Magazine Cinéma

Hanna

Par Aelezig

z14

Un film de Joe Wright (2011 - USA, UK, Allemagne) avec Saoirse Ronan, Eric Bana, Cate Blanchett

Un petit bijou.

L'histoire : Hanna vit avec son père dans un endroit totalement isolé, dans l'extrême nord, en Finlande, où il lui apprend à chasser, à tirer, à trouver elle-même sa nourriture, à parler plein de langues étrangères, à devenir une guerrière, invicible... Elle ne voit jamais personne, elle ne connaît ni l'électricité, ni l'eau courante, ses amis sont des loups. Son père lui répète toujours qu'elle doit être prête avant de découvrir le monde. Et le moment est venu... Ils se séparent et se donnent rendez-vous à Berlin, une fois leur "mission" accomplie. Parallèlement, Marissa Wiegler, agent de la CIA, les repèrent enfin et fait immédiatement capturer Hanna... qui s'échappe.

Mon avis : Diable ! Comment se fait-il que je n'avais jamais entendu parler de ce film ? Je l'ai enregistré presque à contre-coeur, mais mon cher époux insistait, l'histoire le tentait et il y avait un joli trio d'acteurs. Il a bien fait. Quelle excellente surprise !

z15

Ce qui est un peu fou, c'est que le scénario en réalité n'est pas si original que ça (expériences scientifiques secrètes et courses-poursuites) mais la mise en scène est remarquable, avec une ambiance un peu surréaliste, qui n'est pas sans évoquer Jean-Pierre Jeunet parfois. La jeune héroïne, merveilleusement interprétée par la très très prometteuse Saoirse Ronan (bon, une fois pour toutes, sachez le, ça se prononce chèercheu), est un personnage presque magique, de par le mystère qu'elle représente tout au long du film (moi je croyais que c'était une extraterrestre...), et son immense naïveté par rapport au monde "moderne" qu'elle ne connaît pas et découvre au fur et à mesure, le réinterprétant à sa façon. On dirait une fée, un ange, propulsée dans la société humaine (humaine ?) en plein XXIe et qui fait avec... Et en même temps, c'est une guerrière redoutable et sans pitié. 

Il y a plein de moments très drôles mais aussi très touchants (lorsqu'elle arrive chez le vieux monsieur au Maroc qui se demande d'où sort cet elfe blond qui parle arabe couramment). Cate Blanchett n'est pas en reste pour nous faire rire ; elle est encore une fois une méchante très très méchante ! Jubilatoire.

Le suspense reste intense tout au long du film. On est constamment intrigué et ne comprend qu'au fur et à mesure les enjeux, les pourquoi, les comment.

z16

Tout est traité un peu comme un conte de fées (c'est peut-être pour ça aussi que j'ai autant aimé). Hanna est comme une princesse, jamais sortie de sa tour, le père est une sorte de "brave bûcheron" qui élève sa fille dans une cabane dans les bois, Marissa est la méchante sorcière, la jeune héroïne découvre enfin le monde et doit vaincre le mal...

Outre l'ambiance à la Jeunet, on notera une image magnifique, soigneusement composée, éclairée, avec des décors somptueux et très différents les uns des autres, du high-tech de la CIA aux médinas marocaines, en passant par les forêts enneigées... Ce qui finalement n'est pas étonnant : Joe Wright, même si je trouve parfois ces films un peu gnangnas, mitonne toujours des atmosphères très soignées et très esthétiques (Orgueil et préjugés, Reviens-moi, Anna Karénine...)

Franchement j'ai adoré celui-là !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines