Magazine Culture

Annie Ernaux Mémoire de fille

Publié le 21 juin 2016 par Nathpass
À propos de sa boulimie Annie Ernaux écrit en s'interrogeant si à l'époque de ses 16/18 ans elle aurait pu être soignée. "Qu'aurait fait la médecine contre un rêve ?"dans cet ouvrage si intelligent de chair et de sexe de femme....Cette citation dans une lettre à Marie-Claude, de ses jeunes années [...]il y a ce mot de Nietzsche que je trouve si beau : Nous avons l'Art pour ne point mourir de la Vérité. ..."Je marche vers le livre que j'écrirai comme deux ans auparavant je marchais vers l'amour."... "Il me semble aussi que j'avais voulu revenir à S et revoir la colonie parce que j'espérais ainsi puiser la force d'écrire le roman que le voulais entreprendre. Une sorte de préalable nécessaire, bénéfique à l'écriture, de geste propitiatoire -le premier d'une série qui me fera plus tard retourner dans divers endroits-ou de prière, comme si le lieu pouvait être un obscur intercesseur entre la réalité passée et l'écriture."Annie Ernaux Mémoire de fille

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nathpass 1123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte