Magazine Culture

Anthologie permanente : Claire Malroux (6)

Par Florence Trocmé

Ne parle pas de noir
le noir est une couleur qui voit
matière intense et désirante
pointe d’un diamant
attirant vers la densité
de la profondeur
Parle plutôt de la transparence aveugle
de la glu du vide
Le trou serait un cube de murs blancs
une sphère de miroirs
où l’ombre tourne
et quête une goutte de sang
sur des reflets de nuage...

La pente d’un champ
     le velouté
            de son épaule
Ses herbes précises
     sous les fumées
            du crépuscule
Étincelles
     d’un pré
            ancien
Illuminé à l’aube
     d’abat-jour
            de coulemelles
Appellent
     ô douleur
            l’al-
Page lu
     et oublié
            d’avant toute ville

Claire Malroux, Ni si lointain, Le Castor Astral, 2004, p. 38 et 15.

Claire Malroux dans Poezibao :
bio-bibliographie
extrait 1, extrait 2 + traduction Marilyn Hacker), extrait 3, extrait 4, extrait 5
Compte rendu du livre de Claire Malroux, autour d’Emily Dickinson, Chambre avec vue sur l’éternité,
entretien avec Claire Malroux autour d’Emily Dickinson,
rencontre avec Marilyn Hacker sur la traduction réciproque,
La Femme sans paroles (fiche de lecture),

index de Poezibao
Revenir à la Une de Poezibao
Sur simple demande à f.trocme@poezibao.com,
→ Recevez chaque jour de la semaine "l'anthologie permanente" dans votre boîte aux lettres électronique
ou
→ Recevez le samedi la lettre d’information, avec les principales parutions de la semaine sur le site (les abonnés à l’anthologie reçoivent automatiquement cette lettre)
• Merci de préciser "abonnement à l’anthologie" ou "abonnement à la lettre seule


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 18683 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines