Magazine Cinéma

Le cinéma d'Animation va bien, merci pour lio

Par Filou49 @blog_bazart
23 juin 2016

Alors que le Festival international du film d’animation d’Annecy, principal festival dédiée au cinéma d'animation en France,  qui s'est achevé le week end dernier a confirmé tout le bien qu'on peut penser du cinéma d'animation actuel notamment français (en récompensant notamment du Cristal du meilleur long métrage le sublime et lyonnais Ma vie de Courgette, sur lequel on reviendra prochainement) et alors que ce mercredi 22 sort en salles le très attendu Monde De Dory vu en avant première et que je chroniquerais également rapidement, l'instant était approprié pour rattraper un peu de mon retard concernant le cinéma d'animation en vous parlant de deux livres et d'un blockbuster d'animation sorti un peu rapidement le mois dernier : 

Car si le cinéma d’animation a 100 ans comme le titre d'un de ces livres en question le clame haut et fort on peut dire qu'il a une belle jeunesse encore devant lui

 1.100 ans de cinéma d'animation; Olivier Cotte

100 ans

De Félix le chat à Shaun le mouton, en passant par Fantasia, Mon voisin Totoro ou encore Le roi et l’oiseau, cet ouvrage raconte la fabuleuse histoire du cinéma d’animation, de ses origines à nos jours. À travers plus de 500 illustrations et le récit de l’auteur, spécialiste et historien du 7e art, parcourez près de 100 ans de création sur les cinq continents, partez à la rencontre des artistes et maîtres du dessin animé (Disney, Miyazaki, Grimault…), arpentez les allées et plongez dans les coulisses des studios emblématiques. Avec cet ouvrage unique et passionnant, laissez-vous séduire par la poésie, l’énergie et la richesse du cinéma d’animation.

Cet ouvrage raconte la fabuleuse histoire du cinéma d'animation, de ses origines à nos jours, à travers le monde. Toutes les techniques d'animation et leur histoire, de la lanterne magique au cinéma 3D numérique, en passant par le Stop Motion et le cellulo, sont évoqués. Le livre propose ensuite un voyage à travers le monde entier, à la découverte des grands créateurs et des studios d'animation. La filmographie de chacun est présentée : son apport à l'histoire du cinéma d'animation, ses spécificités, ses personnages emblématiques...

Des incontournables Tex Avery et Hayao Miyazaki, en passant par Walt Disney, le livre d'Olivier Cotte, richement illustré, recensetous les grands noms de l'animation sans oublier de donner un coup de projecteur bienvenu sur de nombreux artistes méconnus. De l'histoire des studios aux différentes techniques d'animation, le livre offre une plongée passionnante dans les coulisses d'un genre extrêmement diversifié.

 On aime particulièrement cet ouvrage  aussi parce qu'il est très richement illustré :  on recense environ 500 dessins et photographies. Le travail de l’auteur est admirable, il semble n’avoir rien laissé au hasard, explorant même des cultures où cet art est peu représenté. 

Ce livre est une véritable invitation au voyage, continent par continent, pays par pays nous naviguons entre différents styles, différents écoles et de multiples influences. C’est tout simplement passionnant d'avoir un tel  un panorama  aussi varié et complet,  de cet art indispensable et qui n’est pas que pour les enfants !

 2. Cartoon l'animation sans peine ( Eyrolles)

 

animation sans peine

 On abandonne la théorie pour la pratique avec un livre qui se propose de nous apprendre à maîtriser les techniques d'animation des grands maîtres du dessin animé avec un livre de Preston Blair, un fameux animateur qui est passé par les studios Disney ("Fantasia", "Bambi"...) et Tex Avery.enfin traduit en français après avoir été une institution dans pas mal de pays, un .guide essentiel pour tous ceux qui se destinent au dessin animé, au jeu vidéo et à la 3D.

Célèbre animateur passé par les studios Disney (Fantasia, Bambi...) et Tex Avery, Preston Blair donne ici un cours sur le dessin des personnages, des corps et du mouvement, en mettant l'accent sur la perspective, la physionomie et les émotions, la synchronisation de la caméra, du personnage et du son, le traitement des arrière-plans et l'élaboration des storyboards. Il répertorie également les erreurs les plus habituelles à éviter quand on fait bouger (courir, danser, tomber...)

On assiste à un cours sur le dessin des personnages, des corps et du mouvement en mettant un point d'honneur sur la perspective, la physionomie et les émotions, la synchronisation de la caméra, du personnage et du son, le traitement des arrières-plans et l'élaboration des storyboards. Il y fait mention également des erreurs les plus habituelles à éviter quand on fait bouger (courir, danser, tomber...) un personnage.


Très intéressant et instructif,  il est clair qu'il s'avère être une mine d'or pour les jeunes dessinateurs qui souhaitent apprendre l'animation classique et même la 3D. Il apporte beaucoup d'aide et de conseils pour savoir dessiner des corps, leurs proportions, aussi des erreurs à éviter, pour donner l'idée de mouvement. C'est un formidable outil pour se lancer dans le dessin qu'on soit néophytes ou plus aguerri..

 3. Angry Birds en salles depuis le 11 mai

angry gird

Je connaissais de nom l'application Angry Biords il faut dire qu'à part habiter sur la lune, personne n avait pu  passer à côté du phénomène  d'un des jeux les plus populaires de l’ère moderne, au même titre que Candy Crush.

Mais bon je vous avouerai que   lancer des oiseaux sur des cochons installés sur différentes structures et faire en sorte de tous les détruire via l'écroulement des dites structures, le concept ultra simplissisme du sujet, me tentait moyennement, en jeu ou en film puisque au vu du succès du jeu, les studios ne sont pas empechés de faire une déclinaison cinéma, comme pour tous les jeux vidéos de ces dernières années..Mais comme mes enfants ont insisté et que la bande annonce était plutot alléchante, je me suis décidé à les amener lors d'un des ponts du mois de mai à voir ce Angry Birds et ce fut plutot une bonne surprise et surtout un vrai moment de détente et de rigolade plutot inattendu.

Sony Pictures- déjà très bon avec Hôtel Transylvanie, et dans une moindre mesure avec  Les Schtroumpfs), et grâce à un partenariat malin avec Rovio - la firme qui développe le jeu -offre ainsi à Red et sa bande, une transposition en bon et du forme sur grand écran. Les scénaristes  sur le projet ont réussi à construire un scénario qui se tienne sur un jeu sans véritable histoire. avec le concept présenté en amont.

The Angry Birds Movie est une surprenante bande animée, qui retranscrit à merveille le fun de sa version vidéoludique tout en offrant un univers dense, ainsi qu'une caractérisation fine et fouillée à des personnages tous plus attachants et délirants les uns que les autres.

Chacun à sa personnalité et ses particularités propres dans une histoire certes assez prévisible et pas forcément très originale dans le fond , le film reste paisant et cohérent, et surtout  très drôle (avec pas mal de gags à double-sens, et une scène mythique dans le lac que mes enfants se remémorent à chaque fois en pleurant de rires)

Alors que Les Minions avaient peiné à pleinement convaincre son spectateur pour leur première aventure en solo ( à cause d'un scénario trop léger, ces Angry Birds réussissent largement leur arrivée sur grand écran via un divertissement familial plaisant et bourré d'humour.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines