Magazine Culture

Occupe-toi d'Arletty, polar de Jean-Pierre Lucovich

Par Mpbernet

Arletty

L’avantage de musarder dans une librairie traditionnelle, c’est la découverte ! Un titre vous accroche, une image, une époque … Magie de la couverture illustrée. Je ne pouvais pas rater celle-ci : je suis un fan inconditionnel d’Arletty. Et je ne fus pas déçue de ma lecture de ce roman historique se déroulant en 1942.

Je connais bien évidemment les démêlés de l’actrice gouailleuse avec la justice, après son idylle affichée avec un bel officier de la Luftwaffe. Ce petit bouquin fort bien documenté en fait le nœud de l’intrigue d’une affaire complexe qui met en scène le milieu du cinéma et de la nuit. Chanteurs, jazzmen, nobles dévoyés, collabos, gangsters faisant leurs affaires avec l’accord de la puissance occupante, rationnement réservé aux pauvres, maisons closes célèbres comme le fameux One Two Two de la rue de Provence, boîtes et restaurants des Champs-Elysées où coule le Champagne millésimé et où l’on retrouve les officiers à la nuque rasée et à monocle en compagnie de jolies femmes ...

Tous ces noms d’artistes me rappellent des souvenirs : ils étaient encore en vogue quand j’étais petite et peu s’étaient dispensés de continuer à travailler durant l’Occupation (sauf Gabin !). Il fallait bien vivre, même sous les couleurs de la Continental et d’Alfred Greven.

J’ai donc beaucoup apprécié ce polar où le jeune héros est un ancien de la Crim‘ devenu détective privé, tout en gardant des contacts avec ses anciens collègues et avec son père, un pilier retraité de la Mondaine. C’est lui qui va lui demander de s’occuper de la vedette d’ « Hôtel du Nord », la splendide Arletty, qui reçoit de petits cercueils déposés sur son paillasson.

arletty_visiteurs_du_soir

Arlettydebiais

Qui en veut à l’artiste ? Ses consœurs du monde du cinéma, la Résistance, les redoutables criminels de la Carlingue ? … Jérôme Dracéna mène l’enquête : il est beau, il pratique la boxe française, a toujours un coup de poing américain dans la poche de son costume et se déplace en Juva 4. Il est surtout armé d’un solide humour et n’apprécie ni les Allemands, ni  les collabos mais "fait avec" pour les besoins de ses investigations. En cela, il ressemble forcément à Bernie Gunther, le héros de Philippe Kerr.

En attendant le prochain épisode de ce que j’espère être une série … que, du fond de ma campagne, je vais pouvoir commander chez Amazon. C'est beau la technologie !

Occupe-toi d’Arletty ! polar historique de Jean-Pierre Lucovich, aux éditions 10/18, collection Grands détectives, 263 p. 7,10€


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte