Magazine Culture

En avant toutes, Sheryl Sandberg

Par Laurielit @bloglaurielit

en avant toutesSheryl Sandberg est la directrice des opérations de Facebook, le genre de femme que l’on admire pour sa carrière professionnelle bien-sûr…mais pas que. Très vite, en tant que femme ou homme, vient la question du comment ? comment a-t-elle fait pour en arriver là ? Attention, il ne s’agit absolument pas d’une remise en cause de ses compétences professionnelles, mais plutôt de la question suivante : A-t-elle une famille ? Si oui, comment a-t-elle fait pour gérer de front ces deux vies ? Et c’est la question qui lui est le plus fréquemment posée.

Loin d’être un traité pro-féministe, ce livre bouscule. Il ne s’agit pas de dire « femmes, rebellez-vous » mais plutôt « femmes et hommes, changez votre perception ». En effet, Sheryl Sandberg a la conviction que la condition féminine n’est certes pas simple en entreprise ou dans toute instance de direction, mais elle met en avant aussi le fait que les femmes elles-mêmes se mettent les freins et les barrières à leur évolution. Elles n’osent pas « s’asseoir à table », elles n’osent pas « demander un poste ou une augmentation ». Alors bien-sûr les femmes et les hommes sont organiquement, biologiquement, intellectuellement différents et il n’est pas question de changer cela. En revanche ce livre nous fait poser la question du comportement que les femmes adoptent. Depuis que je l’ai lu, j’avoue remarquer davantage ces différences. Pourquoi se mettre dans une posture systématiquement en retrait ? Pourquoi si on interroge un homme et une femme sur un sujet, la femme va laisser naturellement l’homme répondre en premier en disant « Je laisse mon collègue parler » puis quand cela va être son tour dire « je suis d’accord… » Et ajouter quelque chose. Donnez la parole à un homme, il la prendra ! Donnez un poste à un homme, il le prendra ! Les femmes auront tendance à dire « ai-je les compétences ? Ne suis-je pas une usurpatrice ? » Et donc de fait n’oseront aussi pas demander d’augmentation salariale. Oui mais…en faisant ainsi, les femmes creusent le sillon d’un management et d’une prise de décision dédiés aux hommes, qui d’ailleurs naturellement érigent des règles dédiées aux hommes ! Si si…bien souvent les réunions des comités de direction ont lieu le soir, après 18H. Un homme ne se posera pas la question, c’est normal et c’est OK ; une femme sera davantage tiraillée…sauf qu’il ne faut pas pour autant refuser d’accéder à ces postes et surtout il faut oser changer cela. Un exemple frappant de mise sur le côté du monde professionnel par la femme elle-même est lorsqu’elle a envie d’avoir un bébé. « Ne partez pas avant d’être réellement partie » dit Sheryl Sandberg. Qu’est-ce que cela signifie ? Ne refusez pas un poste, ne dites pas « ah non pas maintenant ce n’est pas le moment car je vais tomber enceinte » avant d’être réellement tombée enceinte et d’être en congé maternité. D’une part la nature a ses propres règles et vous ne savez pas quand vous allez réellement tomber enceinte et d’autre part, quel dommage pour vous ! Bref il y a tout un tas d’exemples très parlants que je retrouve dans mon quotidien professionnel. Les hommes bien-sûr ont leur part de responsabilité et il faut d’ailleurs que ce livre soit lu par femmes et hommes pour espérer un jour changer les mentalités.

Sheryl Sandberg évoque ses faiblesses, ses doutes, ses ratages et ses succès. Bien entendu elle prône un environnement stable, un mari qui « aide » (le sien, dit-elle, l’a énormément aidé. Il était pourtant PDG de surveymonkey. Il est décédé d’une chute il y a un an, brutalement. Le livre a été écrit avant mais le témoignage de Sheryl Sandberg que vous trouverez sur internet est poignant). Un livre qui m’a réellement fait réfléchir sur nos agissements de femmes et d’hommes en entreprise, un livre qui prouve que cela est possible (à l’américaine mais ça fait du bien !), un livre qui montre que le chemin sera encore long mais qui fait réfléchir aussi à la manière d’éduquer nos enfants pour les ouvrir à cela.

Merci à ma collègue Lucie (oui forcément, ce ne pouvait être qu’elle) pour le prêt et la réflexion associée.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Laurielit 3519 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines