Magazine Culture

Une vieille amie irlandaise…

Publié le 17 juin 2008 par Emmanuel

Le peuple irlandais a rejeté à 53% le traité de Lisbonne soumis à référendum dans ce petit pays d’un peu plus de 4 millions d’habitants. C’est la seule nation européenne où la démarche du référendum a été adoptée, et…

Signe d’un divorce profond entre l’esprit de l’Europe et ceux qui la font aujourd’hui d’une part, et entre  ces derniers et les peuples européens d’autre part, cet “échec” ne doit pas laisser indifférent comme ce fut le cas lors de l’accident industriel de 2005 en France et au Pays-bas.

Alors pour le plaisir, je vous redonne à lire et à sentir mon Irlande.

L‘Irlande, c’est une vieille copine, 17 ans que je la fréquente. On a eu une belle histoire ensemble… Elle était jeune, un peu rebelle, un peu fauchée, pas maquillée, mais sacrément sexy… Elle aimait faire trotter son cheval O’Connell Street. Elle m’a même raconté que le truc qui la faisait le plus rire, c’était de le faire monter dans l’ascenseur de Liam, dans le North Side… On s’est un peu roulé dans la paille ensemble du côté de Sandymount, de Lansdowne Road, sur les trottoirs glissants et arrosés du Jazz Cork Festival ou de la Saint Patrick à Dublin…

Quelle descente elle avait ! Fallait pas lui parler des Français, avec leurs regards un peu trop francs d’obsédés sexuels… Mais avec moi ça passait, fallait juste que je la suive à la Guinness et au Fish N’Chips de Bath Avenue… Et puis elle m’a présenté ses potes, Espagnols, Italiens, Australiens, Sheep shaggers, pardon, Neo-Zélandais, Allemands, Américains, même…

Elle m’a peut-être sauvé la vie un soir de Saint Patrick en 1994 en m’aidant à traduire les propos d’un Gardaï dublinois à bout de nerfs, lorsque celui-ci m’a ordonné de laisser ma Pinte où elle était, en me virant du pub à une heure indue… “Try Oogain to get yis bloody Pint O’ Guinniss and yeah is Oonder arresht youn’ pale…”

Je suis retournée la voir avec le 5ème élément il y a quelques années. Quel plaisir de retrouver avec elles Dublin, le Bad Ass Café, Sandymount, Glencolumcill, Kilcar, Donegal City, Galway, les Iles d’Aran, de partager quelques pintes et quelques verres de vins australiens…

Mais bon Dieu qu’elle a changé… Elle a arrêtée de fumer, elle s’est enrichie, elle s’est embellie aussi, faut avouer, un peu plus apprêtée, un peu plus maquillée… A peine un peu affadie…

Elle roule en Berline maintenant… Et elle traine souvent en terrasse, comme les Parisiennes. J’ai toujours du mal à la suivre à la Guinness, mais plus pour les mêmes raisons, question de budget… Elle est devenue geek, faut dire qu’elle bosse dans l’informatique… Son mec est dans le Business, ça roule…

Ses cousins de Derry et de Belfast ont arrêté les conneries aussi. C’est important pour elle. Ca l’empêche quand même pas d’être restée une sacrée rebelle… Avec un sourire !

Et puis elle a eu 2 enfants, pas mal en Europe. Comme si ça suffisait pas, comme elle a un grand coeur, même si ça se voit pas toujours, elle a adopté un petit Polonais, un petit Tchèque, et un petit Indien. J’espère que ça se passera bien.

Tout ça pour vous dire que même si elle est plus comme avant, l’Irlande, ça reste ma copine pour la vie. Et puis tiens, dès que j’ai l’occase, avec le 5ème élément, on lâche nos pommiers et on emmène Bonhomme voir si les moutons font Meuuuuh là-bas comme ici…

Dublin court

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Emmanuel 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines