Magazine Culture

Des archéologues marins découvrent des objets rarissimes sur le site d'un naufrage datant de 1503 près d'Oman

Par Jann @archeologie31
Une expédition archéologique dirigée par des britanniques a découvert le site d'une épave vieille de 500 ans. Ce serait le plus ancien bateau de l' "Âge des Découvertes" en Europe à être trouvé: il s'agit d'un vaisseau portugais dont le capitaine n'était autre que l'oncle du légendaire explorateur Vasco de Gama.
L'Esmeralda fut l'un des deux bateaux qui coula lors d'une tempête au large des côtes d'Oman en 1503; seulement cinq ans après que Vasco de Gama ne découvre la première route allant de l'Europe vers l'Inde.
Des archéologues marins découvrent des objets rarissimes sur le site d'un naufrage datant de 1503 près d'Oman L'Esmeralda était dirigée par l'oncle de Vasco de Gama. Photo: David Mearns/National Geographic Creative 
Après trois années de fouilles et de recherches historiques et scientifiques, les archéologues (composés d'équipes de l'Université de Bournemouth et du Ministère de la Culture d'Oman), ont annoncé qu'ils avaient trouve le site de l'épave, ainsi qu'une collection d'artéfacts comprenant une pièce de monnaie rarissime et ce qui pourrait faire partie d'un astrolabe maritime inconnu jusqu'ici.
David Mearns, directeur du Blue Water Recoveries et chef de l'expédition, a rapporté que le plus important dans cette découverte était la date du naufrage, très précoce, dans une période où une poignée de puissances maritimes européennes se concurrençaient pour découvrir et exploiter de nouvelles routes vers l'Est. "C'est le plus ancien bateau (de la période maritime européenne d'exploration de l'Asie) à avoir été trouvé sur une longue période", dit-il, "si l'on considère que cette période pré-coloniale a commencé sur une base élargie avec Colomb, en 1492, c'est à peine une décennie après". 
Le bateau a coulé dans au cours d'une tempête au large des côtes de ce qui est aujourd'hui la petite île d'Oman, Al-Hallaniyah, en 1503. Tout l'équipage fut perdu ainsi que son capitaine Vicente Sodre, oncle maternel de Vasco de Gama.
Comme il s'est rompu dans les eaux profondes, très peu de parties du bateau ont survécu, mais des milliers d'artéfacts ont été trouvés sur le sable de la baie peu profonde.
Il y avait entre autre une pièce en argent extrêmement rare, appelée Indio, dont il n'existe qu'un seul autre exemplaire. Ces pièces furent forgées en 1499, après le première voyage de Vasco De Gama en Inde; c'est ce qui a permis de dater le naufrage.
Des archéologues marins découvrent des objets rarissimes sur le site d'un naufrage datant de 1503 près d'Oman La pièce unique découverte sur le site du naufrage. Photograph: David Mearns/National Geographic Creative
Cependant, Mearns estime que la découverte la plus passionnante était un disque en métal portant les armoiries portugaises d'une sphère armillaire, une modélisation de globe céleste; c'était alors l’emblème personnel du roi du Portugal.
Des boulets de canon en pierre portant les initiales de Sodre ont aussi été trouvés.
Des archéologues marins découvrent des objets rarissimes sur le site d'un naufrage datant de 1503 près d'Oman Ce disque en alliage de cuivre porte les armoiries royales du Portugal (en haut) et une sphère armillaire (en bas) qui est l'emblème personnel de Manuel 1er. Photo: David Mearns, National Geographic Creative
Les archéologues ont supposé que cela pouvait être un élément d'un type d'astrolabe, un outil de navigation; ils n'en sont cependant pas certains: "Il n'y a pas de doute que c'était un objet très important.  Il est fait de matériaux précieux, il porte ces deux symboles emblématiques que l'on ne met pas sur tous les équipements d'un navire. C'était donc un objet très important, mais qu'est-ce que c'était ?" se demande Mearns.
Les découvertes de l'expédition ont été publiées dans  The International Journal of Nautical Archaeology 
Source:

Voici une vidéo publiée sur National Geographic à ce sujet:
Dernier article sur Oman:

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jann 115545 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines