Magazine Culture

Britain exit and exit camron !

Par Citoyenhmida

David CAMERON, le sémillant Premier Ministre britannique, qui il y a trois mois obtenait de l'Union Européenne tout ce qu'il voulait et ce que voulait son pays, a décidé de jouer au plus fin en poussant encore plus loin le bouchon de sa victoire et il s'est lamentablement planté.

Pour de minables raisons de politique intérieure nationale et peut-être même de politique politicienne interne au sein de son parti, David CAMERON a brandi l'armé fatale du BREXIT, menaçant l'Union Européenne de voir la Grande-Bretagne quitter la famille européenne.

Sûr de son fait, bercé d'illusions par des sondages favorables au REMAIN ou au IN - c'est à dire au maintien de l'U.E., David CAMERONE a joué les fiers-à-bras jusqu'à la dernière minute. Pour lui, les anglais allaient lui manger dans la main, lors des prochaines élections et peut-être celles d'après! N'est-il pas le héros qui a fait plier l'Europe et obtenu d'elle que la Grande-Bretagne reste dans l'Union Européenne sans y être totalement, avec un pied dedans et un pied dehors, avec les avantages sans les inconvénients!

Bref, il a placé son pays dans une situation idéale et était sûr que le peuple anglais lui en saurait gré et le récompenserait par un vote massif, clair, net et définitif qui viendrait comme apposer un sceau sur cette situation certes bancale mais finalement acceptée par tous.

Par tous?

Ce n'est pas sûr! Et dans le pays qui se targue d'avoir vu naître la démocratie, c'est à dire le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple, le Premier Ministre David Cameron a oublié justement un paramètre essentiel : la parole du peuple, la voix du peuple, la vox populi!

Près de 52% des votants - avec une participation exceptionnellement élevée dépassant les 72 % - le peuple anglais a fait la nique à son Premier Ministre : il faut relever que 263 circonscriptions ont olpté pour le BRIXIT seulement 119 pour le maintien.

Et comme en démocratie la voix du peuplel'emporte, avid CAMERON hier héros promis au plus bel avenir va devoir démissionner et céder sa place!

Il restera dans l'histoire comme celui qui a provoqué peut-être la fin du rêve européen imaginé au milieu du siècle dernier, après la deuxième guerre mondiale. Il faut bien reconnaître que la Grande-Bretagne n'a jamais été très européenne, tout au long de son histoire!

Pays insulaire, elle a été, pays insulaire elle restera! Comme le Japon ! Avec leurs civilisations à part, leurs coutumes à part, leur histoire à part!

D'ailleurs, Rudward KIPLING l'a si bien dit dans son poème THE PUZZLER :

"But the English - ah the English - they are a race a part"!

Par ailleurs, ce BRIXIT risque de provoquer l'éclatement de la Grande-Bretagne, avec une >Ecosse, une Irlande et peut-être un Pays de Galles résolument européens et une Angleterre, orpheline de son passé glorieux et héritière d'un avenir de petite nation.

Pour le moment, on peut toujours tenter de nous imaginer la tête du premier Ministre a fait en découvrant les résultats définitifs de ce référendum qui a fini par lui éxploser à la figure .....Voilà quelques possibilités....Si vous en avez d'autres, n'hésitez pas à les proposer!

BRITAIN EXIT AND EXIT CAMRON !
BRITAIN EXIT AND EXIT CAMRON !
BRITAIN EXIT AND EXIT CAMRON !
BRITAIN EXIT AND EXIT CAMRON !
BRITAIN EXIT AND EXIT CAMRON !
BRITAIN EXIT AND EXIT CAMRON !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Citoyenhmida 1319 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines