Magazine Culture

Chroniques des dragons de Ter de Chris D’Lacey

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

Chroniques des dragons de Ter – Tome 1 : La Horde de Chris D’Lacey

Les chroniques des dragons de ter Chris d'laceyNombre de pages : 288 pages
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 27 Avril 2016  
Collection : Aventure
Langue : Français
ISBN-10: 2012205747
ISBN-13:9782012205741
Prix Editeur : 15,90€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

« Les ordres étaient clairs : interdiction de défier les écailleux, même de loin. Il suffisait de les observer avec un peu trop d’insistance pour qu’ils se mettent à cracher du feu. Nul n’avait le droit de s’approcher de leur territoire. »

Ren connaît la loi. Il connaît aussi la haine de sa tribu envers la Horde des dragons. Mais le goût de l’aventure palpite dans ses veines, et il est trop fasciné par ces majestueuses créatures pour obéir.

Quelle sensation éprouve-t-on lorsqu’on passe la main sur un dos couvert d’écailles ? Ou lorsqu’on chevauche une bête ailée ? Abandonnant toute prudence, Ren part chercher des réponses…


Mon avis :

De base, je ne lis que très rarement des histoires avec des dragons. Cependant, on lisant le résumé, j’ai été intriguée.

Le groupe de dragons qui se nomme la horde est la seconde vague de dragons envoyés hors de leur monde nommé Ki:mera. Ils sont à la recherche du premier groupe qui a disparu sans laisser de trace dans ces contrées…

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je lus les premières pages de ce livre. Je ne m’attendais pas à ce que les dragons soient des personnages à part entière dans cette histoire. En fait, tout au long du récit, l’auteur alterne ce qui se passe chez les dragons et  chez les hommes, en particulier avec le personnage de Ren. Jeune garçon qui est l’un des fils conducteurs de la série.

Autre découverte, c’est les caractères des dragons. Leurs esprits ressemblent beaucoup à ceux des humains avec le désir de vengeance, la trahison… un miroir du village humain situé non loin de la frontière de cendres. J’avoue que rapidement, j’en oubliais leur nature.

Concernant les personnages en eux-mêmes, on s’attache vite à Ren, on sent tout de suite que ses intentions envers les reptiles sont pacifiques, il est juste fasciné par ces créatures et aimerait les côtoyer de plus près. Les autres personnes du village n’ont pas vraiment trouvé grâce à mes yeux, leur comportement étant très discutable. Quant aux dragons, Gabrial est presque le seul qui attire ma sympathie, il prend son devoir à cœur et n’est pas hostile aux humains. On le prend de haut parce qu’il est jeune et ses écailles encore bleus.

L’histoire en elle-même est intéressante, on voit ce que le meilleur et le pire peuvent faire entre deux espèces. Les tentatives de paix et les conflits qui peuvent en ressortir. Mon seul bémol sera comme pour la plupart des ouvrages qui sont liés à la fantasy c’est le nombre de morts. Je sais que c’est inévitable, mais là c’est un carnage. Pour un premier tome et en si peu de pages, j’ai trouvé le taux de mortalité bien trop haut. Ce qui m’a un peu refroidie sur l’instant.

Pour finir, La horde est un bon premier tome, mais certains choix fait par l’auteur m’ont fait grincer des dents à plusieurs reprises. L’histoire est assez originale et se lit très vite.

Bon

Achetez ce livre sur Amazon

Chroniques des dragons de Ter – Tome 1 : La Horde de Chris D’Lacey

Les chroniques des dragons de ter Chris d'laceyNombre de pages : 288 pages
Editeur : Hachette Romans
Date de sortie : 27 Avril 2016  
Collection : Aventure
Langue : Français
ISBN-10: 2012205747
ISBN-13:9782012205741
Prix Editeur : 15,90€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

« Les ordres étaient clairs : interdiction de défier les écailleux, même de loin. Il suffisait de les observer avec un peu trop d’insistance pour qu’ils se mettent à cracher du feu. Nul n’avait le droit de s’approcher de leur territoire. »

Ren connaît la loi. Il connaît aussi la haine de sa tribu envers la Horde des dragons. Mais le goût de l’aventure palpite dans ses veines, et il est trop fasciné par ces majestueuses créatures pour obéir.

Quelle sensation éprouve-t-on lorsqu’on passe la main sur un dos couvert d’écailles ? Ou lorsqu’on chevauche une bête ailée ? Abandonnant toute prudence, Ren part chercher des réponses…


Mon avis :

De base, je ne lis que très rarement des histoires avec des dragons. Cependant, on lisant le résumé, j’ai été intriguée.

Le groupe de dragons qui se nomme la horde est la seconde vague de dragons envoyés hors de leur monde nommé Ki:mera. Ils sont à la recherche du premier groupe qui a disparu sans laisser de trace dans ces contrées…

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je lus les premières pages de ce livre. Je ne m’attendais pas à ce que les dragons soient des personnages à part entière dans cette histoire. En fait, tout au long du récit, l’auteur alterne ce qui se passe chez les dragons et  chez les hommes, en particulier avec le personnage de Ren. Jeune garçon qui est l’un des fils conducteurs de la série.

Autre découverte, c’est les caractères des dragons. Leurs esprits ressemblent beaucoup à ceux des humains avec le désir de vengeance, la trahison… un miroir du village humain situé non loin de la frontière de cendres. J’avoue que rapidement, j’en oubliais leur nature.

Concernant les personnages en eux-mêmes, on s’attache vite à Ren, on sent tout de suite que ses intentions envers les reptiles sont pacifiques, il est juste fasciné par ces créatures et aimerait les côtoyer de plus près. Les autres personnes du village n’ont pas vraiment trouvé grâce à mes yeux, leur comportement étant très discutable. Quant aux dragons, Gabrial est presque le seul qui attire ma sympathie, il prend son devoir à cœur et n’est pas hostile aux humains. On le prend de haut parce qu’il est jeune et ses écailles encore bleus.

L’histoire en elle-même est intéressante, on voit ce que le meilleur et le pire peuvent faire entre deux espèces. Les tentatives de paix et les conflits qui peuvent en ressortir. Mon seul bémol sera comme pour la plupart des ouvrages qui sont liés à la fantasy c’est le nombre de morts. Je sais que c’est inévitable, mais là c’est un carnage. Pour un premier tome et en si peu de pages, j’ai trouvé le taux de mortalité bien trop haut. Ce qui m’a un peu refroidie sur l’instant.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67457 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines