Magazine Culture

Toute résistance est inutile

Publié le 25 juin 2016 par Lael69
Toute résistance est inutileCora Carmack
La Martinière Jeunesse
Fiction J
Traduit de l'anglais par Maïna Sanconie
Juin 2016
283 pages
14,90 euros
New adult dès 15 ans
Résumé de l'éditeur : Dallas Cole connaît bien les sportifs. Elle a grandi dans l'ombre de son père entraîneur, et son ex-petit ami, qui a réduit son coeur en miettes, était le joueur vedette de l'quipe de foot de sa ville. Mais cette année, Dallas entre à l'université et compte passer à autre chose. Carson McClain, lui, n'a qu'une idée en tête : devenir titulaire de l'équipe universitaire et décrocher la bourse qui lui permettra de financer ses études. Pourtant, quand une jolie rousse prénommée Dallas fait irruption dans sa vie, sa concentration est mise à rude épreuve! Tous deux ont d'excellentes raisons de tenir leurs distances mais quand les sentiments s'en mêlent, même les règles du football américain paraissent simples!
J'avais beaucoup aimé la trilogie de Cora Carmack (Ce si joli trouble, Une si parfaite comédie, Une si troublante attention) car l'écriture légère, drôle et sexy offrait des romances new adult contemporaines plutôt sympas à découvrir et originales. C'est donc avec le sentiment d'être satisfaite que j'ai commencé le premier titre de la nouvelle série new adult de l'auteure. Pourtant, si on retrouve le style jeune et coquin de l'auteure, je n'ai pas été séduite par les personnages, caricaturaux au possible. La jeune fille qui entre en fac, a décidé de tourner la page d'un chagrin d'amour et d'aller de l'avant (si possible en s'amusant un peu) et de l'autre côté le gars sexy en diable, joueur qui doit absolument se concentrer sur son entraînement pour décrocher une bourse d'études...tout ça c'est du vu, du revu, du archi revu et dès le début, ça m'a agacé. Le déroulement de l'intrigue était cousu de fil blanc, sans vraiment de réelles surprises, l'action étant prévisible, les actes et les pensées des personnages aussi. Pourtant j'ai aimé certaines situations, toujours amusantes, rocambolesques et drôles qui apportent à la romance et aux relations des personnages quelque chose d'addictif et d'efficace. Si mon sentiment général est donc une légère déception car je pense que Cora Carmack est resté sur ses acquis et n'a pas su renouveler le genre, Toute résistance est inutile reste une lecture agréable et divertissante pour l'été! Seul bémol, son niveau est bien moindre par rapport à la première trilogie. 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine