Magazine Culture

Ryon

Publié le 22 juin 2016 par Simba
Du côté de Bergerac, il existe un groupe du nom de Ryon dont vous risquez d’entendre de plus en plus parler. Moins de deux ans après sa création, le voilà déjà avec un premier opus en poche, Rêver, accessible en CD et digital, depuis le 5 février dernier.Les musiciens du groupe Ryon se rencontrent durant l’été 2014. Le programmateur du Festijam, Fijah, propose à Cam de venir sur scène lors de la 7ème édition. Puisqu’il a besoin d’instruments pour l’accompagner, il suggère à quelques musiciens du secteur de se joindre à lui. L’énergie est tellement bonne pendant leur prestation qu’ils décident de monter un groupe ensemble : Cam au chant, Manu à la batterie, Djé à la basse, Nico à la guitare et Bouyax aux claviers. Trois des musiciens sont issus de Makéda Connexion, tandis que Bouyax joue depuis plus de quinze ans avec des artistes variés – entre autres Pablo Moses et Seyni & Yeliba. Quant à Cam, il chantait jusqu’alors juste pour le plaisir, en sound system ou entre potes, notamment au côté de Mister Nils et Fijah, qui fait partie de Heartical Ites Sound. Tous ont un profond goût pour le reggae roots. Ryon est le surnom que portait Cam quand il était ado et qu’il faisait du graff avec ses potes Sic et Milone pour l’ACM Crew. Sans avoir de signification particulière, ce nom sonne avec une connotation positive, enthousiaste et même solaire, en adéquation avec l’élan qui a naturellement poussé leurs routes respectives à se croiser. Au printemps 2015, les cinq musiciens commencent à travailler sur l’enregistrement et la sortie de leur premier album. Ils écartent l’idée de faire un EP, avec juste quelques morceaux, pour réaliser d’emblée un opus de 14 titres qu’ils choisissent d’intituler Rêver, comme une proposition faite à chacun pour voir le monde autrement et croire à la possibilité d’un changement à toute échelle individuelle. « Nous rêvons simplement d'une société plus humaine, plus juste, dans laquelle les valeurs essentielles au vivre ensemble ne seraient pas sacrifiées au profit des lois de l'argent… Cet album est le résultat de l'association de nos cinq inspirations, il y a un peu de chacun d'entre nous dans chacune des chansons. C'est un album éclectique, que nous voulons positif, sincère et engagé. On retrouve des morceaux roots, d'autres beaucoup plus rythmés, comme le titre avec Mama J, et même un rap avec nos potes de Zoologik. »Le premier clip extrait de cet opus, « Mon Bon Droit », tourne sur la Toile depuis le 11 janvier. Un second est actuellement en préparation. Depuis le Festijam, Ryon a donné une quarantaine de concerts, dont des festivals et des premières parties d’artistes renommés (Max Romeo, Clinton Fearon, Yaniss Odua, General Levy, Meta & The Cornerstones…). Après une release party qui a affiché complet le 13 février au Rocksane de Bergerac, les musiciens ont eu le plaisir de faire une petite tournée dans le sud-ouest, passant par Toulouse, Pau, Capbreton, Joyeuse, Aiguillon… Avec les beaux jours, Ryon compte poursuivre les concerts dans toute la France. Que diriez-vous de rêver un peu ?
Simba
http://www.ryonmusic.fr(pour Reggae Vibes Magazine #47 - avril/mai 2016)Ryon

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Simba 213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines