Magazine Culture

Assemblee generale du 4 juin 2016 de la société d’histoire de la guadeloupe

Publié le 21 juin 2016 par Halleyjc
JACQUE~1

Jacques ADELAÏDE MERLANDE

La séance débute à 15h30, dans les locaux des Archives départementales à Bisdary. Le trésorier Gérard Lafleur ouvre la séance et présente les excuses du président de la Société d’histoire de la Guadeloupe, Jacques-Adélaïde Merlande, qui s’est rendu au congrès de l’ACH à Cuba. Il remercie Anne Lebel qui nous accueille pour la dernière fois puisqu’elle va quitter prochainement ses fonctions de directrice des archives départementales.

Avant de commencer la séance, une minute de silence est observée en mémoire de Danièle Bégot, secrétaire de la SHG, et d’Alain Yacou, membre éminent.

image001

Madame Danièle BEGOT

Monsieur le Professeur Alain YACOU

Monsieur le Professeur Alain YACOU

La parole est ensuite donnée à Raymond Boutin qui assure la présidence de cette séance. Il présente l’ordre du jour. Dix-huit (18) membres de la SHG sont présents, et trente (30) procurations ont été adressées.

  • PV de l’AG 2015

Le PV de l’assemblée générale du 25 avril 205 a été distribué aux membres présents.

L’assemblée approuve ce PV.

  • Rapport moral

Il est présenté par Raymond Boutin. La SHG est désormais une « vieille dame » mais qui demeure dynamique. À ce sujet, il importe de pérenniser tant la SHG que ses activités par une ouverture vers de plus jeunes membres et la diversification de ses activités, avec deux objectifs : l’innovation et la qualité. La SHG est une institution utile à la Guadeloupe et à l’histoire, au moment où cette discipline fait l’objet, parfois, de critiques. Enfin, R. Boutin rappelle que la SHG a su s’ouvrir et s’adapter au monde, notamment à internet avec la présence du bulletin désormais en ligne.

  • Rapport financier 2015

Le bilan financier est présenté par G. Lafleur.

Le débat est ouvert.

Au sujet du poste « internet » (paiement d’un abonnement à Orange), un membre fait remarquer que cette dépense est inutile sauf à autoriser le paiement de cet abonnement au trésorier qui utilise principalement cette connexion. Disposant toutefois d’un abonnement personnel, il l’utilise pour consulter les emails et envoyer la correspondance au nom de la SHG.

Un autre membre demande si la SHG dispose d’un site internet ? Réponse négative. Toutefois, il est prévu lors de l’ouverture du portail internet des archives (en fin d’année) qu’une page soit consacrée à la société. Il sera nécessaire de l’alimenter et d’actualiser les données.

Le bilan financier 2015 est alors approuvé à l’unanimité.

Le trésorier poursuit par une information sur la situation financière de la SHG au jour de l’AG. Il présente les principales factures qui ont été payées :

  • Le Bulletin n° 172 : 6 166,18 €
  • L’ouvrage sur le code Noir : 3 899,00 €
  • L’ouvrage sur Trois-Rivières : 1 300,00 € (qui sera payé intégralement par une subvention de l’ONAC)

En matière de recettes, le chèque d’Erudit est parvenu, soit 2 306,37 € et des subventions sont attendues, dont une solde de la Région de 4 500,00 € au titre de l’année 2015. Ainsi, le paiement du bulletin n° 173 pourra être assuré.

Au sujet de l’impression des bulletins, un membre s’interroge sur le coût de cette prestation. Le trésorier explique que les Bulletin sont imprimés en Belgique par un imprimeur qui réalise des ouvrages cousus (et non collés) pour une meilleure conservation. En revanche, les autres publications, en fonction des coûts, sont imprimées en Guadeloupe. L’impression et le façonnage des bulletins est un gage de qualité que les membres du bureau souhaitent maintenir.

  • Programme d’activités 2015

La SHG a pour objectif de vulgariser le savoir. Aussi, elle organise en partenariat avec les archives départementales des conférences. Douze conférences ont été données au cours de l’année 2015, dont certaines sur le même thème, à Basse-Terre et Pointe-à-Pitre.

Les trois bulletins annuels de la SHG ont paru dans les temps, c’est-à-dire les numéros 170, 171 et 172. C’est une preuve du dynamisme de notre société. Par ailleurs, deux ouvrages, dont le travail préparatoire avait commencé au cours de l’année 2015, ont été publiés à la fin de l’année 2015 et au début de 2016 :

  • Le Code Noir, de Jean-François Niort
  • « Une commune de Guadeloupe dans la tourmente : Trois-Rivières » d’Albert Larochelle

Projets pour l’année 2016 :

  • Organisation de deux journées d’études :
  • « La Guadeloupe anglaise » (à l’initiative de G. Lafleur)
  • « Les 60 ans de la départementalisation » (à l’initiative de C. Palmiste)
  • Les publications :
  • Trois bulletins annuels (le n° 173 est imprimé, le n° 174 est en cours de préparation)
  • Tables des articles de 2005 à 2015 (tirage papier limité et version numérique)
  • Une exposition à partir des illustrations de l’ouvrage de F. Guaman Poma de Ayala, Nueva corónica y buen gobierno (à l’initiative de J. Adélaiïde-Merlande)
  • Voyage en Haïti et jumelage avec la Société d’histoire et de géographie d’Haïti
  • Des visites de terrains
Ilustración de Felipe Guamán Poma de Ayala.

Ilustración de Felipe Guamán Poma de Ayala.

Discussion avec l’assemblée.

Nazaire Calixte regrette que les conférences de la SHG, qui sont d’une grande qualité, souffrent d’un déficit de communication. Il serait souhaitable d’accentuer la communication dans la presse et s’appuyer également sur d’autres relais, comme le réseau des professeurs d’histoire. Une page facebook pourrait également être créée.

Clara Palmiste présente un point complet sur la plate-forme ERUDIT. Elle rappelle les objectifs de cette plate-forme numérique : diffuser et promouvoir la recherche scientifique savante. Elle présente, à partir d’un PowerPoint le site internet et les statistiques de consultation sur le premier semestre de l’année 2016. Parmi les projets, figure la mise en ligne des anciens bulletins, du n° 152 au n° 164. Le devis a été accepté et les documents pdf ont été envoyés par l’imprimeur. Ces bulletins devraient être en ligne très prochainement.

https://www.erudit.org/

Elle précise qu’afin d’accroître la visibilité du bulletin, en particulier sur les universités anglophones, il serait nécessaire de demander aux auteurs de fournir un résumé, en français et en anglais (abstract), ainsi que les mots clés de l’article. De même, il faut systématiquement demander aux auteurs les autorisations de publier les articles sur « tous les supports » de la société d’histoire de la Guadeloupe.

  • Election du CA

Le CA comprend 16 membres. Depuis le décès de Danièle Bégot, un poste est vacant. En outre, comme il s’agit d’une année d’élection, il faut procéder au renouvellement de tout le CA. Suite au courrier envoyé aux membres du CA, il n’y a pas eu de désistement.

Une candidature a été reçu, celle de Madame Véronique Chalcou, IPR d’histoire et de géographie, absente ce jour. Un autre membre de la SHG se présente, en la personne de M. Frédéric Scheider. Ce dernier se présente et exprime ses motivations.

Comme le prévoient les statuts de la SHG, le vote doit se faire à bulletin secret. Afin d’organiser ce scrutin, il est procédé à une suspension de séance.

Reprise de l’assemblée générale, après 10 minutes d’interruption.

Frédéric Scheider est élu membre du CA. Celui-ci se réunira prochainement pour élire le bureau de la SHG.

  • Questions diverses
  • Question des dons.

Un membre demande si la SHG peut recevoir des dons et si des appels aux dons sont réalisés, lors des conférences par exemple.

Il existe effectivement des dons, par des personnes que deviennent « membres bienfaiteurs » , en revanche il n’est pas fait d’appel aux dons lors des activités.

  • Collaboration avec d’autres institutions.

Y a-t-il des partenariats/collaborations avec d’autres institutions, comme les centre d’archives (ex du service historique de la défense) pour produire des outils sur des sujets précis : film, DVD, web-documentaire….

Ce type de partenariat n’a pas été envisagé à ce jour.

  • Créations de commissions sectorielles

C’est le cas avec un groupe qui se réunit pour discuter du séjour en Haïti, formé par C. Nazaire, G. Indo, F. Scheider et I.  Théodore.

Nazaire Calixte fait à ce sujet un point sur les démarches entreprises quant à ce voyage.

Gérard Lafleur précise qu’il a été invité en juin en Haïti par l’Université d’Etat d’Haïti pour participer à un colloque et qu’il établira s’il le faut les premiers contacts.

18h15. La séance est levée.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Halleyjc 1348 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines