Magazine Culture

Felicity Atcock, crossover : Les Anges ont la mort aux trousses, Sophie Jomain & Maxime Gillio by #Kwetche

Par Les Griffonneuses

Salut tout le monde !

Aujourd'hui, je vous présente le crossover écrit par Sophie Jomain et Maxime Gillio, faisant se rencontrer les personnages de Felicity Atcock et Orcus Morrigan, zombie de son état !

L'histoire :

Vous vous souvenez ? A la fin du tome 3, une grosse partie de la grossesse de Feli avait été occultée, passant directement de son aventure avec les changelings à son accouchement. Et vous pensiez sérieusement qu'il ne lui était rien arrivé pendant cette période ? C'est mal connaître Feli, le type de fille dans le genre bonne poire.

Alors qu'elle rend visite à son ami Greg, devenu l'ombre de lui-même depuis qu'il a été victime de sorcières voulant pomper son énergie vitale, Felicity va découvrir à ses dépends une nouvelle espèce : les zombies !

Et alors qu'elle tombe sur le pire de tous, à la fois arrogant et sarcastique, Feli va se rendre compte que sa survie dépend de lui. Dans quelles folles aventures Feli et sa super copine Daphnée vont-elles encore être entraînées ?

12742468_777750949028172_8405095095004594409_n

Mon avis :

Cela fait plaisir de retrouver Felicity en attendant de pouvoir savourer le tome 6 qui est prévu pour octobre 2016. Orcus Morrigan est un personnage que je ne connaissais pas, puisque je n'ai pas lu l'ouvrage de Maxime Gillio mais je crois que je vais m'y plonger sans tarder.

L'intérêt pour les lecteurs de Felicity est donc ce personnage, qui fait son entrée inopinément dans la vie de la dinde de Sophie Jomain. Il est tout à la fois drôle, arrogant et totalement énervant mais on ne l'aimerait pas autrement ! Avec ses répliques cinglantes et son humour de mec, il apporte une touche de sauvagerie dans l'intrigue mais c'est écrit d'une façon tellement bien amenée que cela se fond dans l'intrigue sans problème.

L'histoire est écrite à deux voix et les chapitres entre Felicity et Orcus détonnent mais cela se fait naturellement, sans que l'on ait de souci pour comprendre qui parle, croyez-moi !

Les notes de bas de pages sont également hilarantes et témoignent de la complicité des deux auteurs. Parfois, en les lisant, on a presque l'impression de se trouver dans la même pièce, alors qu'ils sont en train d'écrire cette histoire. C'est à la fois déstabilisant car rare et super drôle car on a l'impression d'être intégré dans le cercle proche des auteurs. J'ai totalement adoré !

Je dirai que la seule note un peu moins bonne est la fin, qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe. Une page, on est en plein action, en train de se demander comment le tout va finir et l'instant d'après, l'intrigue est terminée avec une fin pour le moins étonnante. Mais il semble que celle-ci s'éclairera avec la suite de Felicity. Ainsi, il nous faut encore faire preuve de patience pour comprendre tous les enjeux de cette histoire ! En attendant, le tome 6 de Felicity, je vous recommande ce crossover bien qu'il manque un peu de Stan !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines