Magazine Culture

Alice de l’autre côté du miroir de Kari Sutherland

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Chronique d’EmyEmy

⭐ Alice de l’autre côté du miroir de Kari Sutherland

Alice de l'autre côté du miroirNombre de pages : 240 pages
Editeur :  Hachette
Date de sortie :  11 mai 2016
Collection :  Hachette Romans
Langue :  Français
ISBN-10:  2012205674
ISBN-13:  978-2012205673
Prix Editeur :  13,90 €
Disponible sur Liseuse :  oui

Son résumé :

Durant plusieurs années, Alice Kingsleigh a navigué en haute mer, sur les traces de son père. De retour à Londres, elle trouve un miroir magique, passe à travers ce dernier, et se retrouve de nouveau au Pays des Merveilles ! Elle retrouve le Lapin Blanc, Absolem, le Chat du Cheshire, et le Chapelier Fou – lequel n’est plus tout à fait lui-même, comme s’il avait égaré sa folie… Pour venir en aide au Chapelier, la Reine Blanche confie à Alice une nouvelle mission : trouver la Chronosphère, un globe en métal qui contrôle le temps. Accompagnée du Chapelier, Alice s’aventure dans le passé, où elle croise alliés et rivaux, dans une course périlleuse contre le temps, leur pire ennemi…

Mon avis :

J’attendais de pouvoir lire ce livre avec impatience et c’est une énorme déception pour moi. Il y a certains points qui restent vraiment pas mal mais pour le reste on est loin du frisson que nous procurent les images époustouflantes du film.

Commençons par les points positifs, il s’agit d’un très beau livre, la couverture est magnifique et on peut y trouver des croquis superbes. Il faut dire que d’un point de vue typographique, les éditions Hachette ont fait du très très bon travail.  En premier lieu, j’ai été très heureuse de retrouver tout ce vocabulaire propre au Pays des Merveilles ainsi que l’univers délirant peuplé de personnages hauts en couleurs.

Cependant il y a beaucoup de choses qui m’ont déplu, telles que la place beaucoup trop importante que prenaient les dialogues, et ça entraîne un manque frappant de descriptions. Ce qui fait que l’on aime l’univers d’Alice au pays des Merveilles c’est ce monde coloré, cet univers improbable, hors ici on n’a pas la sensation d’être dans cet univers tant les descriptions sont courtes, basiques et purement fonctionnelles. Ce manque de descriptions entraîne également un passage brusque d’une action à l’autre, on a difficilement la sensation que le récit est lié. De plus il y a un manque cruel de vocabulaire, celui qui se trouve dans le livre est vraiment basique, presque enfantin. Je peux comprendre le fait que nous soyons dans l’adaptation d’un film en roman mais justement le roman devrait permettre d’aller plus loin que le film, de dépasser les problèmes posés par la scénographie, hors ici, même si je n’ai pas encore vu le film, j’ai la sensation que roman se pose des limites supplémentaires par rapport au film.  Les jeux de mots autours du temps sont intéressants et drôles au début mais au fur et à mesure, à force de répétitions, ils deviennent lourds.

Dernière chose qui m’a déplu c’est le fond de l’histoire, elle décrédibilise énormément le premier film et toute l’histoire entre Alice au pays des merveilles, le fait qu’une simple petite querelle fraternelle prenne une place aussi importante me dépasse.  Je trouve que même les personnages ont perdu de leur éclat, Alice apparaît comme entêtée et capricieuse, le chapelier est peu présent physiquement, quant aux autres personnages on n’en lit  que les noms, ils font deux petites apparitions mais pour le reste, on ne les voit pas vraiment en action.

En résumé c’est un très joli livre, qui cache l’adaptation médiocre d’un film que j’attendais avec impatience, si le film est tel que ce roman, je préfère passer mon chemin.

Sans Plus

Acheter sur Amazon

Chronique d’EmyEmy

⭐ Alice de l’autre côté du miroir de Kari Sutherland

Alice de l'autre côté du miroirNombre de pages : 240 pages
Editeur :  Hachette
Date de sortie :  11 mai 2016
Collection :  Hachette Romans
Langue :  Français
ISBN-10:  2012205674
ISBN-13:  978-2012205673
Prix Editeur :  13,90 €
Disponible sur Liseuse :  oui

Son résumé :

Durant plusieurs années, Alice Kingsleigh a navigué en haute mer, sur les traces de son père. De retour à Londres, elle trouve un miroir magique, passe à travers ce dernier, et se retrouve de nouveau au Pays des Merveilles ! Elle retrouve le Lapin Blanc, Absolem, le Chat du Cheshire, et le Chapelier Fou – lequel n’est plus tout à fait lui-même, comme s’il avait égaré sa folie… Pour venir en aide au Chapelier, la Reine Blanche confie à Alice une nouvelle mission : trouver la Chronosphère, un globe en métal qui contrôle le temps. Accompagnée du Chapelier, Alice s’aventure dans le passé, où elle croise alliés et rivaux, dans une course périlleuse contre le temps, leur pire ennemi…

Mon avis :

J’attendais de pouvoir lire ce livre avec impatience et c’est une énorme déception pour moi. Il y a certains points qui restent vraiment pas mal mais pour le reste on est loin du frisson que nous procurent les images époustouflantes du film.

Commençons par les points positifs, il s’agit d’un très beau livre, la couverture est magnifique et on peut y trouver des croquis superbes. Il faut dire que d’un point de vue typographique, les éditions Hachette ont fait du très très bon travail.  En premier lieu, j’ai été très heureuse de retrouver tout ce vocabulaire propre au Pays des Merveilles ainsi que l’univers délirant peuplé de personnages hauts en couleurs.

Cependant il y a beaucoup de choses qui m’ont déplu, telles que la place beaucoup trop importante que prenaient les dialogues, et ça entraîne un manque frappant de descriptions. Ce qui fait que l’on aime l’univers d’Alice au pays des Merveilles c’est ce monde coloré, cet univers improbable, hors ici on n’a pas la sensation d’être dans cet univers tant les descriptions sont courtes, basiques et purement fonctionnelles. Ce manque de descriptions entraîne également un passage brusque d’une action à l’autre, on a difficilement la sensation que le récit est lié. De plus il y a un manque cruel de vocabulaire, celui qui se trouve dans le livre est vraiment basique, presque enfantin. Je peux comprendre le fait que nous soyons dans l’adaptation d’un film en roman mais justement le roman devrait permettre d’aller plus loin que le film, de dépasser les problèmes posés par la scénographie, hors ici, même si je n’ai pas encore vu le film, j’ai la sensation que roman se pose des limites supplémentaires par rapport au film.  Les jeux de mots autours du temps sont intéressants et drôles au début mais au fur et à mesure, à force de répétitions, ils deviennent lourds.

Dernière chose qui m’a déplu c’est le fond de l’histoire, elle décrédibilise énormément le premier film et toute l’histoire entre Alice au pays des merveilles, le fait qu’une simple petite querelle fraternelle prenne une place aussi importante me dépasse.  Je trouve que même les personnages ont perdu de leur éclat, Alice apparaît comme entêtée et capricieuse, le chapelier est peu présent physiquement, quant aux autres personnages on n’en lit  que les noms, ils font deux petites apparitions mais pour le reste, on ne les voit pas vraiment en action.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines