Magazine Culture

Cynster Tome 1 : La Fiancée de Devil de Stephanie Laurens

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

⭐ Cynster Tome 1 : La Fiancée de Devil de Stephanie Laurens

Cynster - 1 -La fiancée de Devil de Stephanie LaurensPoche : 656 pages
Editeur : CHARLESTON EDITIONS
Date de Sortie : 17 juin 2016
Collection : Diva
Langue : Français
ISBN-10 : 2368121072
ISBN-13 : 978-2368121078
Prix Editeur : 8,99€
Disponible sur liseuse : OUI

Son résumé :

Quand Devil, membre le plus controversé de la famille Cynster, est pris dans une situation compromettante avec Honoria Wetherby, une courageuse gouvernante, il va surprendre tout le monde en demandant la main de la jeune femme. Personne n’avait jamais pensé que ce débauché puisse se marier si rapidement ! Et alors que les mères de la bonne société pleurent l’union du célibataire le plus convoité d’Angleterre, les cousins de Devil commencent à prendre des paris sur la date du mariage.
Cependant Honoria n’a pas l’intention de se plier aux contraintes de la société et d’épouser un homme pour l’unique raison qu’ils se sont trouvés tous les deux sans chaperon. Elle rêve d’aventures, pas d’être femme au foyer. Résoudre le meurtre d’un jeune cousin Cynster pour commencer, puis partir découvrir l’Afrique. Mais c’est sans compter sur son désir grandissant pour Devil, qui risque de mettre en péril ses projets.

Mon avis :

Le résumé m’avait complètement parlé. Pour moi qui aime la romance historique, j’avais hâte de découvrir cette nouvelle saga et je ne le regrette pas du tout. L’écriture de Stephanie Laurens est riche, addictive, et elle prend aussi son temps pour poser les bases de sa série.

Ainsi, par le biais de son héroïne Honoria, nous faisons la connaissance de la si grande et impressionnante famille Cynster. L’occasion pour nous de rencontrer des personnages aussi intéressants que charismatiques. C’est ce qui prédomine chez les mâles Cynster d’ailleurs et ce à notre plus grand bonheur. On sent déjà que nous allons vivre de sacrées aventures avec eux. Les femmes ne sont pas en reste.

Honoria est une héroïne de sont temps et Stephanie Laurens essaie de lui donner autant d’indépendance qu’elle le peut malgré une époque et une société patriarcale ou la place de la femme reste encore régentée par les hommes. C’est ce que Devil, le héros, tentera de faire. Dès qu’il découvre Honoria et qui elle est, il sait qu’elle sera sa femme. Cette dernière ne veut pas se marier et Devil, bien qu’assuré qu’il finira par avoir gain de cause, lui laisse une certaine liberté. Je dois dire que j’ai beaucoup aimé cet aspect du roman où il y a une once de crédibilité dans les rapports qu’Honoria entretient avec la gente masculine et la société de son époque.

De plus, la romance même si elle est au centre du récit, laisse place à l’aventure et l’action. Ainsi le lecteur se retrouve intrigué, puis happé par la chasse au meurtrier qui a tué Tolly, le plus jeune des cousins de Devil. Cette partie du roman reste tout de même au centre de l’histoire, tout comme par la suite les tentatives assassinat sur Devil. Bon, oui, c’est un secret de polichinelle et j’ai moi-même bien vite deviné qui était l’assassin mais ça n’enlève en rien l’intérêt porté sur l’ensemble. Bien au contraire. A travers cette série d’enquête, l’auteure nous dépeint avec moult détails, la vie au début du dix-neuvième siècle et la manière dont interagissent tous les personnages. On se prend d’affection  pour Devil et Honoria. La jeune femme est loin d’être une jeune ingénue stupide ou bien une héroïne « badass » qui se moque des diktats et de celui dont elle finira par tomber amoureuse. J’ai beaucoup aimé toutes ces facettes de l’histoire, plus réalistes que dans certaines romances.

Mon seul bémol, sans doute, est certaines longueurs que l’on pourra retrouver dans le roman, dues essentiellement à la mise en place des personnages, de leur tempérament et des futures histoires à venir. « La Fiancée de Devil » plante le ton et le décor et  nous promet de grands moments de lectures.

Je suis ressortie de ce premier tome l’âme apaisée et la mine épanouie. J’ai vraiment adoré et la plume de Stephanie Laurens est aussi riche, bien pensée qu’addictive. Autant le dire, oui, je me suis régalée. Voilà une romance historique qui ne s’arrête pas uniquement à la relation entre les héros mais qui sait aller au-delà avec une scénario bien pensé.

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

Cynster Tome 1 : La Fiancée de Devil de Stephanie Laurens

⭐ Cynster Tome 1 : La Fiancée de Devil de Stephanie Laurens

Cynster - 1 -La fiancée de Devil de Stephanie LaurensPoche : 656 pages
Editeur : CHARLESTON EDITIONS
Date de Sortie : 17 juin 2016
Collection : Diva
Langue : Français
ISBN-10 : 2368121072
ISBN-13 : 978-2368121078
Prix Editeur : 8,99€
Disponible sur liseuse : OUI

Son résumé :

Quand Devil, membre le plus controversé de la famille Cynster, est pris dans une situation compromettante avec Honoria Wetherby, une courageuse gouvernante, il va surprendre tout le monde en demandant la main de la jeune femme. Personne n’avait jamais pensé que ce débauché puisse se marier si rapidement ! Et alors que les mères de la bonne société pleurent l’union du célibataire le plus convoité d’Angleterre, les cousins de Devil commencent à prendre des paris sur la date du mariage.
Cependant Honoria n’a pas l’intention de se plier aux contraintes de la société et d’épouser un homme pour l’unique raison qu’ils se sont trouvés tous les deux sans chaperon. Elle rêve d’aventures, pas d’être femme au foyer. Résoudre le meurtre d’un jeune cousin Cynster pour commencer, puis partir découvrir l’Afrique. Mais c’est sans compter sur son désir grandissant pour Devil, qui risque de mettre en péril ses projets.

Mon avis :

Le résumé m’avait complètement parlé. Pour moi qui aime la romance historique, j’avais hâte de découvrir cette nouvelle saga et je ne le regrette pas du tout. L’écriture de Stephanie Laurens est riche, addictive, et elle prend aussi son temps pour poser les bases de sa série.

Ainsi, par le biais de son héroïne Honoria, nous faisons la connaissance de la si grande et impressionnante famille Cynster. L’occasion pour nous de rencontrer des personnages aussi intéressants que charismatiques. C’est ce qui prédomine chez les mâles Cynster d’ailleurs et ce à notre plus grand bonheur. On sent déjà que nous allons vivre de sacrées aventures avec eux. Les femmes ne sont pas en reste.

Honoria est une héroïne de sont temps et Stephanie Laurens essaie de lui donner autant d’indépendance qu’elle le peut malgré une époque et une société patriarcale ou la place de la femme reste encore régentée par les hommes. C’est ce que Devil, le héros, tentera de faire. Dès qu’il découvre Honoria et qui elle est, il sait qu’elle sera sa femme. Cette dernière ne veut pas se marier et Devil, bien qu’assuré qu’il finira par avoir gain de cause, lui laisse une certaine liberté. Je dois dire que j’ai beaucoup aimé cet aspect du roman où il y a une once de crédibilité dans les rapports qu’Honoria entretient avec la gente masculine et la société de son époque.

De plus, la romance même si elle est au centre du récit, laisse place à l’aventure et l’action. Ainsi le lecteur se retrouve intrigué, puis happé par la chasse au meurtrier qui a tué Tolly, le plus jeune des cousins de Devil. Cette partie du roman reste tout de même au centre de l’histoire, tout comme par la suite les tentatives assassinat sur Devil. Bon, oui, c’est un secret de polichinelle et j’ai moi-même bien vite deviné qui était l’assassin mais ça n’enlève en rien l’intérêt porté sur l’ensemble. Bien au contraire. A travers cette série d’enquête, l’auteure nous dépeint avec moult détails, la vie au début du dix-neuvième siècle et la manière dont interagissent tous les personnages. On se prend d’affection  pour Devil et Honoria. La jeune femme est loin d’être une jeune ingénue stupide ou bien une héroïne « badass » qui se moque des diktats et de celui dont elle finira par tomber amoureuse. J’ai beaucoup aimé toutes ces facettes de l’histoire, plus réalistes que dans certaines romances.

Mon seul bémol, sans doute, est certaines longueurs que l’on pourra retrouver dans le roman, dues essentiellement à la mise en place des personnages, de leur tempérament et des futures histoires à venir. « La Fiancée de Devil » plante le ton et le décor et  nous promet de grands moments de lectures.

Je suis ressortie de ce premier tome l’âme apaisée et la mine épanouie. J’ai vraiment adoré et la plume de Stephanie Laurens est aussi riche, bien pensée qu’addictive. Autant le dire, oui, je me suis régalée. Voilà une romance historique qui ne s’arrête pas uniquement à la relation entre les héros mais qui sait aller au-delà avec une scénario bien pensé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 66140 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines