris Pratt, nouvelle valeur montante d’Hollywood, qui semble bien s’amuser dans son rôle d’Owen Grady, l’aventurier. Il joue avec tous les clichés de son personnage (comme les autres d’ailleurs) mais ça marche. J’ai beaucoup aimé son duo avec Bryce Dallas Howard en Claire Dearing. Cette dernière aussi semble s’amuser et son évolution au fur et à mesure que l’intrigue avance est assez plaisante même si prévisible.

Si Nick Robinson en Zach Mitchell m’a un peu gonflé au début (heureusement ça s’améliore pas la suite même si son jeu n’est pas toujours terrible), j’ai plus apprécié Ty Simpkins dans la peau du frère Gray Mitchell. Le reste de la distribution est plutôt pas mal aussi (même si ça cabotine parfois), j’ai toujours plaisir à retrouver Vincent D’Onofrio en Vic Hoskins ou encore Irrfan Khan en Simon Masrani par exemple même si ce n’est pas le plus grand rôle de leurs carrières respectives. Chauvin comme je suis, même si il a un tout petit rôle, je trouve qu’Omar Sy ne démérite pas en Barry et j’espère qu’il continuera de creuser son trou à Hollywood afin d’avoir de nouveaux rôles.

La mise en scène de Colin Trevorrow est également très bonne. Son travail contribue grandement au fait que j’ai pris mon pied face à cette histoire. Son long métrage ce suit comme une attraction dans une fête foraine. J’ai retrouvé la sensation d’être un gamin qui voit des dinosaures et qui ébahit de les voir prendre vie sous nos yeux avec autant d’efficacité. Très propre visuellement et très agréable à suivre (sauf peut-être l’attaque des Ptérodactyles), le film bénéficie en plus de quelques scènes très courtes un peu plus sombres qui peuvent faire naître le frisson chez les plus jeunes.

Les effets spéciaux sont vraiment toujours remarquables. La 3D est pas forcément utile même si elle donne un petit plus à deux ou trois scènes et je continue d’avoir une large préférence pour la 2D avec ses couleurs plus vives qui m’en mets davantage plein les yeux. Les décors sont eux aussi magnifique (certains plans aériens me font regretter de ne pas être sur cette île – les dinosaures en moins😉 ) tandis que la bande originale est convaincante même si le plus grand kif reste sans nulle doute celui de pouvoir réentendre dans une salle de cinéma le fameux thème culte composé par John Williams.

Pour résumer, « Jurassic World » est une attraction. Tout n’est pas parfait mais le film réussit à nous entraîner avec lui dans son manège et a su faire sortir en moi mon âme de gosse qui ne demande qu’à être impressionné. Ce n’est pas le meilleur volet de la franchise mais c’est loin d’être le plus mauvais pour autant. Revu deux fois en peu de temps, deux fois je me suis amusé et il y a fort à parier que je reverrais ce film plus tard encore une fois😉 .

4/5 (Excellent)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mrvladdy 217 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines